Image
15/08/2022

CONSTANCE BRACKMAN (footballeuse pro): «Mon année scolaire est coupée en deux pour combiner le foot et les études»

Depuis quelques années, le football féminin a la cote et vous êtes de plus en plus nombreux à suivre les exploits de nos Red Flames (l'équivalent des Diables Rouges chez les femmes). L'année dernière, la joueuse du Standard Constance Brackman a décroché sa première sélection pour un match international. Nous avons donné rendez-vous à cette dynamique étudiante de 20 ans pour en savoir plus sur son parcours.


GUIDO: Depuis quel âge joues-tu au foot?
Constance
: J’ai commencé le foot à l’âge de cinq ans et demi. J’ai joué au RFC Rhinois, un petit club de village. Après des sélections nationales pour les U15, le Standard m’a repérée. J’ai d'abord refusé de les rejoindre afin de rester avec les garçons, car on m’avait toujours dit qu’avec les garçons, on apprenait plus. Je suis restée une année supplémentaire avec les garçons et je suis arrivée au Standard en U16, une année après. À l’âge de 16 ans, je suis directement montée en équipe première. 

GUIDO: Lors de tes débuts dans le foot, tu t'imaginais déjà jouer à un si haut niveau?
Constance
:  Non, je n'y pensais pas. Au début, c’était vraiment un hobby - je regardais le foot avec ma maman à la télévision - et je voulais essayer de jouer au foot, mais pas dans l’optique de passer pro.

GUIDO: Le foot a donc toujours fait partie de ta vie?
Constance
: Depuis l’âge de mes cinq ans, je ne pense qu’au foot. C’est foot, foot, foot. J’avais essayé de nombreux sports, mais je préférais le foot. Même à l’école avec les garçons, c’était le foot. Je ne pensais qu’à ça. Du coup maintenant, c’est le foot, l’école et les amis. En dehors, c’est assez compliqué de faire autre chose que le foot.

GUIDO: Quelles sont selon toi les principales qualités à avoir pour percer dans le foot féminin?
Constance
: Pour percer dans le foot, je pense qu’il faut se consacrer uniquement au foot avec beaucoup de travail. Étant étudiante, c’est assez compliqué de ne penser qu’au foot et de m’entrainer matin et soir. C’est assez difficile de combiner les deux.

GUIDO: Tu poursuis des études de kinésithérapie. C’est important pour toi de continuer tes études?
Constance
: Je ne peux pas encore gagner ma vie uniquement avec le foot. Du coup, il faut quand même penser à avoir quelque chose à côté. Il y en a qui font sans, mais ici en Belgique, on n'est pas beaucoup. Soit elles travaillent, soit elles font des études. C’est important aussi en cas de blessure, j’aurais alors quelque chose à coté pour faire rentrer un salaire.

GUIDO: Est-ce facile de jongler entre le foot et tes études?
Constance
: Non! (rires) Le foot prend beaucoup de temps. Ici, on s’entraîne quatre à cinq fois par semaine en plus du match. Dès que je rentre de l’école, je pars à l’entraînement de 19h jusqu’à 21h-21h30. Après, je dois commencer à étudier lorsque je rentre chez moi. Ce n’est pas facile et très fatigant. Et le lendemain, je dois retourner à l’école. Ce n’est pas facile à combiner. En tant qu’étudiante sportive, j’ai fait un allégement. Ce qui est bien avec un statut d’étudiant sportif, c’est que l’on peut choisir les cours que l’on veut suivre durant l’année. C’est ce que j’ai fait cette année pour ma troisième année. C’était impossible de faire mes stages tout en continuant le foot. Les stages, c’est de 8h à 18h la plupart du temps. J’ai alors enlevé les stages de mon cursus, mon année est coupée en deux afin de pouvoir combiner sport et études.

GUIDO: Que pensent les autres étudiants de ta carrière sportive?
Constance
: Ils sont assez bluffés que j’arrive à faire mes études tout en pratiquant un sport à haut niveau. Même ici avec l’équipe nationale, on a des stages. Par exemple pendant le blocus, je suis en stage de foot. Du coup, ils se demandent comment je fais pour étudier, comment je fais pour réussir.  Je pense que si tu n’as pas d’organisation, tu ne sauras jamais réussir à faire des études. 

GUIDO: Les professeurs suivent tes prestations?
Constance
: Je n’en ai aucune idée. Je sais qu’en ayant le statut, il y a un groupe où sont inscrits les résultats, performances et prestations que l’on peut faire. Après, je ne sais pas si les profs suivent les résultats.

GUIDO: On suppose que tu ne vis pas vraiment une vie d’étudiante comme les autres. As-tu une certaine hygiène de vie à respecter?
Constance
: Oui, on est quand même suivi au niveau de la nutrition, du poids ou encore des performances. Comparé aux autres étudiants, tout ce qui est ‘guindailles’, ce n’est pas trop mon truc. Une personne qui veut viser le haut niveau ne peut pas faire des sorties tous les jours ou avoir une mauvaise alimentation.

GUIDO: Tu as quand même déjà participé à une guindaille étudiante?
Constance
: Il n’y a pas longtemps, j’ai participé à la Garden HEC. J’y suis allée avec des amis. Mais bon, j'ai bu de l'eau à la place de la bière… J'ai pu m'amuser avec mes potes vu que c'était en journée et que je n'avais pas d'entrainement.

GUIDO: En juin 2021, tu as pu jouer avec les Red Flames. Qu’as-tu ressenti lors de cette première sélection?
Constance
: C’était ma première sélection et c’était assez chouette d’être sélectionnée dans un grand groupe avec des joueuses de qualité de l’étranger. C’est un autre niveau, ce n’est pas du tout la même chose. C’est donc quand même impressionnant. C’était une chouette expérience. J’ai été blessée en juin et en septembre 2021, donc je reprends petit à petit. Je viens de faire mon premier stage avec les U23 ainsi que deux matchs amicaux contre la France.

GUIDO: On ressent un engouement pour le foot féminin depuis quelques années maintenant. Nous supposons que c’est quelque chose qui t’enthousiasme?
Constance
: Le foot féminin commence de plus en plus à se faire connaître. On a commencé à retransmettre nos matchs à la télévision, ce qui est un grand pas car avant, on n'entendait même pas parler du foot féminin. On espère que ce sera une évolution positive et que cela va rester comme ça.

GUIDO: Quels sont tes prochains défis sportifs?
Constance
: J’ai resigné avec le Standard pour deux ans. Je vais donc finir mes études, mon contrat au Standard et après on verra ce qui s'offre à moi…


Comments

Le record du monde de longévité d'une bulle de savon battu à l'Université de Lille

Quel enfant ne s'est jamais amusé à faire des bulles de savon dans son jardin? Savais-tu à l'époque [...]

Cinq places à vendre pour un voyage dans l'espace

Le président-fondateur de l'association Swiss Space Tourism entend marquer un grand coup avec son [...]

  • Slider
  • Slider
  • Slider
  • Slider
  • Slider
  • Slider
  • Slider
  • Slider

Topmovies

SOCIAL

Jobs in the picture




 

 

GUIDO SA est l'entreprise média de niche numéro 1 en Belgique vers le groupe-cible des jeunes (les étudiants en particulier), les écoliers et les young starters.

Bruiloftstraat 127, 9050 Gentbrugge
Tel.: +32 (0) 9 210 74 84