Le Tour de Flandre étudiant: 4. COURTRAI

26/03/2012 // Categorie: Dossier




Sur la Grand Place de Courtrai, demande à un vieil habitant de te raconter sa ville et prépare-toi à être abreuvé d'anecdotes sur la bataille des éperons d'or, le royaume du damas et les laborieux cultivateurs du lin. Par contre, si tu abordes plutôt un jeune étudiant, tu risques d'avoir droit à une toute autre histoire, car Courtrai est le berceau d'une fantastique scène musicale (Goose et Ozark Henry n'en sont que quelques exemples) et le paradis des skaters de tous le pays qui rejoignent le Skatebowl, le plus grand skatepark du Benelux, créé par des spécialistes américains. Sans oublier que Courtrai est la plus grande ville étudiante de Flandre Occidentale.


 
Où se trouve le quartier étudiant?
 
La majorité des campus des Hautes Ecoles et de la Kulak, la filiale occidentale de la Katholieke Universiteit Leuven, se trouvent dans le Haut-Coutrai, un quartier plutôt rural que l'on atteint en prenant la chaussée de Tournai vers le Sud jusqu'à la E17. Cette promenade pas vraiment intéressante peut être effectuée à bord du bus étudiant numéro 13 qui rallie ce quartier depuis le centre toutes les vingt minutes. Etant donné que ce quartier est très éloigné du centre et que beaucoup d'étudiants y kotent (dans le village étudiant derrière la Kulak par exemple), une culture estudiantine y a vu le jour avec ses propres cafés et restaurants. Les cercles d'étudiants comme Den Chips et D'n Bross y sont présents depuis des décennies et ont été rejoints depuis par d'autres cercles plus récents.
 
Cela ne veut pas dire qu'on ne croise pas des étudiants dans le centre de Courtrai. Au contraire: à peine sorti de la gare, tu te retrouves dans la Burgemeester Reynaertstraat où pullulent des tas de cafés fréquentés par les jeunes. Sur la Veemarkt se trouvent également quelques cafés estudiantins.
 
Qu'y a-t-il à voir à l'extérieur?
 
Contrairement à Bruges, le centre de Courtrai n'est pas un musée à ciel ouvert mitraillé par les touristes japonais, mais la ville recèle quand même de quelques coins intéressants où flâner pendant quelques heures. Comme la Grand Place avec son sympathique beffroi miniature et son élégant hôtel de ville. Les petites places en pavés autour de l'Eglise Sint-Maarten sont ravissantes et le Béguinage Sint-Elisabeth un des plus beaux du pays. Dans l'Eglise Notre-Dame sont enterrés les Comtes de Flandre et, non loin de là, les imposantes tours du Broel veillent aux deux rives de la Lys. C'est en effet à Courtrai que la Bataille des Eperons d'Or a été remportée par les Flamands le 11 juillet 1302. Le lieu de cette bataille, le Groeningeveld, est aujourd'hui un petit parc où il n'y a rien à voir hormis peut-être un monument tape-à-l'œil vieux d'un siècle, la porte de Groeninge datant de la même période et quelques grotesques éperons d'or jetés sur la pelouse.
 
Qu'y a-t-il à voir à l'intérieur?
 
Il faut une bonne dose d'imagination pour se figurer le chahut qui régnait en 1302 sur le paisible Groeningeveld d'aujourd'hui. On te conseille donc de visiter le musée moderne Kortrijk 1302, situé dans le vaste domaine de l'Abbaye de Groeninge, en plein centre. L'office du tourisme est au même endroit. Le Broelmuseum est un peu plus classique et est situé dans une maison de maitre à côté des Tours du Broel. On peut y admirer des œuvres d'artistes ayant un lien avec Courtrai et, apparemment, le dernier authentique éperon d'or. Pour les fans: juste en face de l'université se trouve le Vlasmuseum, dans lequel des poupées à tailles réelles interprètent l'histoire de l'industrie textile courtraisienne.
 
Où faire son shopping?
 
Partout! Courtrai est la première ville flamande à avoir proposé une rue commerçante piétonne à ses habitants, la Korte et Lange Steenstraat, en 1962. Non loin de là, un centre commercial a ouvert des portes en mars 2010: le shopping K in Kortrijk, avec une nonantaine de magasins couverts et une food court au dernier étage. Pour ceux qui ne seraient pas encore rassasiés, il est aussi possible de prendre le bus et de continuer son lèche-vitrines au Ring Shopping de Kuurne.
 
Où éviter les touristes?
 
Courtrai n'est pas vraiment une ville à touristes, mais si tu ne sais véritablement pas les supporter, reste dans le quartier étudiant dans les environs de la Katho et de la Kulak. Ou prends ton skateboard, tes rollers ou ton BMX et rends-toi au Skatebowl dans le Parc Albert, au Nord du centre-ville. Les fans de musique préfèreront, eux, le centre musical De Kreun sur la Conservatoriumplein, où des concerts sont organisés et où les locaux de répétition et les studios d'enregistrement sont mis à disposition des groupes amateurs.
 
Où manger de bons petits plats?
 
Il y a du choix: des sandwicheries avec des files d'étudiants devant la porte dans le Haut-Courtrai aux friteries du quartier de la gare et les brasseries de la Schouwburgplein et de la Grand Place en passant par les tout nouveaux restaurants du dernier étage du K in Kortrijk, où il est encore possible de manger en terrasse au sec et au chaud au beau milieu de l'hiver. Les plus chouettes restos sont situés dans la Kapucijnenstraat, sur l'île Buda près des tours du Broel. L'affreux béton du Budascoop gâche un peu la vue de la rue, mais l'impressionnant pub irlandais Porter House vient de rouvrir ses portes pour le plus grand bonheur de ses clients. Voici un chouette endroit où se poser et manger entre potes.
 
Où dormir pour pas cher?
 
L'option la moins chère est toujours de loger dans le kot d'un(e) Flamand(e) que tu auras accosté(e) pendant la soirée. Et rien ne te retient non plus de prendre le premier train vers ta propre ville d'étudiant. L'auberge de jeunesse Groeninghe, installée dans un ancien internat de la Passionistenlaan, est l'option la moins chère. Une alternative plus centrale est le charmant hôtel une étoile Groeninge dans la Groeningestraat. Eh oui, ce n'est pas notre faute si pratiquement tout s'appelle 'Groeninge' à Courtrai…
 
 
10 immanquables à Courtrai
 
1) Faire la fête jusqu'à pas d'heure au 'Zweetkelder' (le sous-sol de la transpiration littéralement, tout un programme!) de la Kulak et ensuite entrer dans un café encore ouvert.
 
2) Fa ire du skate pendant un après-midi entier au Skatebowl, un énorme paradis pour les skateurs qui n'existe nulle part ailleurs en Belgique.
 
3) En cas de pluie, faire du shopping pendant des heures au K in Kortrijk - il est même possible d'y prendre son dîner.
 
4) Assister aux prémisses de la nouvelle sensation musicale de la scène courtraisienne à De Kreun.
 
5) Assister à la Bataille des Eperons d'Or comme si tu y étais au musée Kortrijk 1302: l'entrée est à seulement 1 euro pour les moins de 26 ans.
 
6) Mordre à pleines dents dans un gros morceau de Kalletaart (la spécialité de Courtrai) dans un tea-room de la Grand Place en admirant Kalle et son mari Manten faire sonner les cloches du Belfort.
 
7) Boire des chopes au bar ou sur la terrasse ensoleillée de Den Chips, un café d'étudiants qui existe depuis plus de quarante ans.
 
8) Se promener pendant quelques douces minutes dans le paisible jardin botanique du Baggaertshof.
 
9) Assister à la prestigieuse biennale du design à Kortrijk Xpo (près de la Katho), chaque année en octobre.
 
10) Après un bon film au Budascoop, s'immerger dans l'ambiance irlandaise du pub Porter House.
 
 
 
Prochaine étape: BRUGES
 
 


Retour à l'aperçu

  • HOPES, un opéra-rock 100% belge!
    HOPES, un opéra-rock 100% belge!
  • MON JOB D
    MON JOB D'ÉTUDIANT: Comédien pour l'université
  • BRNS: Patinage artistique
    BRNS: Patinage artistique
  • CHRISTINE AND THE QUEENS: Double je
    CHRISTINE AND THE QUEENS: Double je
  • On a bu un café avec Chloé (Typique)!
    On a bu un café avec Chloé (Typique)!
  • Interview de KENDJI GIRAC
    Interview de KENDJI GIRAC

Autres articles Guido intéressants

Suis-nous aussi sur les médias sociaux ci-dessous

Ce site participe à l’Etude CIM Internet. Les sites qui reprennent le logo rassemblent des données sur le nombre de visiteurs et de pages visitées à l’aide de cookies. Un cookie est un petit fichier texte qui est placé par un serveur sur le disque dur de votre ordinateur. Aucun logiciel supplémentaire n’est installé. Un cookie n’endommage en rien votre matériel ou les programmes que vous utilisez.

Les données qui sont récoltées dans le cadre de cette étude sont tout à fait anonymes. Elles servent uniquement à la comparaison du nombre de visiteurs sur les sites participants. Vous trouverez de plus amples informations sur l’étude et sur les résultats de la mesure sur  le site du CIM. .

© GUIDO NV - Tous les droits sont réservés