Image
04/10/2021

COLINE & TOITOINE: «Si notre musique peut rendre les gens heureux, c'est que notre pari est réussi»

Impossible d'être passé à côté du duo bruxellois Coline & Toitoine. Alors qu'ils ont enchaîné les singles et plus de deux millions d'écoutes sur les plateformes de streaming, ils offrent désormais un EP plein de promesses à leur public. Pour l'occasion, nous avons rencontré la moitié féminine du groupe, Coline, étudiante à l'IHECS.


GUIDO: Comment est né le duo Coline & Toitoine?

Coline: On se connaît tous les deux depuis l'école maternelle. On s'est ensuite perdu de vue et c'est grâce à Facebook qu'on s'est rendu compte qu'on partageait chacun des sons qui plaisaient à l'autre. On a ensuite commencé à faire de la musique ensemble.

GUIDO: Jusqu'à remporter la finale d'un Concours Tremplin…

Coline: En effet. C'est là qu'on nous a demandé comment s'appelait notre duo. Et le nom de Coline & Toitoine est sorti tout seul, on s'est un peu appelé comme ça par hasard.

GUIDO: Comment décrirais-tu l'univers musical de Coline & Toitoine?

Coline: On fait vraiment de la pop. Ensuite, autour de ce mot gravitent d'autres styles comme l'électro, l'indé-folk ou même parfois le chant lyrique ou le classique, parce que c'est de là qu'on vient tous les deux. Mais on n'aime pas se donner de limites, on verra donc bien où la suite nous mène. L'idée, c'est d'être libre de faire ce que l'on veut.

GUIDO: Alors que tu as une formation en chant lyrique, tu te retrouves maintenant dans un univers électro-pop…

Coline: J'ai fait du chant lyrique en académie, une formation qui m'a beaucoup servi. Mais j'ai également participé à des comédies musicales pour lesquelles j'ai évidemment chanté de manière totalement différente. Mais quand j'écris, je suis toujours inspirée par la pop. Le parcours de Toitoine est similaire: il a fait du piano classique pendant des années avant de découvrir l'électro et tout ce qu'il est possible de faire avec un ordinateur.

GUIDO: Tu arrives facilement à jongler entre tes études et ta carrière musicale?

Coline: L'année passée, on a décidé tous les deux de mettre nos études entre parenthèses pour se concentrer sur notre projet musical. On était en pleine création de notre EP, en promo, etc. Mais cette année, j'ai repris mes études. J'ai vraiment envie de finir mon Master. C'est parfois difficile de coupler les deux. Je suis étudiante à l'IHECS où les profs sont assez ouverts et nous poussent à nous lancer dans des projets parallèles. Si je leur annonce que je ne serai pas aux cours à cause d'un concert, ils me soutiendront dans ma démarche.

GUIDO: La Coline artiste est-elle différente de la Coline étudiante?  

Coline: Ça se rejoint car nous avons, Toitoine comme moi, envie que notre projet musical nous représente totalement.

GUIDO: Pour votre premier EP (Soma), vous vous êtes basés sur le roman d'anticipation Le Meilleur des Mondes d'Aldous Huxley, pourquoi ce choix?

Coline: On a tous les deux lu ce roman pendant le confinement et ça a vraiment résonné avec ce qu'on vivait alors. Aldous Huxley dépeint en effet une société malade qui se pose un tas de questions sur le futur, un peu à la Black Mirror. Chaque chanson de Soma aborde donc un thème qui nous touche particulièrement: la technologie, le fait de vivre trop longtemps, le burn-out, la quête de sens… Après avoir sorti une dizaine de singles, on avait envie de créer un projet, une histoire avec une certaine continuité.

GUIDO: Under My Arms, l'une des chansons de l'EP, a comme sujet les injonctions de beauté dont sont 'victimes' les jeunes ados…

Coline: Dans notre EP, on voulait aborder des thèmes qui nous touchent plus particulièrement. Comme celui de la pression sociale, par exemple. Je me rends compte maintenant que j'ai fait des choix dans ma jeunesse parce que certains diktats me les imposaient inconsciemment. Si chacun vit la pression sociale à sa manière, tout le monde la subit d'une façon ou d'une autre à un moment. Cette chanson peut donc parler à tout le monde.

GUIDO: Dans le clip d'Anyway, vous avez une 'guest-star' de luxe: la jeune activiste du climat Adélaïde Charlier!

Coline: C'est une chanson très importante pour nous, le sujet le plus important de l'EP. On avait vraiment de s'engager contre cette crise climatique qui nous touche aujourd'hui. On connaissait donc bien Adélaïde et les autres activistes de Youth for Climate qui apparaissent également dans le clip. On avait envie de les mettre à l'honneur parce qu'ils représentent très bien cette jeunesse qui se bouge, qui est le thème principal du morceau.

GUIDO: Le confinement a-t-il eu un impact positif sur votre inspiration au moment de créer votre EP?

Coline: On a passé les deux confinements ensemble. Et le premier a été super chouette, on a eu beaucoup de temps pour composer, pour faire des choses qu'on n'a pas le temps de faire d'habitude. Par contre, pour le deuxième, c'est devenu plus pesant. C'est à ce moment-là que notre EP a commencé à prendre forme. On a collé des feuilles au mur et on s'est demandé ce qu'on voulait aborder dans notre EP. On a tout écrit et dispatché dans les sept chansons qu'on allait écrire. Écrire et composer  avec des contraintes s'est révélé un chouette exercice et un beau travail de complémentarité entre Toitoine et moi.

GUIDO: La scène ne vous a pas trop manqué pendant ces deux ans?

Coline: Ce qu'on aime le plus, c'est la scène. C'est là qu'on découvre l'accomplissement de notre travail. On a pu faire quelques scènes cet été, c'était trop cool de retrouver le public.

GUIDO: Vous cumulez plus de deux millions d'écoutes sur les plateformes de streaming, ce chiffre ne vous fait pas tourner la tête?

Coline: C'est assez bluffant. C'est dur de réaliser juste avec ces chiffres. Le seul moment où je réalise, c'est quand les gens viennent à nos concerts. Mais on est surtout heureux que nos chansons aient rencontré leur public. Que notre musique continue de tourner dans la tête des gens, c'est le meilleur cadeau qu'on puisse nous faire. Si notre musique peut rendre les gens heureux, c'est que notre pari est réussi.

Photo: © Llywelyn Nys


Les meilleures chansons pour un bain relaxant

Tu veux prendre un bain relaxant et tu ne sais pas quelle musique programmer pour ce moment de détente? [...]

MON ERASMUS: Camille en Irlande

Les voyages forment la jeunesse… On en veut pour preuve le récit des aventures de Camille qui [...]

  • Slider
  • Slider
  • Slider
  • Slider
  • Slider
  • Slider

Topmovies

SOCIAL

Jobs in the picture






 

 

GUIDO SA est l'entreprise média de niche numéro 1 en Belgique vers le groupe-cible des jeunes (les étudiants en particulier), les écoliers et les young starters.

Bruiloftstraat 127, 9050 Gentbrugge
Tel.: +32 (0) 9 210 74 84