Image
07/11/2008

10 conseils pour un blocus réussi

Un blocus ça se prépare, et des examens, ça se réussit! Voici donc quelques conseils pour organiser au mieux cette période difficile d'étude avant, pendant et (on l'espère pas!) après les examens.

1. Travailler la matière plusieurs fois pendant l'année

Les étudiants disent:

        • «Ça ne sert à rien d’étudier deux mois à l’avance, j’aurai vite tout oublié»
        •  «Je ne peux pas tout étudier la veille»

C’est vrai! Si je mémorise une matière une seule fois, je l’oublie très vite. Par contre, si je la travaille plusieurs fois pendant l’année, je la mémorise rapidement et durablement au moment des examens!

Que signifie «travailler plusieurs fois une matière»?

Que faire?                                                   Quand?  

  • Remettre ses notes en ordre, refaire des exercices

è à faire chaque semaine

  • Rédiger un outil qui facilitera la mémorisation (plan, synthèse, formulaire, lexique, etc.)

è à la fin de chaque chapitre

  • Mémoriser et vérifier tes connaissances

è avant une interro

2. Bien planifier

Etablir une liste des tâches à effectuer pour les 3 semaines à venir.

Chaque ligne doit préciser:

 Le cours                     Les limites

        L’action                     Le temps estimé

Anglais, exercices chap II  è   ¾ heure

Economie, synthèse pages 23 à 45 è ½ journée

Planifie: place chaque tâche au moment le plus opportun

Par exemple, remettre des notes en ordre peut se faire en ½ heure mais rédiger une synthèse demande au moins 1h30. Tiens compte du reste de ton emploi du temps et de tes goûts pour les différents cours.

3. Libérer les heures nécessaires

Totalise le temps prévu pour toutes les tâches et détermine à quels moments tu pourras travailler durant les 3 prochaines semaines.

Tu n’arrives pas à tout caser? Il y a 2 solutions: soit tu diminues la charge de travail prévue pour ces 3 semaines, soit tu prévois plus de moments de travail.

4. Effectuer les tâches prévues

Ton planning est un outil pour visualiser le travail à réaliser. Il n’est pas une contrainte, n’hésite pas à intervertir les tâches, à échanger un moment de travail avec un temps libre, etc.

5. Bien mémoriser

Mémoriser c’est…

  • encoder des informations dans la mémoire
  • les stocker quelque part.
  • but: pouvoir s’en rappeler (les retrouver) au moment voulu.

En informatique, si tu tapes un texte…

  • tu encodes des données
  • tu dois nommer le document et le stocker dans un dossier
  • but: pouvoir retrouver le fichier

Comme pour ton ordinateur, si tu veux retrouver des informations lors de l’examen, tu dois savoir où tu les as stockées, dans quel fichier, quel chapitre. C’est pourquoi il est important d’étudier la structure, l’architecture de ton cours. Il faut donc connaître le contenu de ton cours et la structure. Cette structure agira comme «un indice de rappel», un élément qui aide à retrouver l’information en mémoire.

6. Répéter

Le mécanisme de base de la mémorisation est la répétition. Une fois que tu as sélectionné et structuré les informations à mémoriser, il n’y a pas de secret, il faut répéter, redire, relire, réécrire…

7. Combiner les mémoires

Nous avons tous une mémoire privilégiée: visuelle, auditive ou encore motrice. Toutefois, combiner les mémoires (dire et lire en même temps par exemple) rend la mémorisation plus efficace. Attention! Mémoriser en écrivant prend beaucoup de temps: il est préférable de ne pas noter des phrases entières mais uniquement des mots clés, ce qui a l’avantage de t’obliger à reformuler personnellement (voir Guido, page de novembre).

8. Utiliser destrucs mnémotechniques

Pour ce qui est difficilement mémorisable. Le principe consiste à associer un élément facile à mémoriser à un élément difficile à mémoriser. Quelques exemples,

  • Tu peux imaginer une histoire qui reprend les termes à mémoriser.
  • Les premières lettres des termes à retenir forment un mot prononçable.  

9. Vérifier ses connaissances

Trop d’étudiants pensent qu’ils connaissent le cours en le relisant. Mais la situation est bien différente lorsqu'ils n’ont pas le cours sous les yeux à l'examen! Il faudrait que quelqu’un nous souffle le premier mot et tout le reste reviendrait… Il faut faire une 'répétition générale' avant l’examen… Mets-toi dans les conditions les plus proches possibles de l’examen afin de vérifier si tu as choisi les bons 'indices de rappel' et réajuster si nécessaire. Par exemple: Imagine des questions

  • Réponds aux questions des années précédentes
  • Explique la matière à un copain ou à toute autre personne volontaire
10. Bien organiser sa journée de bloque

Tiens compte du temps entre les examens et du temps de bloque pour répartir l’étude de tes cours et, éventuellement, l’achèvement des travaux à rendre.

Alterne les cours «faciles» et «difficiles».

Chaque journée compte 3 périodes (matin, après-midi, soir) entrecoupées de pauses (repas ou autre).  

Sais-tu qu’au cours d’une journée, le rendement intellectuel varie? En général, les performances intellectuelles sont maximales le matin. Elles diminuent en début d’après-midi jusque 16h et reprennent ensuite de façon optimale jusque 21h. Il faut donc en tenir compte dans ton planning. Par exemple, mémorise le matin et refais des exercices l’après-midi.

Prévois des pauses suffisantes pour t’aérer (oxygéner le cerveau aide à mémoriser) et manger sainement (voir page de février).


  • Slider
  • Slider
  • Slider
  • Slider
  • Slider
  • Slider

Topmovies

SOCIAL

Jobs in the picture






 

 

GUIDO SA est l'entreprise média de niche numéro 1 en Belgique vers le groupe-cible des jeunes (les étudiants en particulier), les écoliers et les young starters.

Bruiloftstraat 127, 9050 Gentbrugge
Tel.: +32 (0) 9 210 74 84