Image
18/04/2012

Pacifique FIASSE: Le prochain Président de l'Unécof?

Pacifique est le premier candidat déclaré à la présidence de l'Unécof. Passionné par la représentation étudiante, il s'investit dans le Conseil Etudiant de son école depuis deux ans. Après un an de rodage, il est devenu Président du Conseil l'année dernière. L'année prochaine, il veut donner une autre envergure à son combat. D'un niveau local, il veut passer au niveau communautaire. Il a donc décidé d'être candidat à la Présidence de l'Union des Etudiants de la Communauté Française (Unécof).


 
GUIDO: Quel est votre bilan au sein de la Haute Ecole de la Province de Liège?
Pacifique: Le bilan est très positif. On a eu l'occasion de mener plusieurs actions très intéressantes. La plus médiatisée fut celle des syllabi. Nous n'avions toujours pas nos syllabi à un mois des examens. On a organisé une Assemblée Générale de tous les étudiants de la HEPL pour décider de façon très démocratique de la suite des protestations. Une manifestation a été planifiée. En parallèle, j'ai mené des négociations avec la direction et une solution a été trouvée: les syllabi ont été imprimés avec les imprimantes de l'école et pas avec l'imprimeur qui avait du retard. La manifestation a été annulée puisqu'une solution a été trouvée.
 
GUIDO: Vous avez aussi entrepris de nombreuses autres actions.
Pacifique: Effectivement. Nos autres actions étaient basées sur la qualité de la vie étudiante. On a noué des partenariats avec des centres sportifs pour permettre aux étudiants de faire du sport à moindre coût, on a fait la promotion de la santé sur le lieu d'étude et on est en contact avec des patrons d'entreprises pour mettre sur pied un "salon profession" pour aider les étudiants à trouver des stages et un emploi en dernière année.
 
GUIDO: Après un tel parcours, vous êtes maintenant candidat à la présidence de l'Unécof?
Pacifique: Oui, je suis candidat. Depuis deux ans, je milite dans mon conseil étudiant local. Cela m'a permis de connaître au mieux la réalité du terrain. J'essaie de trouver des solutions concertées à chaque problème qui se présente, toujours dans l'intérêt des étudiants. Je veux à présent faire bénéficier l'Unécof de mon expérience acquise comme Président du Conseil des Etudiant de la HEPL. Je veux aussi redonner une image dynamique et participative de l'Unécof.  
 
GUIDO: Quels sont les thèmes qui vous sont chers?
Pacifique: Avant tout, je veux représenter les étudiants le mieux possible. Si je suis élu, je ferai de nombreuses propositions, mais au final, ce sont les étudiants qui dicteront ou approuveront les positions de l'Unécof. Pour le reste, je suis en train d'écrire mon programme. Si je suis élu, ma présidence sera marquée de plusieurs grands axes. Un exemple parmi d'autres: je veux rassurer les étudiants à propos des fusions. Ma position est claire et ferme: il faut qu'une éventuelle fusion soit bénéfique aux étudiants concernés. Je souhaite donc que les étudiants aient un droit de véto si la fusion ne leur est pas favorable. L'Unécof ira dans le sens de la décision prise par ses étudiants.
 
GUIDO: Un autre thème qui vous tient à cœur, c'est la transition entre les études et le monde professionnel?
Pacifique: Absolument. Je veux favoriser le contact entre les étudiants et le monde du travail. Cela passe par une proposition plus large de stages, l'organisation de salons entre employeurs et futurs diplômés ou toute autre initiative de ce style-là. Par ailleurs, je veux défendre les droits des jeunes diplômés. Vous savez qu'un jeune qui trouve de l'emploi n'a pas droit à des congés payés la première année? C'est inadmissible. Je défendrai la même proposition que la Commission européenne vis-à-vis de la Belgique. A savoir, imposer 5 jours de congés par cycle de trois mois prestés pour la première année. Après avoir bien travaillé, le repos est indispensable pour le bien-être.
 
GUIDO: Autre objectif: redevenir un syndicat de terrain?
Pacifique: Absolument, je veux que l'Unécof soit un syndicat étudiant de proximité. Je militerai avec les étudiants pour qu'ils aient leurs horaires d'examens le plus tôt possible, leurs résultats dans des délais raisonnables et des examens bien répartis sur la session. Il faut que les étudiants soient dans des conditions favorables pour la réussite de ceux-ci.
 
GUIDO: Vous voulez aussi annuler l'examen d'un prof qui aurait plus de 80% d'échecs?
Pacifique: Certains profs aiment buser par plaisir ou se faire respecter. Ce n'est pas normal. Je propose dès lors que la cote d'un prof soit neutralisée si celui-ci a un taux d'échec supérieur à 80%. A ce moment-là, c'est le prof qui a mal donné sa matière. Je propose donc de ne pas tenir compte de sa cote en délibération.
 
GUIDO: Pourquoi serez-vous un bon Président pour les étudiants?
Pacifique: Ce sera une fonction à laquelle je me consacrerai 24 heures sur 24. Je connais mes dossiers sur le bout des doigts, j'apprécie consulter les étudiants et faire de leurs problèmes des combats pour améliorer la situation de manière structurelle. J'apprécie aussi les échanges d'idées avec le monde politique et le monde syndical. C'est indispensable pour aboutir à des accords de manière concertée. Mon expérience de Président du Conseil des Etudiants de la HEPL est également un grand atout. Mon objectif est vraiment le bien-être des étudiants. Je suis prêt à relever le défi pour avoir un mouvement étudiant fort.

Comments

Stop aux fake news à l'ULB!

En collaboration avec Nomade, l'émission mensuelle de la RTBF, un atelier numérique est organisé [...]

Quatre jeux de société pour ambiancer ton début d'année (2/4)

Après cette annus horribilis, quel bonheur de retrouver enfin ses colocs et la vie de kot! Et pour encore [...]

  • Slider
  • Slider
  • Slider
  • Slider
  • Slider
  • Slider

Topmovies

SOCIAL

Jobs in the picture






 

 

Peterman s'offre un nouveau look pour ses 100 ans

Pour célébrer ses 100 ans, le spiritueux belge Peterman se moderne en adoptant un packaging argenté bien [...]

23/07/2021

#StandForSomething: La députée européenne Sara Matthieu nous parle de son Europe du futur

"What do you care about?” Telle est la question posée aux jeunes pendant la campagne [...]

09/07/2021

Après le ginto, le Portoto?

Le gin-tonic a tellement fait d'adeptes qu'on ne sait plus par quelle recette l'envisager. [...]

09/07/2021

GUIDO SA est l'entreprise média de niche numéro 1 en Belgique vers le groupe-cible des jeunes (les étudiants en particulier), les écoliers et les young starters.

Bruiloftstraat 127, 9050 Gentbrugge
Tel.: +32 (0) 9 210 74 84