Image
07/01/2019

Interview de Stefano Pinna, joueur professionnel de e-sport/vice-champion du monde de FIFA

Au début de l'année, Stefano Pinna, un Belge de 20 ans, a réussi à se hisser dans le top 4 d'un tournoi international de FIFA, et en août il a même décroché le titre de vice-champion du monde dans l'O2 Arena de Londres, ce qui lui a permis de se faire un nom dans la discipline et de repartir avec un magot de 50.000 dollars.


GUIDO: Depuis quelques mois, tu fais partie de l'équipe FIFA du PSV Eindhoven. À quoi ressemble ton quotidien?
Stefano:
 Deux à trois fois par semaine, je vais au club pour m'entraîner avec d'autres joueurs de e-sport. Là-bas, nous avons notre propre infrastructure qui est bien plus confortable qu'à la maison, où je n'ai qu'une chaise, une télévision et une PlayStation. (rires) Ensemble, nous nous entraînons pour devenir meilleurs dans les domaines où on est moins efficaces, et nous jouons également des matchs les uns contre les autres et contre d'autres joueurs. Plus tu t'améliores, plus tu marques des points et plus tu montes dans le classement. Mais tu dois aussi te qualifier pour les grands tournois et seuls ceux qui gagnent au moins 154 matchs sur 160 reçoivent une invitation. Ce sont alors des tournois offline, donc pas online, mais pour lesquels tous les gamers se réunissent pour voir sur place qui est le meilleur. Seuls les meilleurs joueurs d'un tel tournoi reçoivent un ticket pour le Championnat du Monde.

20 millions de gamers

GUIDO: Combien de gamers étaient finalement en lice pour le titre mondial à Londres?
Stefano:
 Il y avait 64 joueurs. Qui venaient des quatre coins du monde, mais j'étais le seul Belge. Dans d'autres pays, le e-sport est plus développé, je suis donc passé inaperçu au début. Tout le monde pensait que le titre reviendrait à un Argentin, un des favoris et le meilleur sur papier, mais il a été éliminé après la phase de poule, lors des demi-finales. C'est Mosaad Aldossary d'Arabie Saoudite qui m'a battu en finale. Sur Xbox, j'ai eu quelques difficultés, sur PlayStation j'étais plus dans le coup, mais il me mettait constamment sous pression, ce qui m'a empêché de développer mon style de jeu habituel. Dommage, même si je suis évidemment fier de mon résultat.

GUIDO: Et tu peux bien, car près de 20 millions de gamers auraient aimé être à ta place. L'O2 Arena à Londres, c'est quand même quelque chose. C'était un événement prestigieux et glamour?
Stefano:
 Oui, quand même. Tout était super bien organisé. Je n'ai aucune idée du nombre de personnes qui travaillaient en coulisses, mais je pense que ça devait certainement dépasser la centaine. Il y avait des fauteuils confortables, des écrans et des consoles de toutes sortes, et même un espace VIP pour les joueurs, où on pouvait s'entraîner ou se relaxer et où des cuisiniers nous préparaient des plats délicieux. En Belgique, le e-sport est encore relativement inconnu, mais dans d'autres pays, ils sont déjà à un autre niveau. J'avais par exemple 'seulement' mon frère et mon coach avec moi, le manager du PSV, mais d'autres joueurs sont de véritables vedettes. Tout le monde veut prendre une photo avec eux ou les interviewer. Ils ont également une fanbase gigantesque sur les réseaux sociaux.

Signer des autographes

GUIDO: Des stars, comme Ronaldo?
Stefano:
 Oui, oui. Cet Argentin dont je parlais, par exemple. Ils sont souvent très sympathiques, mais je peux m'imaginer que certains joueurs trouvent cela intimidant de se retrouver face à eux. Moi-même, je ne suis pas facilement impressionnable. Je n'étais pas spécialement nerveux, même en finale. Il y avait beaucoup d'argent en jeu, mais j'étais arrivé au-delà de ce que j'aurais pu rêver, je voyais donc cela comme un bonus supplémentaire.

GUIDO: Tu signes parfois des autographes?
Stefano:
 Oui, je dois encore m'y habituer, mais je trouve cela assez chouette. Même si je suis toujours assis sur la même chaise chez moi quand je joue à la console.

GUIDO: Peut-être pourrais-tu utiliser l'argent gagné pour construire une immense gameroom chez toi?
Stefano:
 Je suis plutôt économe, mais qui sait… (rires)

Des cookies au thé matcha et au citron

Quoi de plus tendance aujourd'hui que le thé matcha? Il est tellement à la mode qu'il [...]

Des cheveux à l'épreuve de l'hiver

Météo pluvieuse, températures polaires et humidité… Outre donner un [...]

  • Slider
  • Slider
  • Slider
  • Slider
  • Slider
  • Slider
  • Slider

Jobs in the picture

  • Slider
  • Slider





 

Une vidéo pornographique diffusée accidentellement dans un auditoire par un prof taïwanais

C'est le cauchemar de tous les professeurs! Imagine: en voulant lancer une présentation sur [...]

12/12/2018

Des espaces de coworking mis à la disposition des étudiants pendant le blocus

Si tu n'en peux plus de ton cokoteur pour qui 'étude' ne rime surtout pas avec 'quiétude', [...]

10/12/2018

Delacre goes 'jungle'

Les célèbres boîtes Delacre se sont à un moment ou à un autre retrouvées [...]

06/12/2018

GUIDO SA est l'entreprise média de niche numéro 1 en Belgique vers le groupe-cible des jeunes (les étudiants en particulier), les écoliers et les young starters.

Bruiloftstraat 127, 9050 Gentbrugge
Tel.: +32 (0) 9 210 74 84