Image
16/01/2019

Sortie ciné: Glass

Avant d'entamer une quelconque critique de ce nouveau film de M. Night Shyamalan, une petite mise à niveau s'impose. Attention aux spoilers: que ceux qui n'ont pas encore vu Split arrêtent de lire et commencent par la vision de l'avant-dernier réalisateur indo-américain, condition sine qua non pour comprendre les tenants et aboutissants de ce thriller ambitieux.


Bon, tu es encore là? C'est que tu as adoré Split et son dénouement ultra-intelligemment orchestré! Si ce thriller semblait de prime abord aborder les personnalités multiples et vouloir explorer un esprit dérangé au cours d'un épisode en huis-clos angoissant et perturbant, ce n'était en fait qu'un prémisse à ce film de super-héros dont a toujours rêvé Shyamalan, la preuve avec cette dernière scène mettant en présence son héros David Dunn (Bruce Willis dans Incassable, sorti en 2000), augurant un affrontement entre les deux 'super-héros' dans une suite à venir. Cette suite, attendue avec impatience par les fans, n'aura pas mis longtemps à débarquer sur nos écrans…

L'histoire: Alors que la Bête (une des 23 personnalités de Kevin Crumb, joué par James McAvoy) échappait à la police à la fin de Split, elle sévit toujours dans les rues de Philadelphie où elle a réussi à enlever quatre jeunes étudiantes. Bien déterminé à la mettre hors d'état de nuire, David Dunn la traque sans relâche avec l'aide de son fils. Ajoutez à cela Elijah Price (Samuel L. Jackson), le passionné de comics souffrant du syndrome des os de verre, et on obtient le grand affrontement dont les fans espèrent l'issue depuis plus d'un an…

Notre avis: Comme beaucoup d'entre vous, on était assez fébrile en pénétrant dans la salle de projection de Glass, tiraillé entre une excitation de voir se concrétiser le projet de vingt ans de Shyamalan et l'angoisse d'être une nouvelle fois déçu par un film du réalisateur qui sortait enfin la tête de l'eau avec Split après quelques daubes détruites par la critique. Sans crier au génie de ses premiers films (il ne renouvèlera très certainement jamais le tour de force du Sixième sens), le réalisateur nous livre un film de super-héros très personnel se moquant des codes du genre, préférant l'aspect psychologique à la débauche d'effets spéciaux et de combats époustouflants auxquels nous ont habitué les Marvel. Une façon d''humaniser' ses super-héros et de les affubler de questionnements nettement plus terre-à-terre que les Spider-Man et consorts. Tirant en longueurs par moments - comme s'il n'avait pas envie de quitter ses héros - Glass ravira cependant les nostalgiques des premiers essais de Shyamalan.

Sébastien Daloze

Photos: (c) image.net
 

 

Sortie DVD: A Simple Favor (L'ombre d'Emily)

Au départ, Disparue est un roman de chick-lit qui a connu un succès retentissant [...]

Sortie CD: Eiffel – Stupor Machine

Les Bordelais de Eiffel ont vécu de longues années dans l’ombre de Noir Désir [...]

SOCIAL

Jobs in the picture





 

Recettes des quatre coins du monde

Il est temps de ressortir ta boussole car GUIDO a rassemblé pour toi les plats les plus savoureux [...]

27/05/2019

Sortie CD: Little Jimmy – Blues Rebel

Le groupe Little Jimmy and the Sharks a eu l’honneur de faire la première partie des Rolling [...]

26/05/2019

Tetris 99 (Nintendo Switch)

Battle Royale nous fait immédiatement penser à Fortnite, dans lequel il faut être [...]

25/05/2019

GUIDO SA est l'entreprise média de niche numéro 1 en Belgique vers le groupe-cible des jeunes (les étudiants en particulier), les écoliers et les young starters.

Bruiloftstraat 127, 9050 Gentbrugge
Tel.: +32 (0) 9 210 74 84