Image
07/05/2019

Yves Lampaert: «J'aime me mettre en jambe en musique»

Pour Yves Lampaert, le coureur cycliste de 28 ans, 2018 fut une année fantastique. Il a gagné pour la deuxième fois À travers les Flandres, a aussi remporté son deuxième titre de Champion du Monde du contre-la-montre par équipes et a par-dessus le marché réussi à devenir Champion de Belgique sur route. En plus de ces titres officiels, on lui remet avec plaisir une autre médaille, celle du gars le plus populaire du peloton.


GUIDO: Revenons un instant aux années nonante. Sur quel vélo roulais-tu le plus souvent?
Yves:
 Un vélo bleu et rouge. J'avais reçu ce vélo pour ma première communion. Ce fut la première et seule fois que je reçus un nouveau vélo, car pour le reste, je roulais sur les vieilles bécanes de mon frère ainé. Mon premier vélo de course, on l'a d'ailleurs également partagé. Grâce à cela, j'ai pu demander une mobylette pour ma communion solennelle. Mon frère Jens avait alors 14-15 ans et participait à quelques compétitions. Moi, je ne courais pas encore. Jusqu'à mes 17 ans, j'ai fait du judo. À un bon niveau, car j'ai réussi à remporter le titre de Champion de Belgique chez les cadets et je participais même à des compétitions internationales. Mais après avoir obtenu la ceinture noire, ce sport a commencé à m'ennuyer quelque peu.

GUIDO: D'où ton passage au cyclisme?
Yves:
 Mon cousin, Stijn Neirynck, était déjà professionnel chez Topsport Vlaanderen depuis cinq ans et son père m'a encouragé à faire de même. Commencer le vélo à 17 ans, c'est un peu tard, mais j'avais une bonne condition de base grâce au judo. Au début, j'essayais juste de finir mes courses. Les bons résultats ne sont arrivés que chez les espoirs. Le championnat du club de Courtrai a été ma première victoire qui 'compte', à l’époque avec Tieltse Renners.

Pas de compliments

GUIDO: Depuis, tu as remporté à deux reprises À travers les Flandres ainsi que le Championnat de Belgique!
Yves:
 En 2017, j'ai également été Champion de Belgique du contre-la-montre, mais c'est réellement le Championnat de Belgique de l'année passée qui a eu le plus d'influence sur ma carrière jusqu'à présent.

GUIDO: D'un jour à l'autre, tu te retrouves affublé d'un beau maillot tricolore et ton GSM ne cesse de sonner. Certains compliments t'ont-ils fait plus plaisir que d'autres?
Yves:
 Je les ai tous lus, je lis d'ailleurs aussi souvent que possible les journaux pendant mon petit-déjeuner, mais je n'ai pas retenu certains compliments, non. Je ne m'attarde pas sur ce que l'on dit de moi. À vrai dire, j'accorde uniquement de l'importance aux avis de l'équipe. De Tom Steels et Patrick Lefevere, par exemple.

GUIDO: Pour fêter ta victoire, tu as même offert un tracteur-tondeuse à tes coéquipiers!
Yves: 
Sympa hein, un tracteur-tondeuse John Deere? Ils en sont tous très contents. Sauf peut-être Iljo Keisse qui aurait préféré un robot. (rires)

GUIDO: Sais-tu déjà ce que tu vas offrir à tes coéquipiers si tu es de nouveau Champion de Belgique cette année?
Yves:
 Il faudra alors que je réfléchisse bien pour être encore plus original, mais la chance que je gagne deux fois de suite le maillot de Champion de Belgique est plutôt infime.

Des rituels fixes

GUIDO: Tu ressens une pression supplémentaire depuis que tu roules avec les couleurs de la Belgique?
Yves:
 Pour les classiques du printemps, je suis toujours plus nerveux. Pas vraiment superstitieux, mais j'ai quelques rituels fixes et un rythme fixe durant les heures précédant une course. Pendant l'échauffement d'un contre-la-montre, j'aime par exemple écouter de la musique pour me mettre en jambe. Je n'ai pas vraiment de chanson préférée, j'opte le plus souvent pour une playlist sur YouTube ou Spotify. Et ça peut être du bon gros son. Boum-boum.

GUIDO: Une dernière question: tu as parfois le temps de regarder la télé?
Yves:
 Nous ne sommes naturellement pas souvent à la maison, mais heureusement, il y a Netflix! J'ai adoré Narcos par exemple, et pour le moment, je suis en train de regarder Breaking Bad avec mon compagnon de chambrée. Je suis un peu en retard, je l'avoue…

Près de 60 ordinateurs détruits dans une université le jour de la Saint-Valentin

Si certains étudiants passent leur soirée du 14 février au restaurant avec l'élu(e) [...]

Plus de profs fumeurs dans cette université japonaise!

Dans le cadre des mesures prises par le pays en vue des Jeux Olympiques de 2020, une université [...]

  • Slider
  • Slider
  • Slider
  • Slider
  • Slider
  • Slider
  • Slider
  • Slider
  • Slider

SOCIAL

Jobs in the picture

  • Slider
  • Slider





 

Trois écoles suisses parmi les meilleures du monde dans le domaine du management hôtelier

Comme chaque année, le QS World University Rankings by Subject établit le classement des [...]

01/03/2019

L'art contemporain à quelques pas de chez toi!

Si tu es un étudiant en art ou un simple (a)mateur d'art contemporain, ce qui suit risque [...]

15/02/2019

Les 10 erreurs les plus fréquentes dans les mémoires d'étudiants

1) Utilisation excessive de citations Il est séduisant de remplir des pages de citations reprises [...]

15/02/2019

GUIDO SA est l'entreprise média de niche numéro 1 en Belgique vers le groupe-cible des jeunes (les étudiants en particulier), les écoliers et les young starters.

Bruiloftstraat 127, 9050 Gentbrugge
Tel.: +32 (0) 9 210 74 84