Image
21/07/2020

Sam Bettens (Rex Rebel): «Transgenre, je l'ai toujours été»

Il y a des rencontres qui marquent à tout jamais, des moments privilégiés qui restent en mémoire. Ryan Lott (de Son Lux) qui se met à pleurer en évoquant le décès d’un proche, Mark Daumail qui nous parle avec émotion de son fils, les Girls in Hawaii qui nous racontent l’accouchement en douleur de l’album Everest, Soprano qui y va d’une chanson a capella… Parmi ces moments privilégiés, nous n’oublierons jamais Sam Bettens qui, terriblement touché, ne trouve plus ses mots lorsqu’on le remercie pour son courage et l’exemple qu’il donne à ceux et celles qui n’osent pas faire face à leur destin.  


«K's Choice va évidemment évoluer avec moi»

Flash back: mai 2019. Sarah Bettens (K's Choice) annonce publiquement un «heureux événement». On aurait pu s’attendre à ce qu’elle annonce la naissance d’un bébé et on tombe évidemment des nues lorsqu’elle fait son coming-out en tant qu’homme transgenre. Exit donc Sarah et welcome Sam! «Être transgenre, je l'ai toujours été. Je l'avais juste ignoré jusqu'il y a peu. Le choix de vivre publiquement ma vie en tant qu'homme transgenre s’est imposé à moi récemment. Je prends actuellement des hormones et il est évident que ma voix va changer et devenir plus grave. Personnellement, je trouve cela très excitant, je suis même plutôt impatient. Je travaille avec un coach qui m'aide à appréhender ces changements, mais ma voix sonnera différemment. K's Choice va évidemment évoluer avec moi. Rex Rebel va devenir une sorte de 'laboratoire', de mix entre avant, pendant et après ma transition.»

Vingt ans se sont écoulés depuis l’immense succès des albums Paradise In Me et Cocoon Crash. Vingt années durant lesquelles Sam/Sarah n’a eu de cesse de creuser le sillon pop-rock mélodique avec opiniâtreté et talent. «Il est évident que la musique passe actuellement au second plan par rapport à mon histoire,» nous confie Sam.

«Très vite, la musique va cependant reprendre ses droits. Lorsque j’ai évoqué la première fois mon envie de développer un projet nettement plus pop et plus dansant, Wim et Reinout ont tout de suite marqué leur intérêt. Je savais que Gert serait peu enthousiaste. L’électro-pop, ce n’est vraiment pas son truc. Il savait que j’avais besoin de faire quelque chose à côté de K’s Choice et m’a encouragé à aller de l’avant.» Il faut dire que le son de Rex Rebel est très éloigné des albums de K’s Choice. Plus poppy et plus dansant, il permet à Sam de changer de cap au niveau artistique.

Surprenant et fort attendu, la conception du premier album de Rex Rebel s’est fait dans la bonne humeur malgré les difficultés liées aux distances et au décalage horaire entre les États-Unis et notre petite Belgique. «Sam habite dans le Sud de la Californie avec sa famille. Wim et moi vivons en Belgique,», nous explique Wim Van der Westen (batterie). «C’est évidemment un défi de concevoir un album dans ces conditions mais travailler à distance aujourd’hui, c’est devenu possible. Le plus compliqué, c’est qu’il n’est pas toujours évident de rebondir sur les fichiers que nous nous envoyons les uns les autres à cause du décalage horaire. C’est parfois frustrant et cela représente finalement plus de travail que si nous pouvions travailler ensemble dans une même pièce. Mais je dois dire que nous nous sommes énormément amusés.»  

Si le premier single (Big Shot) n’a pas manqué de trouver son public, le trio est bien entendu impatient de partir en tournée, qui passera bien entendu par la Belgique. «Nous espérons également pouvoir tourner aux États-Unis, mais ce n’est pas encore une certitude.», affirme Reinout Swinnen (claviers). «Les premières dates ont été très vite sold-out et je dois dire que ce n’était pas gagné d’avance car ce que nous faisons aujourd’hui avec Rex Rebel n’a rien à voir avec K’s Choice.»

«La musique passe actuellement au second plan par rapport à mon histoire»

«Nous ne sommes pas des débutants et nous avons envie de nous inscrire dans la durée avec ce projet,» ajoute Sam. «Je voudrais aussi rassurer nos fans: K’s Choice va continuer parallèlement à Rex Rebel. Gert et moi avons d’ailleurs commencé à travailler sur un nouvel album qui devrait sortir l’année prochaine.» Visiblement heureux de participer à cette nouvelle aventure, Wim et Reinout (également actifs au sein de K’s Choice) ne cachent pas leur fierté lorsqu’ils évoquent le coming-out de Sam. «Nous sommes tous les deux très fiers de Sam, de la manière dont il gère cela. Tout comme sa famille, nous sommes à 100% derrière lui. Nous nous sommes connus grâce à la musique mais l’amitié qui nous lie va bien au-delà,» nous confie Reinout.

«C’est moi qui ai trouvé le prénom Sam,» ajoute avec fierté le claviériste. «Je suis né en 1972,» ajoute Sam. «Kevin ou Cash, cela n’aurait pas été possible car personne n’appelait ses enfants ainsi à l’époque. Je suis heureux de voir que ma famille et en particulier mes enfants arrivent à bien vivre ce changement. Ce n’était pas gagné d’avance… Sur les réseaux sociaux, les réactions sont également très bonnes de manière générale.»

Photo: © Frank Clauwers


Je fabrique moi-même mes produits de soin

Pack de départ: Huile de coco, carbonate de sodium, farine d'amande, eau de rose, sel fin [...]

Meal prepping: Un menu d'une semaine pour 2 personnes

L'heure du retour en kot a bientôt sonné. Voici donc cinq menus pas chers pour tes déjeuners, [...]

  • Slider
  • Slider
  • Slider
  • Slider
  • Slider
  • Slider

SOCIAL

Jobs in the picture






 


 

 

 

GUIDO SA est l'entreprise média de niche numéro 1 en Belgique vers le groupe-cible des jeunes (les étudiants en particulier), les écoliers et les young starters.

Bruiloftstraat 127, 9050 Gentbrugge
Tel.: +32 (0) 9 210 74 84