Keep On Toasting: Un food truck à croquer!

19/04/2016 // Categorie: Starters




Après des études à l'école hôtelière de Namur et cinq années d'expérience en restaurant, Jean-Baptiste Nyssen (29 ans) a décidé de tout lâcher et de lancer son propre food truck, un concept très en vogue actuellement. En choisissant le croque-monsieur, déclinable à l'infini, Keep On Toasting s'est rapidement fait une place dans le paysage bruxellois.


 


GUIDO: Pourquoi avoir décidé de lancer un food truck?

Jean-Baptiste: Le côté utile du concept m'intéresse! C'est une formule de restauration pratique et abordable, qui répond à une demande de meilleurs lunchs en ville.

 

«J'aime le contact direct avec le client»

 

GUIDO: Pourquoi avoir choisi de te concentrer sur les croque-monsieur?

Jean-Baptiste: J'aime beaucoup en manger! C'est nourrissant, peu gras, relativement équilibré comme casse-croûte, chaud, facile à manger sur le pouce. De plus, les garnitures peuvent être déclinées selon les saisons.

 

GUIDO: La cuisine d'un resto ne te manque-t-elle pas trop parfois?

Jean-Baptiste: J'y ai en effet passé de belles années instructives qui ont forgé mon expérience après l'école hôtelière. Maintenant, j'utilise au quotidien ces connaissances pour la cuisine de rue!

 

GUIDO: En quoi la vie d'un food trucker est-elle différente de celle d'un cuisinier traditionnel?

Jean-Baptiste: La grande différence est le contact direct avec les clients! Il faut être attentif à leurs souhaits. Je parle bien le néerlandais et l'anglais, donc c'est agréable de communiquer avec des clients de tous horizons linguistiques.

 

GUIDO: Quelle est ta journée-type?

Jean-Baptiste: Je fais mes courses tôt le matin au marché matinal MaBru au canal et j'y confectionne les croques. Ensuite, je pars m'installer à mon spot du midi où je reste jusqu'à quatorze heures. Après, je range et nettoie le food truck au garage, avant de repartir pour un catering le soir (surtout le week-end, dans toute la Belgique!).

 

«Le succès des food trucks est à mettre en corrélation avec une demande de produits frais et sains pour le lunch»

 

GUIDO: Malgré le fait que tu voyages de spot en spot avec le food truck, arrives-tu quand même à te constituer une clientèle fixe?

Jean-Baptiste: Oui, car la commune nous autorise à stationner un jour fixe à un des endroits prévus, et cela chaque semaine. Les habitués savent donc quel jour le food truck est près de chez eux! J'ai également un site web très complet avec mon agenda précis à jour.

 

GUIDO: Ton food truck recueille un franc succès à Bruxelles, comment te l'expliques-tu?

Jean-Baptiste: Je crois que l'accueil chaleureux que je réserve à tous mes clients y est pour quelque chose! Et aussi le très bon rapport qualité-quantité-prix que je propose. C'est un point très important pour un restaurateur, et pour le client!

 

GUIDO: Les jeunes ont de plus en plus envie de manger 'sain', est-ce là une des principales raisons de l'essor des food trucks, alternative bio aux fast-foods?

Jean-Baptiste: C'est certain! Il y a une prise de conscience sur l'importance de choisir une alimentation de qualité. Le succès des food trucks est à mettre en corrélation avec une demande de produits frais et sains pour le lunch (contrairement aux produits pré-emballés industriels très répandus dans le commerce).

 

GUIDO: Existe-t-il une concurrence entre les différents food trucks de la capitale?

Jean-Baptiste: Comme chaque food truck a sa spécialité, on n'est vraiment pas en concurrence directe, on entretient plutôt une relation de 'collègues food truckers'.

 

«La météo belge n'est pas toujours encourageante pour les étudiants»

 

GUIDO: Comment motiverais-tu les étudiants qui vont te lire à tester Keep On Toasting?

Jean-Baptiste: L'avantage est que mon produit, le croque gourmet, est très bien garni pour un prix de 4 ou 5 €. Les étudiants qui ont une grande faim seront satisfaits par ce lunch savoureux et reviendront! Même si mon public est principalement constitué de travailleurs de tous secteurs qui apprécient de trouver un lunch chaud à emporter à proximité du boulot, il y a également beaucoup de jeunes ou des passants qui accrochent au concept.

 

GUIDO: Tu es très présent sur les réseaux sociaux, notamment sur Twitter, où tu es très actif. C'est important de garder le contact avec tes clients de cette façon?

Jean-Baptiste: L'avantage principal, c'est effectivement de garder le contact avec les clients habitués, de les tenir informés de la localisation du food truck ! Sur Twitter, je partage également beaucoup de contenu humoristique parce que cela correspond à mon caractère jovial! Sur Facebook, la page est toujours à jour avec les dernières infos du food truck.

 

GUIDO: Être son propre patron, un avantage ou un inconvénient?

Jean-Baptiste: L'avantage principal est un sentiment de liberté quant à l'organisation de son parcours professionnel. C'est moins routinier, cela permet de saisir des opportunités de collaboration avec d'autres entreprises. Les inconvénients sont nombreux, il faut en être conscient avant de se lancer. Le principal, connu de tous, est l'aspect financier: on gagne souvent moins d'argent pour plus de travail, mais par contre c'est beaucoup plus gratifiant.

 

GUIDO: Comment vois-tu le futur? Espères-tu développer une chaîne de food trucks ou retourner en cuisine?

Jean-Baptiste: J'ai uniquement le projet d'ouvrir un comptoir fixe pour vendre mes croques à l'intérieur d'un établissement existant (café ou bureau) pour être moins à la merci de la météo belge pas toujours encourageante pour les clients!

Plus d'infos sur www.keepontoasting.be



Retour à l'aperçu

Comments

Autres articles Guido intéressants

Suis-nous aussi sur les médias sociaux ci-dessous

Ce site participe à l’Etude CIM Internet. Les sites qui reprennent le logo rassemblent des données sur le nombre de visiteurs et de pages visitées à l’aide de cookies. Un cookie est un petit fichier texte qui est placé par un serveur sur le disque dur de votre ordinateur. Aucun logiciel supplémentaire n’est installé. Un cookie n’endommage en rien votre matériel ou les programmes que vous utilisez.

Les données qui sont récoltées dans le cadre de cette étude sont tout à fait anonymes. Elles servent uniquement à la comparaison du nombre de visiteurs sur les sites participants. Vous trouverez de plus amples informations sur l’étude et sur les résultats de la mesure sur  le site du CIM. .

© GUIDO NV - Tous les droits sont réservés