Image
26/02/2019

SOPRANO: «Je ne me prends pas la tête!»

Deux petites années après l’immense carton de L’Everest, Soprano est à nouveau au sommet avec un album où le rappeur français le plus populaire du moment jongle une fois de plus avec les styles et les rythmes. Rencontre sympa avec un gars qui ne se la pète pas et… se montre particulièrement bavard!


Soprano: Sur cet album encore plus que sur les précédents, j’ai essayé de mélanger les genres comme la musique latino, la rumba, l’électro ou même du reggae (Rampanpan). Et puis ensuite de proposer d’autres morceaux où je développe des thèmes, où je me suis mis dans la peau de personnages afin de faire passer certains messages. Lorsque tu écoutes un album, je trouve qu’il est important qu’il puisse correspondre à différentes humeurs. Le matin, lorsque tu prends ta douche, tu préfèreras un morceau qui te met la banane et tu vas écouter un titre comme À la vie à l’amour. Parfois, tu vas parler avec tes enfants de ce qui se passe au lycée et tu obtiens un morceau comme Fragile qui te permet d’ouvrir une discussion avec eux sur ce qui se passe à l’école.

GUIDO: Très honnêtement, tu es un excellent raconteur d’histoire...
Soprano
: Ça, mes collègues me le disent souvent. (rires) Je suis fan de séries. Mon nom de scène, il vient de la série Les Sopranos. J’adore l’imagination des mecs qui écrivent des séries. Il y a toujours des rebondissements. J’aime essayer de créer cela dans la musique en gardant une accessibilité pour les gens.

«En me glissant dans la peau de personnages, je peux faire naître des émotions»

GUIDO: Il y a beaucoup d’histoires où tu te mets dans la peau d’un personnage. Casanova par exemple.
Soprano
: Oui, ce n’est pas moi. Tu l’as bien compris. Je fais passer des messages à travers des histoires. C’est beaucoup plus simple. Quand tu veux faire passer un message, il t’est alors possible de te mettre dans la peau d’un personnage sans aucune retenue; tu peux alors mettre cela sur le dos du personnage. C’est beaucoup plus simple. Dans le morceau Miracle, je joue le rôle d’un enfant malade qui demande à sa maman de ne pas s’inquiéter et dit que sa vie est un miracle. Si je l’avais fait en étant moi-même, j’aurais été une sorte de donneur de leçons. J’ai eu l’occasion de me rendre à l’hôpital pour rencontrer des enfants malades, essayer de leur donner des étoiles dans les yeux. Et lorsque tu ressors, c’est eux qui t’ont donné une leçon de vie. Ils relativisent sur leur cas, sont toujours bienveillants, essaient de te mettre à l’aise par rapport à leur maladie. Se mettre dans la peau de personnages, cela permet de faire passer certains messages et faire naître des émotions.

GUIDO: Tu es sur tous les fronts avec The Voice, ton nouvel album, une tournée à venir… Quel est ton secret pour garder une telle envie?
Soprano
: C’est très simple. Je m’amuse et je ne me prends pas la tête. Tu sais, mon mode de vie n’a pas vraiment changé depuis mes débuts. J’ai les mêmes potes depuis des années, je conduis souvent les enfants à l’école. Je suis toujours le même gars qu’à mes débuts et je travaille beaucoup en famille. Dans ce métier, tout peut aller très vite et je veux en profiter à fond. Être juré à The Voice, ce n’est que du bonheur! Cette année, j’ai la chance de coacher des enfants comme les adultes. Je me suis régalé l’année dernière! Déjà, je m’entends super bien avec les autres coachs. Et surtout, les talents qui sont venus chanter sont extraordinaires. Tous! On a déjà tourné pour The Voice Kids 2019. C’est déjà même presque fini. Donc, en 2019… je serai coach pour les adultes et les enfants. C’est évidemment beaucoup de boulot, mais on n’a qu’une vie!

GUIDO: Quel style de coach vas-tu être pour les adultes?
Soprano
: Nous, on est là pour appuyer sur le bouton confiance. Je suis juste là pour leur dire qu’ils peuvent aller plus loin. Mon boulot, ce n’est pas de dire ce qu’ils doivent faire. C’est juste de leur amener de la confiance et d'essayer de les amener là où leur talent mérite d’être. Il y a bien sûr des candidats qui sont talentueux mais ne vont pas loin. Mais, cela reste un jeu et c’est inévitable. Il y a la pression. Certains candidats ratent leur audition. Parfois, comme coach, tu passes également à côté d’une très bonne audition.

«Je pense que j'ai un rôle à jouer en tant qu'artiste, une mission…»

GUIDO: À travers ton attitude, on sent que tu tiens à donner une bonne image et que tu respectes ton public. On est loin de l’image assez trash qu’ont certains rappeurs!
Soprano
: Je pense que j’ai un rôle à jouer en tant qu’artiste. Une mission. J’ai la chance de pouvoir faire passer des messages ou donner le sourire aux gens. Tu sais, j’essaie d’avoir un comportement lumineux, d’être inspirant, de donner l’exemple. Ce qui est beau dans l’urbain, c’est qu’il y a de nombreux styles de rap. Quelqu’un qui veut quelque chose avec du texte un peu plus abstrait, il va trouver. Quelqu’un qui a envie de rouler un peu les mécaniques, il va écouter du rap gangster.

GUIDO: IAM, ce sont des gens qui t’ont forcément influencé?
Soprano
: IAM, NTM, MC Solaar… J’ai grandi avec toute cette génération. C’est peut-être pour cela que j’aime bien mettre des thèmes dans mes morceaux. Peut-être plus que les jeunes d’aujourd’hui qui sont plus dans la forme, à jeter des mots tant que cela rime.

GUIDO: Pas d’injures, ni de grossièretés sur tes albums. Un choix délibéré?
Soprano
: C’est de la pudeur, de l’éducation. Et puis, je sais très bien que mes enfants m’écoutent. Je suis toujours là à courir derrière eux dès qu’ils font une bêtise. Pourquoi est-ce que je ferais moi-même ce que je leur dis de ne pas faire?

GUIDO: Tu as trois enfants. Comment vivent-ils ta célébrité?
Soprano
: Ils ont grandi avec ça! Ils ont l'habitude. Je te dis la vérité, mes enfants, ils pensaient que tous les papas passaient à la télé! (rires)

«Pour me changer les idées, je ne joue pas à FIFA, mais j'écris des chansons»

GUIDO: C’est déjà ton sixième album solo!
Soprano
: Eh oui, le temps passe. Cela fait déjà un petit moment, en effet. C’est chouette la promo, mais j’ai déjà envie de rentrer en studio. J’ai de nouveaux thèmes. Mon fils, lorsqu’il veut faire une pause, il joue à FIFA. Moi, lorsque je veux me changer les idées, je ne joue pas à FIFA, je fais de la chanson. Je compose, j’enregistre, j’écris énormément. Tous les jours.

GUIDO: Dans la musique urbaine, tout va très vite…
Soprano
: Exactement! Tu ne peux pas te permettre de prendre une pause de six mois. C’est à cause – je ne dis pas grâce, mais à cause – d’Internet. Si tu n’as pas un nouveau morceau sur YouTube, que tu n’as pas d’actualité, il y a d’autres artistes qui viennent tous les jours. Mon disque, il est sorti il y a environ un mois. Pourtant, j’ai l’impression que cela fait au moins deux ou trois mois.

GUIDO: Quel est le message que tu as voulu faire passer un appelant ton album Phoenix?
Soprano
: Le Phoenix, dans la mythologie, il renaît de ses cendres. Je voulais faire passer un message. Tu ne peux pas savoir ce qui va t’arriver dans deux ans, ou même dans les dix minutes. Il peut t’arriver un truc magnifique comme un truc horrible. À l’époque, je pensais que je n’irais pas bien loin. Aujourd’hui, j’ai vendu des millions d’albums, j’ai trois magnifiques enfants. C’est possible.

GUIDO: Ce n’est pas un Français qui a gagné le Ballon d’or. Tu n’as pas le seum?!
Soprano
: Non, Modric l'a mérité. Je suis Marseillais, le foot, je l’ai dans le sang. Zidane, Maradona, Courtois. Je les ai tous cités dans des chansons. Pour moi, il y a trois équipes qui ont gagné la Coupe du Monde. La France bien sûr, mais aussi l’équipe de Modric et la Belgique. Quand les Belges sont rentrés, c’était incroyable! Franchement, vous avez une magnifique équipe.

Photo: (c) FIFOU

Sortie CD: Little Jimmy – Blues Rebel

Le groupe Little Jimmy and the Sharks a eu l’honneur de faire la première partie des Rolling [...]

Tetris 99 (Nintendo Switch)

Battle Royale nous fait immédiatement penser à Fortnite, dans lequel il faut être [...]

  • Slider
  • Slider
  • Slider
  • Slider
  • Slider
  • Slider
  • Slider
  • Slider
  • Slider

SOCIAL

Jobs in the picture

  • Slider
  • Slider





 

Sortie CD: Claudio Capéo – Tant que rien ne m’arrête

Dans le club fermé des nouveaux venus de la variété française, les Louane, [...]

03/05/2019

Sortie CD: Keen’V – Thérapie

Depuis la sortie en 2008 de À l’horizontale, son premier hit, Keen’V comptabilise [...]

03/05/2019

Sortie DVD: First Man

Après Whiplash et La La Land, le prodige Damien Chazelle s'attaque cette fois à Neil [...]

01/05/2019

GUIDO SA est l'entreprise média de niche numéro 1 en Belgique vers le groupe-cible des jeunes (les étudiants en particulier), les écoliers et les young starters.

Bruiloftstraat 127, 9050 Gentbrugge
Tel.: +32 (0) 9 210 74 84