Image
22/02/2018

SEBBE DE BUCK: «La rivalité n'existe pas dans le monde du snowboard»

Les sauts spectaculaires réalisés par Sebbe De Buck (22 ans) ne lui rapportent pas uniquement des médailles, mais aussi un profond respect de la part de tous les autres riders du circuit. Nous avons eu l'occasion de rencontrer ce sportif juste avant les Jeux Olympiques d'Hiver qui se déroulent actuellement en Corée du Sud.


GUIDO: Je cite les mots de Gert Van Looy, le chef de la délégation: «Les chances de médailles belges sont les plus probantes dans le snowboard».

Sebbe: Vraiment? (rires) Honnêtement, je ne connais pas les autres sportifs qui y participent, je ne vais donc pas me prononcer. Ma stratégie est de jouer la sécurité pendant les qualifications pour être certain d'atteindre la finale. Une fois ce stade passé, je donnerai tout, car une quatrième ou une sixième place, ça ne vaut rien pour ainsi dire. Tout le monde prend des risques. J'essaie de garder ma concentration, et j'espère que tout me réussira à ce moment-là. La météo est très importante. Les rafales de vent peuvent causer des pertes d'équilibre, et un mauvais atterrissage. La visibilité joue aussi un rôle: le ciel est parfois si gris qu'on voit à peine où se situe la piste. Ce ne sont pas les conditions idéales pour une belle compétition, comme tu peux t'en douter. Je croise donc les doigts pour du beau temps pendant les Jeux, ce qui offrira davantage de spectacle.

GUIDO: Tu dois suivre un régime strict?

Sebbe: Je préfère manger sainement et je me sens aussi mieux dans mon corps, un paquet de frites ne me tente donc pas plus que ça. Mais je ne suis pas un régime aussi strict que les nageurs ou les boxeurs.

GUIDO: Les snowboardeurs doivent collecter assez de points afin de participer aux Jeux, mais tu étais depuis quelque temps certain de ta participation?

Sebbe: Effectivement, je n'ai même pas dû participer à certaines compétitions. J'aurais pu aussi participer à des compétitions pendant l'été mais entre mai et août, j'ai pris des vacances. J'aime passer du temps avec mes potes. Quand je suis à l'étranger, j'ai quelques nouvelles de leur part, mais dès que je reviens à la maison, tout mon temps leur est consacré.

GUIDO: En parlant d'amis, as-tu de bons contacts avec Seppe Smits, l'autre snowboardeur belge au top pour le moment?

Sebbe: Oui, nous sommes potes. En fait, on ne parle pas du tout de rivalité dans le monde du snowboard. On est même content pour l'autre quand il fait quelque chose de cool. Seppe et moi nous retrouvons souvent au même endroit et on loge pratiquement à chaque fois dans le même bâtiment, mais nous avons chacun notre rythme de vie. Je n'ai pas non plus de coach fixe qui voyage avec moi, comme Seppe, car j'aime avoir plus de liberté. Je préfère faire du snowboard avec mes potes, c'est ce qui m'enrichit le plus. Lors des compétitions, j'ai quand même une personne qui me soutient sur le plan stratégique et mental.

GUIDO: Tu as pratiquement une compétition par week-end. Tu n'en as jamais marre de vivre dans tes valises?

Sebbe: Quand tu es plusieurs semaines au même endroit, tu peux quand même pendre tes vêtements dans la garde-robe (rires), mais pendant la mi-saison, on vit effectivement dans sa valise. Je n'ai pas de problème à beaucoup voyager, tant que ça se passe bien. Parfois, ton vol est annulé ou tu perds ton bagage… C'est irritant, mais ça fait partie du jeu. Je n'ai pas à me plaindre.

GUIDO: Quelle compétition attends-tu avec le plus d'impatience?

Sebbe: Nine Knights, à la fin de la saison. On ne peut pas simplement y participer, il faut être invité. Pendant une semaine, on y surfe sur un château de neige. L'objectif est de poster un maximum de vidéos et de photos sur les réseaux sociaux et les sites Internet. Une compétition qui ne ressemble à aucune autre donc, car tu fais simplement ce que tu as envie de faire, et tu es jugé là-dessus à la fin de la semaine. Les résultats ne comptent pas pour le classement mondial, mais c'est quand même une expérience très spéciale d'y participer. Et c'est encore plus spécial si tu peux gagner, naturellement. J'ai gagné les deux précédentes éditions.


Comments

À l'Université de Kiev, tu peux maintenant obtenir un diplôme de tiktokeur!

Qui a dit que tes compétences de tiktokeur ne pouvaient pas être mentionnées sur ton CV? C'est déjà [...]

Un compte Instagram de vulgarisation scientifique

Pourquoi les hublots des avions ont-ils une forme arrondie? Comment sait-on que la Terre est ronde? Peut-on [...]

  • Slider
  • Slider
  • Slider
  • Slider
  • Slider
  • Slider

Topmovies

SOCIAL

Jobs in the picture






 

 

GUIDO SA est l'entreprise média de niche numéro 1 en Belgique vers le groupe-cible des jeunes (les étudiants en particulier), les écoliers et les young starters.

Bruiloftstraat 127, 9050 Gentbrugge
Tel.: +32 (0) 9 210 74 84