Image
29/07/2019

MATT SIMONS: La crise du quart de vie

Alors que le tubesque Catch And Release nous trotte encore tous dans la tête, l’ami Matt est bien décidé à battre le fer tant qu’il est chaud. Fort attendu, son nouvel album nous offre une jolie collection de vignettes pop bien dans l’air du temps. Et très certainement le tube de l’été avec le sautillant We Can Do Better.


Matt: Lorsque je compose, je pars d’un sujet, d’une idée. Avant de commencer à écrire les paroles ou de me mettre derrière ma guitare ou mon piano, je réfléchis d’abord à un thème que je vais pouvoir développer. Ecrire une chanson lorsque tu pars d’une bonne idée, c’est tellement plus porteur. Ces derniers temps, je suis évidemment très souvent à l’étranger et les voyages sont pour moi une formidable source d’inspiration.

Écrire sur le mariage

GUIDO: Écrire, c’est naturel pour toi?
Matt
: Cela dépend… Les meilleures chansons sont souvent celles qui coulent de source. Catch And Release, je l’ai écrite en moins de trente minutes par exemple. Pour ce nouvel album, les chansons ont pour la plupart été écrites sur une période de temps assez courte, un gros mois.

GUIDO: Le clip du single We Can Do Better met des enfants en vedette et apporte un vent de fraîcheur…
Matt
: Le clip, je l’adore. Lorsque tu regardes autour de toi, ce n’est pas toujours évident de trouver des sources d’optimisme. Ce petit clip capture parfaitement l'esprit de la chanson. Très sincèrement, je trouve que les enfants dans le clip font le boulot et sont d’excellents ambassadeurs de la chanson.

GUIDO: À l’origine, comment ce titre est-il né?
Matt
: Cette chanson, je l’ai co-écrite avec Emily Warren et Scott Harris. Nous avons commencé à parler des relations, et plus spécifiquement des relations amoureuses et du mariage. Scott est marié depuis quelques années et j’étais sur le point de demander la main de ma petite amie au moment de cette discussion. Nous nous disions que de moins en moins de couples se marient aujourd’hui, que les mariages qui durent dont devenus exceptionnels… Et qu’il n’est pas facile d’entrevoir une vie de couple et de famille avec optimisme dans ces conditions. Nous avons donc décidé d’écrire une chanson pleine d’optimisme pour ma future épouse et moi sur… comment faire mieux.

Glissement de terrain

GUIDO: Pourquoi avoir appelé l’album After The Landslide?
Matt: 
On parle souvent de la crise de la quarantaine… En ce qui me concerne, je me suis posé pas mal de questions ces derniers temps et j’ai vécu une sorte de crise du quart de vie. Le titre de l’album évoque un glissement de terrain. Plusieurs chansons de l’album évoquent le thème du recommencement, parfois sur un ton positif et avec optimisme. Mais parfois aussi avec une certaine anxiété…

GUIDO: L'artwork de l’album est très réussi!
Matt: 
Pour la pochette et l'artwork de l’album en général, c’est surtout Karen Lynch que tu dois féliciter. J’ai juste donné des pistes. Karen est illustratrice et c’est une grande spécialiste de collages. Ce n’est pas facile de décrire sa technique de travail. Elle crée ces univers rétro-futuristes en collectant et juxtaposant d’anciennes images – à la fois sur papier et sur numérique – et en créant ensuite des fichiers numériques en couches. Ce qu’elle arrive à faire est à la fois étonnant et très frais.

GUIDO: Avant le succès de Catch And Release, tu as connu le succès aux Pays-Bas avec ton tout premier album en 2013. Étonnant, non?
Matt: 
Un peu fou, en effet. J’ai eu un hit avec la chanson With You en 2012. Elle s’est classée dans le Top 10 et a ensuite été utilisée dans le soap-opera Goede Tijden, Slechte Tijden. Petit à petit, cette chanson est devenue virale, probablement en grande partie grâce à Spotify. J’ai ensuite eu d’autres hits aux Pays-Bas et pas mal de dates de concerts. Ma carrière s’est littéralement construite à partir des Pays-Bas avant de s’étendre dans le reste de l’Europe. En Allemagne, en France, en Belgique… J’ai même habité aux Pays-Bas durant plusieurs mois. Tu sais, il n’existe pas de bouquin sur comment construire une carrière dans la musique. Lorsque j’ai eu la chance d’avoir un hit aux Pays-Bas, j’ai juste tout fait pour en profiter un maximum.

GUIDO: Le succès de Catch And Release t’a ensuite propulsé sur le devant de la scène…
Matt
: Le succès de Catch And Release a bien entendu créé une attente, peut-être même un peu de pression. Si tu essayes de fabriquer un hit en utilisant le même moule, tu verras que cela ne marche pas. Catch And Release m’a permis de trouver un public et me donne aujourd’hui beaucoup de liberté. Ce qui est bizarre, c’est que j’ai composé ce morceau environ deux ans avant qu’il ne devienne un tube. Ce qui est fou également, c’est que je suis aujourd’hui nettement plus connu aux Pays-Bas, en France ou en Allemagne qu’aux États-Unis. Et que je passe donc quasi autant de temps en Europe que chez moi.

Un étudiant moyen

GUIDO: After The Landslide est nettement plus varié que les deux albums précédents…
Matt
: Je pense que je commence à savoir ce que je fais. Mon tout premier album est sorti alors que je sortais à peine de l’adolescence. Aujourd’hui, je sais ce que je veux et ce qu’il faut faire pour y arriver. J’aime les artistes qui racontent des histoires à travers leurs chansons. En particulier Bruce Springsteen, dont le songwriting est vraiment fantastique. C’est quelque chose que j’essaie de faire à travers mes chansons également. Mais tu as raison, After The Landslide est plus varié, avec des titres plus sautillants.

GUIDO: Qu’exercerais-tu aujourd’hui comme profession si tu n’étais pas chanteur ou musicien?
Matt Simons
: Très honnêtement, j’ai toujours su que je voulais exercer ce métier. Je n’ai jamais vraiment envisagé d’autres options. Si je n’étais pas musicien, je serais peut-être prof de musique. À l’école, j’étais un étudiant plutôt moyen, je faisais le minimum pour réussir. Ni plus, ni moins que le minimum. Sauf évidemment en musique, la seule branche dans laquelle je bossais d’arrache-pied. Je compose depuis le début de mon adolescence et c’est d’ailleurs la seule chose pour laquelle je pense que je suis vraiment doué.

GUIDO: Tu viens d’une famille dans laquelle la musique occupe une place fort importante…
Matt
: La musique a toujours occupé une place importante autour de moi. Mon père est un excellent musicien. Il joue de la guitare et de la batterie et a toujours été actif dans des groupes depuis que je suis petit. Les parents de ma mère étaient quant à eux des musiciens classiques et des chanteurs d’opéra. J’ai toujours baigné dans la musique…

Matt Simons: After the Landslide (PIAS)
Matt Simons sera en concert le 21/11 à l’AB


Photo: © Shervin Lainez


Sortie DVD: Leave No Trace

Un père (Ben Foster) et sa fille qui ont toujours vécu en marge de la société [...]

Sortie ciné: Fisherman's Friends

Les Anglais n'ont pas leur pareil pour nous livrer années après années des sympathiques [...]

  • Slider
  • Slider
  • Slider

SOCIAL

Topmovies

Jobs in the picture





 

KOT À L'HONNEUR: Le Kot Accord

Dans chaque numéro du Guido Magazine, nous mettons un kot-à-projet à l'honneur. [...]

24/06/2019

Boxboy! + Boxgirl! (Nintendo Switch)

Un mariage entre Super Mario et Tetris, c'est à cela que ressemble Boxboy! + Boxgirl! à [...]

22/06/2019

Sortie BD: Jérôme K. Jérome Bloche (Tome 18 - Un petit coin de paradis)

Jérôme K Jérôme, héros de bande dessinée, exerce le délicat [...]

21/06/2019

GUIDO SA est l'entreprise média de niche numéro 1 en Belgique vers le groupe-cible des jeunes (les étudiants en particulier), les écoliers et les young starters.

Bruiloftstraat 127, 9050 Gentbrugge
Tel.: +32 (0) 9 210 74 84