Image
04/11/2011

Interview de Steven Van Broeckhoven, champion du monde de windsurf

Bien que Steven Van Broeckhoven (25 ans) soit originaire du Limbourg, il a fait de la planche à voile sa passion et occupe depuis quelque temps le haut du classement grâce à la vitesse et la hauteur de ses tricks. Cette année, il a réalisé ce qu'aucun Belge n'avait encore jamais atteint: le top absolu. Les sept dernières manches du Championnat du Monde ne se sont pas encore déroulées qu'il est déjà assuré de la victoire finale.


  
GUIDO: Comment es-tu tombé amoureux de la mer?
Steven: J'ai appris les bases du windsurf à Lommel, à partir de ma neuvième année, et depuis je n'ai pas arrêté de m'entrainer de ma propre initiative. Cinq années plus tard, j'ai commencé à pratiquer sur la mer. J'y faisais des excursions le week-end avec d'autres surfeurs et il arrivait régulièrement que mes parents m'y amènent également si le vent était bon. Le plus difficile dans la planche à voile, c'est la persévérance. Il faut s'armer de patience dès le début. Monter sur sa planche, lever la voile, perdre son équilibre quelques secondes plus tard et ensuite recommencer… Une fois les bases acquises, j'ai immédiatement été séduit. Il y a quatre ou cinq ans, j'ai plaqué mon boulot afin de pratiquer ma passion encore plus souvent.
GUIDO: Tu t'entraînes souvent?
Steven: Quand il y a du vent, je vais aux Pays-Bas afin de m'entraîner pendant trois bonnes heures, mais je suis souvent à l'étranger, où j'essaie aussi de me retrouver sur la mer pour quelques heures. Je n'ai pas de coach, je choisis donc moi-même quand je veux m'entraîner, l'intensité de la session et la fin de celle-ci. Il n'y a donc personne qui m'oblige à aller dormir tôt la veille d'une compétition ou m'interdit de faire la fête. Je sais pertinemment bien que je ferai de meilleures prestations si je prends soin de mon corps. J'essaie aussi de manger de façon régulière et saine.
GUIDO: Cela te réussit pas mal, vu le nombre de bonnes prestations accomplies…
Steven: Quand j'ai définitivement choisi le windsurf, on m'a proposé de tenter ma chance dans des compétitions internationales, mais je ne me sentais pas assez bon pour le faire. Jusqu'à ce que je franchisse le pas. (rires) Lors des Championnats d'Europe, j'ai immédiatement décroché la quatrième place et les deux années suivantes j'ai remporté la médaille d'or. Depuis, je participe à des compétitions de fin février à fin septembre et donc aussi aux Championnats du Monde.
GUIDO: Où tu as également décroché la médaille d'or.
Steven: En effet. C'est sans aucun doute ma meilleure prestation à l'heure actuelle. Lors de ce grand rendez-vous, on t'accorde sept minutes pour faire un maximum de freestyle tricks. Vu que c'étaient des Championnats du Monde, j'ai pris encore plus de risques que d'habitude.
GUIDO: Tu espères alors que les vagues soient de bonne qualité, non?
Steven: Les plus important, c'est le vent, mais s'il y a de bonnes vagues, c'est encore plus spectaculaire, naturellement. La côte belge est propice au windsurf, mais si j'ai quelques semaines de libres, je choisis plutôt l'Egypte ou l'Afrique du Sud. Pour faire de la planche à voile, bien sûr. Si c'est pour fainéanter sur la plage, l'endroit idéal est Bonaire, dans les Caraïbes.
GUIDO: As-tu également le temps de visiter le pays?
Steven: Si la météo est mauvaise, on en profite pour visiter le pays. Ou escalader la Montagne de la Table, faire du cage diving ou du parachute. Il y a tellement de choses à faire.
GUIDO: Tu as déjà des objectifs pour l'année prochaine?
Steven: Je pense que je pourrais être heureux de finir dans le top 3, car pour y arriver, il faut réussir à ne pas faire d'erreurs dans les différentes manches de la compétition, ce qui n'est pas évident. Mais, on ne va pas encore y penser, hein, je préfère d'abord profiter de mes succès de cette année.

Comments

Oxford n'est plus la meilleure université européenne

Chaque année, le classement QS World University Rankings répertorie les meilleures universités du monde [...]

Comment structurer un travail universitaire?

Que ce soit pour un rapport de stage, un travail de fin d'année, un mémoire ou une thèse, l'étudiant [...]

Topmovies

SOCIAL

Jobs in the picture



 

 

GUIDO SA est l'entreprise média de niche numéro 1 en Belgique vers le groupe-cible des jeunes (les étudiants en particulier), les écoliers et les young starters.

Bruiloftstraat 127, 9050 Gentbrugge
Tel.: +32 (0) 9 210 74 84