BLANCHE: En route pour l'Eurovision

24/04/2017 // Categorie: Musique




En 2016, la voix rauque d'Ellie avait tapé dans l'oreille des Cats on Trees comme des téléspectateurs du télé-crochet de la RTBF. En 2017, celle qui se fait désormais appeler Blanche a été choisie par la chaîne pour défendre les couleurs de la Belgique à l'Eurovision. Rencontre avec une jeune fille de 17 ans qui garde la tête sur les épaules alors que certains bookmakers lui prédisent une bonne place en mai prochain…


GUIDO: Tu as présenté City Lights à la presse en mars dernier, dans quel état d'esprit étais-tu à ce moment-là?
Blanche
: J'étais super impatiente et assez détendue avant de présenter mon titre à la presse. Je pensais que j'allais être stressée, mais pas du tout, c'est vraiment quand je chante que je suis stressée. Je ne m'attendais quand même pas à ce qu'il y ait autant de monde! Je suis relativement à l'aise en interview, j'ai bénéficié de quelques conseils et de coaching pour m'aider à structurer mes réponses…

GUIDO: La chanson a été très bien accueillie par la presse, certains journalistes pariant même pour une belle place en mai prochain. Cela suscite naturellement une certaine fierté?
Blanche
: Oui, carrément, je suis super contente. Autant je suis rassurée de voir que les réactions sont géniales au niveau national, autant je suis aussi satisfaite d'entendre les commentaires positifs des autres pays. Quand on représente un pays, il est essentiel qu'une majorité de ses habitants soient contents.

«Je ne réalise toujours pas»

GUIDO: Comment as-tu réagi quand on t'a proposé de défendre nos couleurs à l'Eurovision?
Blanche
: Je ne m'en suis pas rendu compte tout de suite. On ne sait pas comment réagir à ce moment-là. Même maintenant, je ne réalise toujours pas. Je viens de réaliser ma première performance live avant le concert de Henri PFR. C'est là que je me suis rendu compte qu'il y avait un public qui attendait quelque chose de moi.

GUIDO: Cette chanson est le fruit d'une collaboration avec Pierre Dumoulin (Roscoe)…
Blanche
: C'est lui qui est venu vers moi. Il m'avait remarqué dans The Voice et a donc pris contact avec moi. Il aimait beaucoup ma voix et avait de chouettes idées en tête. Il a donc souhaité qu'on se rencontre afin de voir si on avait tous les deux les mêmes univers et s'il y avait un bon feeling entre nous. Et ça a directement matché entre nous.

GUIDO: As-tu écouté les titres des autres pays en compétition?
Blanche
: J'ai écouté pas mal de trucs, peut-être même tout. Personnellement, j'aime beaucoup celle de la Hongrie. Il a une super belle voix et la musique est géniale. Moderne, mais avec un instrumental un peu oriental.

GUIDO: Et tu penses quoi de la Roumanie? (ndlr: allez voir très vite le rap iodle d'Ilinca sur YouTube, fou rire assuré!)
Blanche
: Honnêtement, j'adore! C'est bizarre, mais je trouve que ça ne donne pas si moche que ça finalement! Je trouve que ça donne bien, et je ne dis pas ça pour ne pas m'attirer d'ennuis! Après, il faut voir la mise en scène…

«Pendant The Voice, mes coachs m'ont beaucoup aidée au niveau de la confiance»

GUIDO: À l'Eurovision, il n'y a pas que la chanson qui compte, mais également la mise en scène, la chorégraphie, la tenue… As-tu déjà une idée de ce que tu vas proposer?
Blanche
: Oui, évidemment on a déjà quelques idées. On va essayer de rester cohérent avec le clip. Et sur le titre de la chanson… Pour le reste, vous verrez le résultat au moment venu!

GUIDO: Tu étais parmi les finalistes de The Voice l'an dernier. Cette expérience a été forcément formative pour toi?
Blanche
: Je garde un excellent souvenir de The Voice. Ça m'a fait passer une super année. Le gens étaient géniaux. Dans cette émission, l'ambiance est particulière: tu es là avec tes amis, détaché du truc, tu es donc forcément détendu avant de monter sur scène. Il n'y a pas de stress, ce qui est totalement différent de ma récente performance à l'AB par exemple. En plus, mes coachs m'ont beaucoup aidée au niveau de la confiance. Tout comme le public qui t'apprécie.

GUIDO: Tu vas rester deux semaines en Ukraine en mai prochain, tu espères avoir l'occasion de visiter le pays?
Blanche
: J'espère avoir le temps de faire un peu de tourisme et aussi de rencontrer les autres participants. Avec l'âge que j'ai, je n'ai jamais vraiment eu l'occasion de partir seule et je suis plus souvent partie en vacances 'plage'. Je suis contente d'explorer un pays de l'Est car ça m'intéresse beaucoup de découvrir des bâtiments anciens qui ont une âme et une histoire.

GUIDO: Pour une fille de 17 ans, ça représente quoi l'Eurovision?
Blanche
: Avant d'être choisie, l'Eurovision ne représentait pas grand-chose pour moi, je ne regardais pas forcément l'émission… Ça avait la réputation d'être un truc plus kitsch que moderne pour moi. Maintenant que je suis dedans, je me suis renseignée et je me rends compte que le concours s'est modernisé au cours des dernières années. C'est devenu un show impressionnant. C'est fou de participer à un truc comme ça!

«Mes amies me soutiennent à fond»

GUIDO: Tu es en rhéto, comment arrives-tu à jongler entre tes études et la préparation à l'Eurovision?
Blanche
: J'arrive bien à jongler entre les deux, je suis assez contente, mes parents et mes profs aussi! (rires) Je rate pas de mal de jours actuellement, après on fait le maximum pour intercaler ça après les cours ou le dimanche. Les points suivent, tout va bien. Je vais devoir partir deux semaines juste avant les examens, ça va être un peu compliqué.

GUIDO: Quelle a été la réaction des autres élèves de ta classe quand ils ont appris que tu allais représenter la Belgique à l'Eurovision?
Blanche
: On n'en a pas vraiment beaucoup parlé en classe. Mes amies plus proches trouvent ça fou et marrant de se dire que la fille qui va se présenter à l'Eurovision est dans leur classe! Elles sont super contentes et me soutiennent à fond.

GUIDO: Quelles sont tes principales influences en musique?
Blanche
: J'écoute de tout mais je tire mes influences de quelques artistes en particulier. Alt-J par exemple ou RY X, Tom Rosenthal que j'adore. London Grammar ou Dan San aussi.

GUIDO: As-tu déjà une idée de la suite? Des études à l'université ou une année sabbatique pour te consacrer à ta carrière?
Blanche
: Ça se précise de plus en plus. Même si j'ai très envie de faire des études (et je vais en faire, c'est certain), je n'ai pas eu le temps cette année de me renseigner sur les différentes matières et possibilités. Ce serait donc me lancer à la hâte dans un truc qui ne me plairait pas forcément. Je vais donc faire une pause dans mes études l'année prochaine pour me concentrer sur la musique.
 

Photos: (c) Marie Wynants



Retour à l'aperçu

Comments

Autres articles Guido intéressants

Suis-nous aussi sur les médias sociaux ci-dessous

Ce site participe à l’Etude CIM Internet. Les sites qui reprennent le logo rassemblent des données sur le nombre de visiteurs et de pages visitées à l’aide de cookies. Un cookie est un petit fichier texte qui est placé par un serveur sur le disque dur de votre ordinateur. Aucun logiciel supplémentaire n’est installé. Un cookie n’endommage en rien votre matériel ou les programmes que vous utilisez.

Les données qui sont récoltées dans le cadre de cette étude sont tout à fait anonymes. Elles servent uniquement à la comparaison du nombre de visiteurs sur les sites participants. Vous trouverez de plus amples informations sur l’étude et sur les résultats de la mesure sur  le site du CIM. .

© GUIDO NV - Tous les droits sont réservés