Image
27/03/2023

Deux jours et une nuit à DUISBOURG

Sous ses airs de cité industrielle sans réelle envergure, Duisbourg (au confluent de la Ruhr et du Rhin) a beaucoup à offrir à ses visiteurs. Sans jamais renier son passé, la ville de Rhénanie-du-Nord-Westphalie a su se réinventer et devenir un arrêt immanquable pour les amateurs d'art et d'architecture. Suivez le guide pour deux jours intenses dans cette pétillante ville allemande!


JOUR 1: Mercator, art moderne, schnitzel et cocktails à volonté

Matin: Découverte de la vieille ville

Pour venir à Duisbourg, rien de plus facile: il suffit de réserver ton billet de train sur www.b-europe.com. Depuis Bruxelles, avec un changement à Cologne, il faut moins de trois heures de train pour rallier la ville allemande. À partir de la gare, le centre-ville est seulement à dix minutes à pied. L'occasion de jeter un rapide coup d'œil à l'hôtel de ville (Rathaus) et à la statue de Mercator devant le bâtiment. C'est en effet à Duisbourg qu'est mort le célèbre cartographe flamand. Cet 'ancêtre' du GPS a d'ailleurs donné son nom à l'université de Duisbourg qui a récemment fusionné avec celle d'Essen, non loin de là. Il est très présent dans la ville, notamment à travers une maquette de la ville en 3D impressionnante le long des quais du port intérieur. Juste à côté du Rathaus, on retrouve les fondations d'un site archéologique médiéval découvert lors des travaux du métro dans les années 80. Il s'agit en fait des ruines d'un ancien marché. Avec la structure qui y a été ajoutée, on montre la physionomie que celui-ci devait avoir à l'époque.

Midi: Lunch dans le centre-ville piéton

Après ce premier contact avec la ville allemande, on te conseille un détour par le centre-ville piéton où se concentrent la majorité des magasins et autres pâtisseries allemandes traditionnelles. Ne manque pas de commander un snack typiquement allemand pour le lunch, comme un bretzel, cette pâtisserie traditionnelle salée à base de brioche. En le dégustant, jette un œil sur l'imposante statue Pop Art non loin de la König-Heinrich-Platz, l'épicentre de Duisbourg.

Après-midi: Balade dans le port intérieur

Au milieu du 19ème siècle, le port intérieur (Innenhafen) était appelé le 'grenier à blé de la région de la Ruhr', il était en effet principalement constitué d'usines de céréales et de bois. Bel exemple de reconversion (réalisée par l'architecte Norman Foster), ce port intérieur est aujourd'hui l'un des hauts-lieux de la ville, mêlant les restaurants et bars tendance, des bureaux de grandes entreprises, un musée d'art inévitable (on y reviendra plus loin) ou encore juste un lieu de flânerie pour les habitants de la ville. Comme dans d'autres villes industrielles, le passé minier n'a pas été effacé et les anciennes usines ont toutes été intelligemment réutilisées dans un contexte plus moderne, on remarque par exemple immédiatement un grand bâtiment en briques presque sans fenêtres qui était autrefois un silo à grains et qui abrite aujourd'hui les archives de la région de Rhénanie-du-Nord-Westphalie. Plus loin, les cinq buildings qui se succèdent attirent immédiatement l'œil pour leur design nettement plus contemporain. Les "cinq bateaux", comme aiment les appeler les habitants de Duisbourg, révèlent encore plus leur beauté à la tombée de la nuit, quand ils sont illuminés et se reflètent sur les eaux du port intérieur. En été, le port intérieur est le théâtre de diverses animations et festivals à ne pas manquer.

Fin d'après-midi: Plongée dans l'art moderne

Si New York a son Musée Guggenheim, Duisbourg possède, lui, le Küppersmühle (museum-kueppersmuehle.de), l'un des plus grands musées privés d'Allemagne, et certainement le plus impressionnant par son architecture. Comme son homologue américain, on vient ici autant pour les œuvres d'art moderne impressionnantes qu'il abrite (principalement de l'art allemand d'après-guerre) que pour la majestuosité des lieux et l'architecture abasourdissante du bâtiment, imaginée par Jacques Herzog et Pierre de Meuron. Cet ancien silo à grains a été réaménagé en un musée moderne sans pour autant renier son identité industrielle. En flânant à travers les œuvres, on remarque par exemple les anciens silos conservés dans la nouvelle partie du musée. Et que dire de ces imposants escaliers qui raviront les amateurs d'architecture moderne, ils sont tout simplement splendides et valent à eux seuls la visite à ce joyau de l'art moderne!

Soirée: Brasserie et cocktails

Le soir venu, la jeunesse duisbourgeoise se donne le plus souvent rendez-vous dans l'un des nombreux restaurants et bars du port intérieur. Lors de notre visite, nous avons opté pour la brasserie König-Pilsener-Wirtshaus (www.koenigpilsener-wirtshaus-duisburg.de), un restaurant typiquement allemand avec une vue plongeante sur la marina. Au menu évidemment: un schnitzel (escalope viennoise) que l'on peut agrémenter de différentes sauces et accompagner d'un demi-litre de König Pilsener, une bière allemande légère et onctueuse. Après le souper, il y a l'embarras du choix pour continuer la soirée. Personnellement, nous avons établi nos quartiers au Bolero (duisburg.bolerobar.de) et leur carte de cocktails impressionnante. Avant de retrouver notre lit douillet à l'Hôtel Conti Duisburg (www.sorat-hotels.com) situé à équidistance de la gare et du centre-ville.

JOUR 2: Art moderne (encore), Currywurst et rollercoaster

Matin: Plongée dans l'art moderne (bis)

Si le Küppersmühle est le plus prestigieux et le plus visité des musées de la ville, deux autres lieux d'art moderne sont à épingler à Duisbourg. D'abord le Musée DKM (www.museum-dkm.de), un musée privé regroupant l'impressionnante collection d'un couple d'artistes sur 5 étages. Au sein de leur énorme collection, ce sont surtout les œuvres de l'Allemand Norbert Kricke (Lines of quiet beauty) et du Chinois Ai Weiwei qui ont retenu notre attention. À 5 minutes de là - en traversant le parc jonché de sculptures modernes -, on arrive directement devant le Musée Lehmbruck (lehmbruckmuseum.de). Comme son nom l'indique, celui-ci abrite une collection de sculptures modernes basées sur le travail de Wilhelm Lehmbruck. Dont une sculpture faisant face aux badauds traversant le parc, d'Antony Gormley. Si le musée se concentre presque exclusivement sur les sculptures, on peut également y retrouver des peintures de célèbres artistes tels que Salvador Dali ou Max Ernst.

Midi: Lunch dans l'Immanuel-Kant Park

Juste en face du Musée Lehmbruck se trouve une petite brasserie qui ne paie pas de mine de prime abord. Pourtant, c'est ici qu'on a pu déguster le meilleur Currywurst mit Pommes Frites qu'il nous ait été donné de goûter! Ce n'est pas au Lunch Café Museum (www.cafe-museum-du.de) que tu risques de brûler tes économies car ici, le plat de jour de la semaine accompagné d'une grande bière ne te coûtera pas plus de 15 euros.

Après-midi: Shooting Insta sur le monument le plus photographié de la ville

Si toutes les curiosités et musées de Duisbourg sont facilement accessibles à pied, notre dernier arrêt demande un voyage en tram de vingt minutes car il est situé dans la périphérie de la ville. Mais ça vaut le coup, crois-nous sur parole. Car dès que tu verras le Tiger & Turtle, tu comprendras pourquoi ce site est le plus Instagrammé de la ville. En haut d'un terril, cette structure bizarroïde aux faux airs de rollercoaster est accessible gratuitement à tous ceux qui ne souffrent pas d'acrophobie. D'une longueur de 220 mètres (dont 200 mètres peuvent être parcourus à pied grâce à ses escaliers de part et d'autre de la structure, évidemment le looping n'est pas accessible au public!), le monument permet de profiter d'une vue unique sur Duisbourg et les villages environnants mais surtout d'immortaliser les meilleures poses sur Instagram avant d'aller prendre le train du retour.


Le BIFFF en quelques chiffres

Chaque année à la même époque, les Bruxellois aiment se faire peur et frissonner dans les salles obscures [...]

Loïc Nottet, Christophe Willem et Mentissa au Feel Good Festival!

Après le succès de l'année passée - plus de 20.000 festivaliers sur 4 jours de festival -, il était [...]

  • Slider

Topmovies

SOCIAL

Jobs in the picture




 

 

GUIDO SA est l'entreprise média de niche numéro 1 en Belgique vers le groupe-cible des jeunes (les étudiants en particulier), les écoliers et les young starters.

Bruiloftstraat 127, 9050 Gentbrugge
Tel.: +32 (0) 9 210 74 84