Image
03/11/2021

WHISPERING SONS: «Les concerts ont des vertus thérapeutiques»

Après un premier album époustouflant qui nous renvoyait aux plus belles années de la cold wave, les Whispering Sons nous reviennent avec un second brûlot fascinant hanté par la voix hypnotique de Fenne. Les corbeaux et autres oiseaux de proie seront à nouveau de sortie dans les prochains mois et il se pourrait bien qu’ils fassent des émules. Rencontre avec Fenne et Kobe, respectivement tête pensante et tête chercheuse du combo belge.


GUIDO: Fenne et Kobe, cet album est probablement plus cohérent que Image
Fenne
: Oui, je pense que c’est le cas. Il a un thème central, une sorte de fil rouge entre tous les morceaux de l’album. Je suis perfectionniste à outrance, de manière parfois vraiment maladive. Et j’ai tendance à avoir peu d’indulgence vis-à-vis de moi-même. J’avais griffonné la phrase «Always be someone else instead of yourself, so I have been several others» dans un carnet de notes et cette phrase a donné son titre à l’album. Ce thème du perfectionnisme, de mon manque d’indulgence vis-à-vis de moi-même traverse chaque morceau de l’album.

GUIDO: Les concerts vous permettent d’évacuer les frustrations?
Fenne
: Oui, cela me fait du bien. Les concerts ont des vertus thérapeutiques. (rires) Cela fait maintenant un peu plus d’un an que nous ne pouvons plus faire de concerts et cela commence évidemment à faire très long! Le temps semble long.
Kobe: Les concerts nous manquent, c’est sûr. Mais d’une certaine manière, cette crise est tombée à un assez bon moment pour nous. Notre tournée avec les Editors venait de prendre fin et nous aspirions à un peu de calme. La plupart des morceaux de l’album ont été écrits pendant notre tournée. En fait, c’est durant les périodes les plus intenses que nous sommes les plus productifs. Nous avons besoin de la route et de la scène pour trouver de l’inspiration. Le lockdown nous a ensuite laissé la possibilité de les peaufiner.
Fenne: J’ai écrit une bonne partie des textes pendant et juste après la tournée. Nous avons tous besoin d’adrénaline pour être créatifs. Durant le confinement, nous n’avons pas trouvé de sources d’inspiration, nous n’avons pas composé de nouveaux titres. Il n’y a aucune énergie à tirer d’une période telle que celle-là. J’ai regardé la télé, surfé sur le net, glandé… On ne voit personne, ou quasiment personne. Il était temps que la vie reprenne.

GUIDO: Fenne, tes textes tirent en partie leur inspiration dans la littérature et le cinéma?
Fenne:
C’est vrai. Notre inspiration ne vient pas uniquement de la musique. Le morceau Satantango tire son inspiration du film du même nom. C’est un film hongrois en noir et blanc qui date de 1994. Heat est inspiré de Night and the City (Les Forbans de la nuit), un film noir américain réalisé par Jules Dassin. Ce n’est pas un secret, j’aime la littérature et le cinéma. Et en particulier le cinéma en noir et blanc.
Kobe: Lorsque l’on parle de sources d’inspiration, cela ne signifie pas que nous nous inspirons en utilisant des passages de films. Nous ne cherchons jamais à copier. Il n’y a pas de démarche intellectuelle à ce niveau.

GUIDO: Comment naît un morceau chez les Whispering Sons?
Fenne
: C’est Kobe qui compose la majorité des titres. Pas tous, mais la plupart. Il compose les instrus et m’envoie ensuite les démos pour que j’écrive les textes.
Kobe: J’essaie bien évidemment de composer en pensant aux textes et à la voix de Fenne. Sur ce nouvel album, elle a écrit Aftermath, mais c’est une exception. Les textes et l’aspect visuel des pochettes ou des clips, c’est le rayon de Fenne. La musique, c’est plus mon département.

GUIDO: La pochette de Several Others est particulièrement réussie!
Fenne
: L’aspect visuel de la pochette, c’est quelque chose qui me tient terriblement à cœur. Lorsque nous avons commencé à chercher des images qui collaient bien avec la thématique de l’album, nous sommes tombés sur des photos de rochers de couleurs différentes et de paysages froids, sans vie. Pour le clip de Surface, nous avons aussi travaillé avec le cinéaste Jonas Hollevoet. Je voulais des images où il n’y avait pas d’humanité. Des images froides. Je pense que le clip et l'artwork de l’album collent bien avec sa thématique.

GUIDO: Les Whispering Sons, c’est avant tout un groupe de scène…
Kobe:
Les morceaux sont vraiment taillés pour les concerts. Ce n’est pas un secret, nous aimons la scène. Nous étions très heureux de Image, mais je pense que le groupe a progressé depuis. Pour ce second album, nous avons essayé de nous concentrer sur l’intensité pure. Several Others est plus direct, plus in your face que Image. C’est probablement aussi un disque plus oppressant, plus intense.
Fenne: Les morceaux ont été écrits en ayant en tête les concerts à venir. Dead End, le morceau qui ouvre l’album, devrait par exemple également ouvrir nos concerts.

GUIDO: Les claviers jouent également un rôle plus important que sur Image
Kobe:
L’instrumentation est mise au service des morceaux. Dans le passé, nous mettions systématiquement les guitares en avant. Ce n’est plus le cas aujourd’hui. Les claviers occupent plus d’espace.

The Whispering Sons: Several Others (PIAS) 

Photo: © Daniil Lavrovski


KOT À L'HONNEUR: Le Kot Croix-Rouge

Dans chaque numéro du Guido Magazine, nous mettons un kot à l'honneur. Et c'est aujourd'hui [...]

Nettoyer ses vitres, quelques conseils utiles

Que ce soit sur votre véhicule ou sur la façade de votre maison, avoir des vitres propres et luisantes [...]

  • Slider
  • Slider
  • Slider
  • Slider
  • Slider
  • Slider

Topmovies

SOCIAL

Jobs in the picture








 

 

CLAIRETTE DE DIE: Voyage au cœur de la bulle

Impossible d'être passé à côté de la Clairette de Die, ce vin effervescent sucré qui garnit très [...]

31/01/2022

Les 10 films d'horreur les plus terrifiants

Le site Top10Casinos.com a classé les films d'horreur les plus terrifiants selon les sursauts des [...]

26/01/2022

KOT À L'HONNEUR: Le Kot-é-Zoo

Dans chaque numéro du Guido Magazine, nous mettons un kot à l'honneur. Et c'est aujourd'hui [...]

24/01/2022

GUIDO SA est l'entreprise média de niche numéro 1 en Belgique vers le groupe-cible des jeunes (les étudiants en particulier), les écoliers et les young starters.

Bruiloftstraat 127, 9050 Gentbrugge
Tel.: +32 (0) 9 210 74 84