Image
22/02/2022

Doria D: «Ça a été un choc d'émotions dans tous les sens»

Impossible d'être passé à côté de Doria D au cours de l'année écoulée. Après le buzz autour de son premier single Dépendance, la jeune chanteuse confirme son talent avec une belle reprise de Jeune et con de Damien Saez. Nous avons pris un café avec l'étudiante de 21 ans à Louvain-la-Neuve.


«Je ne pensais pas que mes chansons allaient un jour sortir des murs de ma chambre»

GUIDO: Tu connais un succès fulgurant depuis un an, notamment grâce à ton single Dépendance qui cartonne toujours sur les plateformes de streaming. Comment as-tu vécu personnellement cette soudaine notoriété?

Doria D: Dépendance est le premier projet qui est sorti des quatre murs de ma chambre. Ça a été un choc d'émotions dans tous les sens, j'ai réellement l'impression de réaliser mon rêve, c'est un truc de ouf. En même temps, je ne m'y attendais pas du tout et c'est aussi fort stressant. Du coup, je me suis mis une énorme pression sur les épaules. Ça été difficile de tout emmagasiner.

GUIDO: Pour la promotion de cette chanson, tu as posté une vidéo TikTok qui est rapidement devenue virale et a totalisé jusqu'à un million et demi de vues!

Doria D: C'était une gigantesque surprise. Je n'avais jamais rien posté sur TikTok, j'avais donc zéro follower. Je pensais donc que ça n'allait rien donner du tout. En une soirée, la vidéo a fait un million de vues. Pendant une semaine entière, j'ai pensé que c'était un gros prank et que j'étais en train d'halluciner! (rires)

GUIDO: Ton entourage n'a jamais dû te recadrer après ce buzz incroyable?

Doria D: Je ne réalise tellement pas ce qui m'arrive que ça ne s'est pas encore produit. Vu que l'entourage autour de moi n'a pas vraiment changé et qu'on évolue tous ensemble, ça m'aide à garder les pieds sur terre.

GUIDO: La musique a toujours fait partie de ta vie?

Doria D: J'ai toujours chanté. Surtout avec ma grand-mère qui m'a beaucoup encouragée. Elle m'a emmenée à six ans dans des petits concerts qu'elle faisait avec ses copains, dans des maisons de retraite.

GUIDO: Pourquoi avoir fait le choix de chanter en français?

Doria D: Au début, j'ai plutôt écrit en anglais et je ne sais plus à quel moment j'ai switché vers le français. C'est plus facile de se cacher derrière les mots en anglais. J'ai l'impression qu'on fait moins gaffe quand on écrit des paroles en anglais. En tout cas, c'est ce que je ressens. Si ça me faisait peur d'écrire en français et de trouver les bons mots, ça a été au final plus facile que prévu parce que cela me permettait de faire passer mes messages plus facilement. Si c'est plus compliqué de se mettre à nu en français, c'est nettement plus intéressant pour moi.

«Je suis beaucoup plus impliquée dans la musique que dans mes études»

GUIDO: Tu parles de sujets assez personnels dans tes chansons, notamment une relation toxique dans Dépendance. Est-ce facile de te livrer d'une telle façon au public?

Doria D: Au début, je ne me posais pas cette question, parce que je ne pensais pas que mes sons allaient un jour sortir de ma chambre. Je m'en foutais de me livrer trop parce que je ne pensais pas que les gens allaient entendre mes titres. Je me suis posé la question quand Dépendance a commencé à avoir du succès. Mais, au final, ça me fait du bien de me livrer et je vois que ça fait du bien à d'autres gens aussi.

GUIDO: En parallèle de ta carrière musicale, tu es étudiante en communication à Louvain-la-Neuve. La Doria étudiante est-elle différente de la Doria chanteuse?

Doria D: C'est vachement la même personne. Sauf que je suis beaucoup plus impliquée dans la musique que dans mes études! La musique prend tellement de place dans ma vie que ça devient difficile de gérer mes études. Actuellement, je ne vais plus jamais en cours et je donne tout aux examens pour réussir!

GUIDO: Il y a énormément d'artistes féminines dans le paysage musical belge actuellement, comme Tanaë, Claire Laffut, Charles ou évidemment Angèle. De laquelle te sens-tu la plus proche?

Doria D: Charles, je connais toutes ses chansons par cœur et je l'apprécie particulièrement. Elle rassemble les influences de tous mes groupes d'adolescence, comme les Arctic Monkeys ou Lana Del Rey. En plus, j'ai eu la chance de la rencontrer plusieurs fois en concert ou en festival et elle est trop cool. J'aime aussi beaucoup Iliona, une des révélations du moment.

GUIDO: À cause de la crise Covid, tu n'as pas réellement pu défendre ton EP en concert, ce n'était pas trop frustrant de ne pas pouvoir monter sur scène?

Doria D: Ça a effectivement mis un peu plus de temps avant de pouvoir faire des scènes. D'un autre côté, étant donné que c'étaient mes premiers pas dans le milieu, ça m'a fait plaisir de pouvoir prendre mon temps. Faire des scènes petit à petit m'a permis de digérer tout ce qui était en train de se passer.

GUIDO: Après l'EP, à quand l'album?

Doria D: J'y travaille actuellement, il y a déjà quelques chansons qui sont écrites. On aimerait pouvoir le sortir en septembre prochain. Je pense qu'il me ressemblera encore plus que l'EP, j'ai l'impression de laisser davantage libre cours à ma créativité.

Photo: © Juliette Reip


Recette: Salsiccie italiennes rôties dans des feuilles de citron

Ingrédients pour 4 personnes: 8 salsiccie italiennes (éventuellement parfumées au fenouil) [...]

Sortie VOD: Madeleine Collins

Habituée dernièrement aux grands rôles chez des réalisateurs prestigieux aussi différents que Guillaume [...]

Topmovies

SOCIAL

Jobs in the picture




 

 

Les 10 films d'horreur les plus terrifiants

Le site Top10Casinos.com a classé les films d'horreur les plus terrifiants selon les sursauts des [...]

26/01/2022

KOT À L'HONNEUR: Le Kot-é-Zoo

Dans chaque numéro du Guido Magazine, nous mettons un kot à l'honneur. Et c'est aujourd'hui [...]

24/01/2022

Sortie VOD: Reminiscence

Dans une ville de Miami engloutie par les flots, un détective de la mémoire (Hugh Jackman) permet à ses [...]

19/01/2022

GUIDO SA est l'entreprise média de niche numéro 1 en Belgique vers le groupe-cible des jeunes (les étudiants en particulier), les écoliers et les young starters.

Bruiloftstraat 127, 9050 Gentbrugge
Tel.: +32 (0) 9 210 74 84