Image
27/09/2019

ARNO: «Les concerts, c’est ma maîtresse, et elle ne m'a jamais trompé»

Le plus célèbre des saltimbanques belges fête ses septante ans et en profite pour nous offrir un nouvel album entre coups de gueule et coups de blues. Car notre gaillard a beau avoir bourlingué et vécu plusieurs vies – avec TC Matic, Tjens Couter et bien sûr en solo – il n’en demeure pas moins un jeune homme curieux et engagé, toujours prêt à en découdre… de manière pacifique. Rencontre.


GUIDO: Arno qui prend un Coca Zéro… Surprenant, non?

Arno: Arno Bio. Coca Zéro. C’est le nouvel Arno. Quand je suis en tournée, je ne bois jamais. Et en journée, je ne bois pas d’alcool. Je ne bois pas non plus à la maison. Boire à la maison, c’est pour les coiffeuses. Je n’ai rien contre les coiffeuses… Une jolie coiffeuse n’est pas moche.

«Je me sens parfois comme un vieux dinosaure»

GUIDO: Tu as enregistré un duo assez surprenant avec Alice On The Roof il y a quelques mois… Tu aimes la couleur de ses cheveux?

Arno: Elle est l’un des surréalistes belges, et elle vient d’un autre bazar… Je trouve qu’elle est vraiment belge, et elle ne triche pas. C’est une artiste qui ‘a inventé elle-même’. Elle a un truc très belge, unique. On a enregistré une reprise de Claude François ensemble pour son album. Si on avait simplement fait une cover, cela n’aurait pas vraiment eu d’intérêt. Mais notre version est complètement différente de l’originale. Elle fait partie des artistes belges que je préfère… J’ai fait des trucs avec Stromae aussi. On a fait Putain Putain ensemble à Paris aux Victoires de la Musique. Stromae, il a aussi ‘inventé lui-même’.

GUIDO: Et Arno, il fait également partie des surréalistes belges? En France, des artistes tels que Stromae, Arno ou Alice sont très rares!

Arno: Il y a des gens qui disent que je suis un peu surréaliste… Ils ont peut-être raison. Tu sais, les gens qui ont ‘inventé eux-mêmes’ en France existent également. Mireille Mathieu, par exemple. Je suis un grand fan de Mireille. Elle a toujours la même coiffure depuis 215 ans, et une voix incroyable. Edith Piaf, elle avait aussi un style unique.

GUIDO: Tu viens de fêter tes septante ans et ta bio présente Santeboutique comme ton 21ème album. Tu prends parfois le temps de regarder dans le rétroviseur?

Arno: 21 albums? C’est plus que ça… Ils ont certainement oublié de compter les albums avec TC Matic. Je suis encore jeune. Et vierge aussi… Tu sais, je n’aime pas la nostalgie. Je ne réécoute jamais mes anciens albums. Je ne pense pas à l’âge car c’est ainsi que l’on vieillit dans sa tête.

J’écris tous les jours. J’ai déjà l’album suivant dans ma tête. Je fais également des albums pour pouvoir faire des concerts parce que je ne pourrais pas vivre sans concerts. Ma vie sans concerts, je suis dans la merde… Les concerts, c’est ma maîtresse, et elle ne m’a jamais trompé. J’ai besoin de cela, sinon je deviens fou. Lorsque je pars en vacances, je deviens fou. Avant, je partais en vacances avec mes enfants, mais ils sont trop grands maintenant.

GUIDO: Combien as-tu d’enfants?

Arno: Assez! La dernière fois que je suis parti en vacances, c’était en mars. Je suis parti dix jours à Katmandou pour voir un copain. Un prof de sanskrit qui vit là-bas. En général, je n’aime pas les vacances mais j’ai aimé le Népal. J’ai vu l’Himalaya, mangé, vu les gens. Le Népal, c’est un pays très spécial. Peaceful. Il n’y a pas d’agressivité là-bas, les gens sont très peace. J’ai vraiment aimé l’atmosphère.

GUIDO: Tu vis à cent à l’heure. Tu utilises les technologies modernes comme Spotify pour découvrir de nouveaux artistes?

Arno: Spotify, non non. Mon Facebook, c’est quelqu’un d’autre qui gère cela pour moi. C’est ma maison de disques qui fait mon site et maintenant il est crashé. Le monde du disque a beaucoup changé ces dernières années et je me sens parfois comme un vieux dinosaure. Mais j’écoute beaucoup de musique, je me tiens au courant.

«Il n'y a plus de révolte dans le rock»

GUIDO: Tu vas souvent à des concerts?

Arno: Oui, l’Ancienne Belgique est mon living. Je suis en train de chercher de nouveaux groupes. Il y a de très bons nouveaux groupes, mais je trouve qu’il n’y a plus de révolte dans le rock. On vit un épisode très conservateur aujourd’hui. La Flandre est devenue une région d’extrême-droite. En Europe aussi… Cela devient très conservateur, mais ce sont les gens qui votent pour cela. Dans le temps, on trouvait la révolte dans le rap, mais c’est aussi devenu conservateur. J’ai l’impression que l’on vit dans les années 30 avec tout ce qui se passe pour le moment. Et pour les jeunes, cela doit être très dur car l’avenir semble bouché. Au Pukkelpop, la fille qui s’appelle De Wever (ndlr: Anuna De Wever, militante belge pour le climat) s’est fait injurier par des gens d’extrême-droite. Elle a reçu des insultes, également par des jeunes.

GUIDO: Tu es en colère ou devenu fataliste?

Arno: J’ai un fils qui est très révolté. Il a ça de mon père. Moi je suis révolté… mais peaceful. Une révolte calme, car je suis un peu bouddhiste.

Dans la musique actuelle, la révolte a quasi disparu. Je vois beaucoup de copies. Des copies de copies. Attention, il y a des groupes formidables… mais plus de colère. Dans les années 70, j’étais allé voir Suicide, le projet d’un gars qui s’appelle Alan Vega. On lui a envoyé des bouteilles et des verres à la gueule car il n’utilisait que des machines. Aujourd’hui, des gens comme Alan Vega se produisent chaque semaine à l’AB…

GUIDO: Peut-on encore vraiment parler de concert lorsqu’on voit juste quelques mecs derrière des machines?

Arno: J’ai déjà vu des groupes où je me demandais pourquoi le guitariste avait apporté sa guitare car il ne jouait pas. C’est surréaliste pour moi. Mais chacun fait son bazar. Tu sais, si tout le monde est comme moi, on est dans la merde.

«J'ai fumé pas mal de joints avec Marvin Gaye»

GUIDO: Tu habites toujours dans le quartier Dansaert?

Arno: J’adore ce quartier. J’aime passer le temps à une terrasse et regarder les gens. Je suis un peu voyeur. Sans les gens, je ne suis rien, ce sont eux qui m’inspirent. Il y a des gens qui votent pour un président avec une coiffure de lapin rose. C’est formidable, non? L’être humain est fantastique… Il fait des guerres, il s’amuse, il pleure, il fait des bêtises.

On est dans une période très bizarre. J’essaye de rester positif, mais j’ai peur… C’est important de rester positif. Always look the bright side of life! Ce qui se passe actuellement dans le monde m’inspire. On vit dans une Santeboutique. C’est une Santeboutique, exclusive, excentrique, bordélique. Je pense que ma chanson sur le nouvel album décrit bien cela… Il y a une autre chanson qui s’appelle They Are Coming. Je parle de tout ce qui se passe actuellement, entre autres des religions. Les religions, cela crée aussi des guerres. Je ne peux pas dire que je suis bouddhiste, mais j’aime cette philosophie. Je pense que Dieu, s’il existe, il doit être triste avec tout ce qui se passe avec l’être humain.

GUIDO: Guido est un magazine pour les students. Qu’as-tu fait comme études…

Arno: J’ai fait la cuisine, moi. Dans le temps, j’ai encore fait la cuisine pour Marvin Gaye à Ostende. C’était mon copain. On a fumé pas mal de joints ensemble, et également eu quelques cuites. J’ai travaillé pour lui quand il a habité à Ostende.

GUIDO: Qu’as-tu envie de dire aux étudiants qui viennent de démarrer leurs études supérieures?

Arno: Il y a des jeunes qui font des études pour un métier qui n’existera plus dans cinq ans. Par contre, si tu veux faire appel à un plombier, il faut parfois attendre deux semaines. Mais personne ne veut devenir plombier… Les étudiants, j’ai envie de leur dire de choisir des études pour trouver un boulot par après…

Arno: Santeboutique (Naive/Believe – PIAS)

En concert à l’AB les 23, 24 et 25 janvier 2019

Photo: (c) Danny Willems


Fais ton shopping en ligne: 10 incontournables

On est de moins en moins nombreux à arpenter les rayons des magasins quand il s'agit de faire [...]

Cooking Mama: Cookstar (Nintendo Switch, PlayStation 4)

Il y a peu de chance que tu sois un tel cordon bleu que les prouesses de Top Chef te passent au-dessus [...]

  • Slider
  • Slider
  • Slider
  • Slider
  • Slider
  • Slider
  • Slider
  • Slider

SOCIAL

Jobs in the picture

  • Slider
  • Slider
  • Slider
  • Slider
  • Slider
  • Slider
  • Slider
  • Slider
  • Slider






 

 

Sortie CD: Redd Kross – Beyond The Door

Actifs depuis près de quarante ans, mais avec de longues périodes de mise entre parenthèses, [...]

13/10/2019

Sortie BD: Une sœur

«Y a beau avoir plein de monde, j'ai toujours l'impression d'être toute seule. [...]

13/10/2019

Sortie DVD: Serenity

Parfois, un film a beau avoir les meilleures intentions du monde, il ne peut s'empêcher de [...]

12/10/2019

GUIDO SA est l'entreprise média de niche numéro 1 en Belgique vers le groupe-cible des jeunes (les étudiants en particulier), les écoliers et les young starters.

Bruiloftstraat 127, 9050 Gentbrugge
Tel.: +32 (0) 9 210 74 84