Image
07/11/2003

Roken fucks ta tronche!

‘Fumer crée une forte dépendance, ne commencez pas’.
Voici un exemple des phrases nouvellement inscrites sur les paquets de cigarettes. Reste à voir si elles seront efficaces. Parole aux students!

Jérôme Cantineau (21)
de Mons
étudie le Marketing à Mons

Ces messages que nous pouvons lire sur les paquets de cigarettes m’indiffèrent totalement. Je trouve ça de l’hypocrisie mal placée de la part du gouvernement quand on sait qu’un tiers des recettes de l’état provient de la vente des cigarettes et de l’alcool. À quand la photo d’un foie de cirrhotique sur la bouteille de votre bière préférée? Il est vrai que, lors de l’introduction de ces phrases, notre regard était attiré et que ça faisait (peut-être) réfléchir, mais maintenant, on n’y prête plus guère attention. Je crois qu’ils ont mis ceux-ci pour se donner bonne conscience. Par contre, je suis favorable à une interdiction de vendre des cigarettes aux mineurs. Plus on commence jeune, plus on a des chances de devenir accro car les capteurs nicotiniques sont alors plus réceptifs. Quand on sait, en plus, que les cigarettiers rajoutent des produits dangereux pour l’organisme, pourquoi ne pas simplement attaquer ces sociétés?

Benoît Bidaine (20)
d'Hannut
étudie (ingénieur civil) à Liège

Je trouve que c’est une très bonne idée de mettre ce genre de messages sur les paquets de cigarettes. Ceux-ci sont réalistes et fondés, ils peuvent donc faire réfléchir les fumeurs ou ceux qui pourraient le devenir. Pourtant, j’ai vu un reportage, il y a peu, où l'on pouvait voir que les fumeurs ne se sentaient pas personnellement concernés: ‘C’est peut-être utile, mais pas pour moi, ça ne change pas mon comportement’. Chacun décide évidemment lui-même, prend la décision qu’il souhaite, mais il est important de mettre les méfaits en évidence. Je ne sais pas si c’est vraiment dissuasif, mais c’est un premier pas, comme la suppression des pubs pour le tabac que je respecte totalement. Même si le cas Francorchamps posait des problèmes vu l’importance que celui-ci a sur toute la région. Il ne faut évidemment pas oublier que le tabac est néfaste pour la santé, sa promotion ne peut donc pas être faite à tout bout de champ. Enfin, pourquoi alors ne pas interdire les pubs pour l’alcool qui a aussi ses côtés néfastes s’il n’est pas consommé avec modération. De toute façon, l’excès nuit en tout!

Maud Lebain (22)
de Charleroi
étudie les Relations Publiques à Namur

Il y a du pour et du contre: premièrement, je crois que ces messages préventifs sont efficaces, certains essaient d’arrêter et le nombre de fumeurs diminue. Ils font prendre conscience à beaucoup de gens des méfaits du tabac. Par contre, je crois qu’ils produisent l’effet inverse chez les jeunes qui sont toujours attirés par l’interdit. La diminution du nombre de fumeurs est également due à la suppression des publicités pour le tabac. Il est d’ailleurs logique qu’on interdise la promotion de choses qui sont inutiles et mauvaises pour la santé. Beaucoup vont dire: Pourquoi alors ne pas interdire les pubs pour l’alcool?’ L’alcool consommé en petite quantité peut être bénéfique, par contre, même UNE cigarette est nocive et n’apporte rien. La modération nuit également à petites doses. De toute façon, c’est une question de volonté, point barre! Petite parenthèse: Y a rien de plus ‘casse-burnes’ qu’un ancien fumeur qui n’arrête pas de te sortir: MOI, j’ai arrêté!

Dolores Dumortier (23)
de Mons
étudie les Sciences Economiques à Mons

Je ne fume pas, mais s’il y a bien un truc qui m’énerve, c’est que je suis autant intoxiquée par la fumée de cigarettes que les fumeurs. Ceux-ci n’en ont rien à faire des messages sur les paquets de cigarettes. Ils les lisent peut-être mais ça ne change pas leur comportement. Ils savent de toute manière que c’est nocif et que ça provoque le cancer, … Même le fait d’interdire la publicité pour le tabac n’a aucune influence sur le nombre de fumeurs. Ce n’est pas parce que je vois une publicité pour une marque de cigarettes que je vais commencer à fumer. Contrairement aux publicités pour une bonne bière qui pourraient me faire dire: ‘Tiens, j’en boirais bien une!’ C’est surtout à cause de ton entourage que tu commences à fumer. Et, à partir du moment où tu as commencé, tu continueras, même si tu ne vois aucune pub à la télé et malgré les inscriptions agressives que nous pouvons voir sur les paquets.

Laurence Dubois (24)
de Bruxelles
étudie le Marketing à Bruxelles

Quoi? Il y a des nouvelles inscriptions sur les paquets de clopes? Je rigole, évidemment que j’étais au courant. Je fume et je dois avouer que, à part le premier paquet que j’ai acheté sur lequel figuraient ces phrases assassines, je n’y ai jamais prêté attention. Ce n’est pas ça qui me fera arrêter. Par contre, à la vue d’une personne atteinte d’une grave maladie causée par le tabac, je me pose quelques questions. Et puis, pourquoi ne pas introduire des ROULER TUE, BOIRE TUE, SE BALADER EN RUE A TROIS HEURES DU MAT’ TUE, ou autres, … Le fumeur doit savoir à quoi il s’expose, évidemment, mais après, il se débrouille. Je crois, de toute façon, que la plupart des fumeurs savent qu’ils risquent un cancer ou une autre maladie. Seule une volonté en béton peut les faire arrêter. Le vrai problème est de ne pas commencer, et c’est là qu’il faut agir en interdisant, par exemple, la consommation de cigarettes aux adolescents.

(LD)


  • Slider
  • Slider
  • Slider
  • Slider
  • Slider
  • Slider

Topmovies

SOCIAL

Jobs in the picture






 

 

GUIDO SA est l'entreprise média de niche numéro 1 en Belgique vers le groupe-cible des jeunes (les étudiants en particulier), les écoliers et les young starters.

Bruiloftstraat 127, 9050 Gentbrugge
Tel.: +32 (0) 9 210 74 84