Image
15/10/2012

Rencontre avec Charline Van Snick, médaillée de bronze aux J.O. de Londres

Charline Van Snick est l’une des trois Belges à avoir remporté une médaille aux derniers Jeux Olympiques de Londres. Du haut de ses 20 ans, elle est quatrième au classement mondial de judo et a déjà un parcours plutôt impressionnant derrière elle. GUIDO est allé admirer sa médaille et en a profité pour lui poser quelques questions.

 


Charline: J’avais six ans quand j’ai commencé le judo. A cet âge-là, je faisais un peu de tous les sports: natation, danse, gymnastique, … Jusqu'à ce que j'attrape le virus du judo.

GUIDO: Quels sacrifices cette discipline impose-t-elle?
Charline:
Cela demande énormément de temps. Quand j’étais plus jeune, j’allais directement à l’entraînement après l’école, ce qui laissait très peu de temps pour faire d’autres activités tandis que le week-end était entièrement consacré aux compétitions. Il est donc impossible de faire autre chose. C’est difficile de trouver le temps de voir ses amis, de passer des moments en famille ou de sortir. On doit aussi avoir une hygiène de vie très stricte: respecter le temps de repos pour avoir suffisamment de sommeil pour être en forme pour l’entraînement, ne pas boire d’alcool et suivre un régime constant (étant donné que c’est un sport à catégorie de poids). Quand je suis au régime, je dois faire super attention à ce que je mange, ce qui signifie pas de repas entre amis, pas de soupers de famille et ce genre de choses.

GUIDO: Est-ce que tu dois faire de gros efforts pour rester dans ta catégorie de poids?
Charline:
Je suis un régime où on diminue très fort les quantités et les calories, et je prends aussi des substituts de repas.

GUIDO: Qu’est-ce qui est le plus difficile?
Charline:
Quand on est au régime et qu’on est fatigué, sur la fin d’une préparation, il faut se dire qu’il faut continuer à aller s’entraîner car c’est vraiment important. Le plus dur, c’est de garder la volonté d’aller à l’entraînement.

GUIDO: As-tu des petits rituels avant une compétition importante?
Charline:
La veille, je regarde un film ou je lis un peu pour me détendre. Ensuite, le matin, c’est d’abord la pesée, après on déjeune avant de partir sur le lieu de compétition. J’écoute un peu de musique, je me mets dans l’ambiance, … Ce n'est que 45 minutes avant le combat que je commence mon échauffement. On met le corps en mouvement, on échauffe les articulations, on répète mes points forts et on met en place la tactique avec le coach.

«Je n'ai pas beaucoup de temps libre!»

GUIDO: Tu as récemment terminé tes études. Comment as-tu réussi à les combiner avec le sport?
Charline:
J’ai fini mes études de marketing il y a un an maintenant. Cela s'est bien passé parce que l’école a été vraiment très compréhensive: ils m’ont permis d’étaler mes examens, de reporter des tests et j’avais aussi des personnes qui me passaient les cours…

GUIDO: Et maintenant, tu fais du judo à temps plein?
Charline:
En effet, et c’est vraiment nécessaire je pense pour percer au plus haut niveau. Les compétitions ne me rapportent pas assez pour gagner ma vie, mais les sportifs de haut niveau sont engagés par l’ADEPS, qui nous rémunère tous les mois.

GUIDO: Que fais-tu pour te détendre pendant tes temps libres?
Charline:
(rires) Difficile de répondre à cette question car je n’ai pas beaucoup de temps libre! Avec les stages, je suis partie de la maison environ 50% du temps et quand je suis à la maison, j’ai les entraînements et les trajets. Mais j’aime bien faire du shopping, aller au cinéma ou sortir entre amis. Mais bon, le judo, c’est ce que j’aime; aller à l’entraînement, c’est vraiment ça que je veux faire.

GUIDO: Quel est ton prochain but?
Charline:
A long terme, je pense aux Jeux Olympiques de Rio. Je compte faire deux Olympiades. Ensuite, on verra dans quel état je serai, je ne peux pas me projeter d’ici quatre ans. Et puis à court terme, il y a les championnats d’Europe en avril et les championnats du monde dans un an. C’est vraiment les gros objectifs de la saison. J’aimerais bien devenir la numéro 1 au classement mondial (ndlr: elle est quatrième pour le moment) et pour y arriver, il faut collectionner ce genre de titres.
 


Comments

Oxford n'est plus la meilleure université européenne

Chaque année, le classement QS World University Rankings répertorie les meilleures universités du monde [...]

Comment structurer un travail universitaire?

Que ce soit pour un rapport de stage, un travail de fin d'année, un mémoire ou une thèse, l'étudiant [...]

Topmovies

SOCIAL

Jobs in the picture



 

 

GUIDO SA est l'entreprise média de niche numéro 1 en Belgique vers le groupe-cible des jeunes (les étudiants en particulier), les écoliers et les young starters.

Bruiloftstraat 127, 9050 Gentbrugge
Tel.: +32 (0) 9 210 74 84