Image
13/02/2012

L'équitation, un sport à risque!

«Je vais te montrer les photos du jour le plus affreux de ma vie.» Dr Jos branche un disque dur sur son écran plat et parcourt les dossiers grâce à une commande à distance. «Le 30 août 2011. Ma femme m'a obligé à l'accompagner à une compétition d'équitation.» Sur l'écran apparaissent des photos de dames d'un certain âge artificiellement bronzées et arborant des bijoux plus chics les uns que les autres. «Ces rombières dans les tribunes, quelle horreur. Pourtant, ce n'est pas le pire.» Un canasson bien brossé apparaît à l'écran. «C'est rempli de chevaux cette connerie!»


 
GUIDO: Vous n'aimez pas les chevaux, docteur?
Dr Jos:Si si, en filet dans mon assiette. Il n'y a rien de meilleur qu'un steak bien tendre de cheval accompagné d'une bonne trappiste brune. Saignant évidemment, cela va de soi. Quel délice! Pauvre en graisse, riche en fer, vitamine B12, oméga 3... C'est également la seule occasion de réveiller l'homme qui murmure à l'oreille des chevaux qui sommeille en moi. Quand le beefsteak sort de la poêle et est encore chaud, j'ose lui souffler un peu dessus. Dr Jos, occasional horse whisperer! (hennit de rire)
GUIDO: A part ça, il n'y a pas de cowboy qui sommeille en vous?
Dr Jos:(joue avec la télécommande) Pas du tout, et un jockey encore moins. Allez, il suffit de regarder leurs bêtes costumes. Et ces couvre-chefs ridicules. On dirait des pots de chambres. Si on réussissait à me foutre sur un cheval, ce qui me paraît peu probable, je porterais alors un chapeau de cowboy à la place de la bombe. C'est quand même plus viril.
GUIDO: La bombe n'est-elle pas nécessaire à la sécurité du jockey?
Dr Jos:Evidemment, l'équitation est un hobby risqué, c'est clair comme de l'eau de roche. C'est même un des sports les plus dangereux. Tu es sur un animal imprévisible, ton visage à quatre mètres du sol, et tu ne trouves rien de mieux à faire que galoper à travers une prairie à du quarante kilomètres à l'heure. Eh oui, cela cause naturellement des accidents. Beaucoup d'accidents, souvent très sérieux. En Amérique, le turf cause des centaines de milliers d'hospitalisations par an, dont dix-mille lésions au cerveau. Dans les causes de lésions au cerveau, l'équitation tient le haut du pavé, devant la moto et le rugby. Et ce risque ne peut être évité en se mettant un pot de chambre sur la tête. (lève son index) Tu es quand même au courant que même Superman s'est fait terrasser par un cheval?
GUIDO: Euh, je ne suis pas très calé en super-héros…
Dr Jos:(énervé) Non gamin, je parle de Christopher Reeve, l'acteur qui a incarné Superman dans les films de la fin des années septante, début des années quatre-vingt. Il s'est cassé le cou après une chute de cheval. Ensuite, il s'est retrouvé entièrement paralysé et vissé à un fauteuil roulant pendant neuf ans, demandant à être oxygéné en permanence. C'est chouette hein, l'équitation? Je m'énerve encore plus quand j'entends parler de sessions hippothérapeutiques au cours desquelles ils soignent les enfants souffrant d'ADHD, de paralysie du cerveau ou d'autisme en les hissant sur un cheval. C'est très bien, tant que le petit ne tombe pas à la renverse. Je n'ai également jamais compris pourquoi les filles de douze ans étaient tant passionnées par les chevaux. Elles veulent toutes un poster de poney dans leur chambre. Elles auraient pourtant tout intérêt à afficher un poster du boucher chevalin, où les différentes pièces du cheval sont indiquées grâce à des pointillés. (éclate de rire) Toutes ces filles hyper maigres feraient bien mieux de manger leur poney au lieu de le chevaucher.
GUIDO: On ne se casse pas le cou à chaque fois qu'on monte sur un cheval, quand même.
Dr Jos:Non, mais il ne faut pas seulement tomber pour s'occasionner des blessures. Tu t'es déjà assis sur une selle? C'est une surface dure. ça cahote. Et c'est tout sauf bon pour la santé, que ce soit pour les hommes ou les femmes. Les cavaliers souffrent parfois de microcalcifications dans les testicules. De petites lésions qui sclérosent. Des couilles en pierre, si tu veux. (rires) Certains prétendent que c'est le premier stade du cancer des testicules, mais ce n'est pas prouvé, je ne veux donc pas m'étendre sur le sujet. En tout cas: c'est tout sauf sain. Chez les femmes, ces microcalcifications se situent dans le clitoris. (montre encore quelques photos des dames dans les tribunes de la compétition) Voici peut-être la raison pour laquelle tant de bourgeoises se plaignent à leur gynécologue de devenir frigides. (se tord de rire)
GUIDO: Personnellement, je trouve que le cheval est un animal noble.
Dr Jos:Je comprends ce que tu veux dire, beaucoup de gens trouvent que les chevaux ont quelque chose de digne. Ils n'ont en fait aucune idée du nombre de bactéries et de virus que transportent les canassons. Je ne vais pas tous les citer, mais dans chaque partie du monde, les chevaux sont porteurs d'une variante du virus de l'encéphalite. C'est une saloperie, qui peut provoquer une encéphalite au cavalier. Le MRSA se transmet également du cavalier au cheval, et du cheval au cavalier. C'est une célèbre bactérie des hôpitaux, qu'on pourrait donc aussi appeler bactérie des manèges. Le MRSA n'est pas la seule bactérie multirésistante qui apparaît chez les chevaux. Pour en revenir aux virus: en 2007, l'Australie a été le foyer d'une grippe du cheval, faisant des victimes humaines. Ce n'est qu'une question de temps pour que celle-ci apparaisse en Europe.
GUIDO: Merci, Dr Jos!
Dr Jos:Attends, j'ai encore un dernier argument contre l'équitation. Tu sais à quel point l'empreinte écologique d'un cheval est importante? Gigantesque, si on compte la superficie nécessaire pour l'écurie, le pré et le parcours. Posséder un cheval est plus préjudiciable pour l'environnement que de rouler dans un 4X4. (fronce les sourcils) L'ironie de la situation, c'est que la plupart des propriétaires de chevaux possèdent également un 4X4, afin de pouvoir tirer leur remorque.
GUIDO: Vous le pensez sérieusement?
Dr Jos:Evidemment. L'empreinte écologique de l'équitation est astronomique. On ne polluerait pas moins l'environnement en nous rendant tous les deux en hélicoptère à De Kuiper à Vilvoorde, le meilleur restaurant chevalin de Belgique. (affiche une lueur dans les yeux et regarde sa montre) Je ne suis pas encore assez riche pour m'acheter un hélicoptère, mais si on part maintenant en voiture, on pourra être à Vilvoorde pour l'heure du dîner. Tu as faim?
GUIDO: Et comment!
 


 

 
Dr Jos recommande la lecture des ouvrages suivants:
 
Cuypers e.a., The effect of therapeutic horseback riding on 5 children with attention deficit hyperactivity disorder: a pilot study, J-Altern-Complement-Med., okt. 2011
Lin e.a., Traumatic spinal cord injuries in horseback riding: a 35-year review, Am-J-Sports-Med., nov. 2011
Littman e.a., Physical activity in adolescence and testicular germ cell cancer risk, Cancer-Causes-Control., okt. 2009
Alanee e.a., Horseback riding: impact on sexual dysfunction an lower urinary tract symptoms in men and women, Urology., jan. 2009
Battaglia e.a., Ultrasonographic and Doppler findings of subclinical clitoral microtraumatisms in mountain bikers and horseback riders, J-Sex-Med., feb. 2009
Taylor e.a., The physiological demands of horseback mustering when wearing an equestrian helmet, Eur-J-Appl-Physiol., sep. 2008
Carrillo e.a., Traumatic injuries associated with horseback riding, Scand-J-Surg., 2007
Hamilton e.a., Nervous system injuries in horseback-riding accidents, J-Trauma., feb. 2003
Smyth e.a., Internet-based survey of horse owners for mortality related to equine influenza in the 2007 Australian epidemic, Aust-Vet-J., jul. 2011
De Martino e.a., Methicillin-resistant staphylococci isolated from healthy horses and horse personnel in Italy, J-Vet-Diagn-Invest., jan. 2010
Harvala e.a., Case report: Eastern equine encephalitis virus imported to the UK, J-Med-Virol., feb. 2009
 
 
  • Slider
  • Slider
  • Slider
  • Slider
  • Slider
  • Slider
  • Slider
  • Slider
  • Slider

SOCIAL

Jobs in the picture

  • Slider
  • Slider





 

GUIDO SA est l'entreprise média de niche numéro 1 en Belgique vers le groupe-cible des jeunes (les étudiants en particulier), les écoliers et les young starters.

Bruiloftstraat 127, 9050 Gentbrugge
Tel.: +32 (0) 9 210 74 84