Image
15/06/2015

Kot à l'honneur: KOT SANTÉ

Dans chaque numéro du Guido Magazine, nous mettons un kot-à-projet à l'honneur. Et c'est aujourd'hui le Kot Santé de Louvain-en-Woluwe qui a accepté de répondre à nos questions.


Pourquoi un kot-à-projet?

Sarah: J’ai d’abord vécu deux ans chez moi et j’ai fait les trajets tous les jours jusqu’au jour où j’ai voulu vivre ma vie étudiante à fond. J’ai alors décidé de rentrer dans un KAP et de faire mon baptême (deux choses totalement compatibles à Woluwe, contrairement à Louvain-la-Neuve, où c’est un peu plus compliqué). C’est comme ça que le Kot Santé m’a accueillie à bras ouverts!

 

Le projet?

Lionel: L'ensemble de nos projets tournent autour du large sujet qu'est la santé. Nos projets se basent autant sur la prévention (comme la prévention dentaire, comment se prévenir des MST, …) que l'animation du site, avec notre course aux flambeaux par exemple.

 

Les activités?

Martin: Il y a au Kot Santé plusieurs activités incontournables telles que les dons de sang, la course aux flambeaux, le concours de don de sang entre les différents KAP du site, les dépistages IST ainsi que la prévention dentaire. On participe bien sûr à la Foire des KAP et au Med’in Alma où nous avons essayé cette année de nous axer sur la prévention tabac et malbouffe. On a aussi voulu lancer de nouveaux projets tels que la distribution de soupe maison, la distribution de trousse de premiers secours, la commande groupée de mooncups (#Femmededemain #ProchainecommandeQ1delannéeprochaine) et bien d’autres!

 

Différent d'un kot 'traditionnel'?

Axel: Selon moi, le fait de se réunir autour d’un projet commun nous rapproche nécessairement plus que si on vivait juste ensemble. Il faut apprendre à compter sur les autres, leur faire confiance, apprendre à travailler ensemble pour mener à bien les projets; il faut que les anciens apprennent aux nouveaux, … C’est toute une expérience humaine et c’est très enrichissant! On devient comme une famille, en tout cas c’est comme cela que je l’ai ressenti pendant mes deux années au Kot Santé.

 

Avantages et inconvénients?

Sarah: Je vois évidemment un maximum d’avantages! On en apprend énormément sur soi-même, on se fait des amis pour la vie et ça nous grandit d’avoir de telles responsabilités. S’il faut trouver un inconvénient, c’est le temps que ça peut prendre sur les temps libres. Quand le quadri bat son plein, qu’on a à peu près une activité par semaine, ajoutez à cela la préparation, les réunions, même en se divisant bien les tâches, ça prend réellement du temps! Il faut le savoir, mais on s’en sort toujours!

 

Un meilleur souvenir?

Elsa: Comment résumer deux ans d'une vie en kot en quelques mots? Pour moi, c'est totalement impossible! J'en ai des milliers en tête! Les rallyes-chambres sont toujours incroyables, les lendemains de guindaille tous ensemble sont folkloriques, les soupers de kot toujours riches en découvertes, le final de l'année avec la course aux flambeaux où l'aventure prend fin est chargé d'émotions, …

 

Une anecdote?
Charlotte: Lors de la Prévention Cancer de l’année passée, le jour-même de l'événement, on manquait encore d’idées concernant l’animation du projet et comment on allait rendre le truc attractif pour faire participer les étudiants. C’est là (par miracle) que l’idée m’est venue d’organiser un Trivial Pursuit géant au milieu de la place Martin V! On a confectionné un grand dé en carton et les étudiants jouaient devant tout le monde, allant de case en case et répondant aux questions sur les cancers. En plus, c’était une belle journée ensoleillée! C’était un coup de bluff, mais on s’en souvient encore tous très bien.

 


Topmovies

SOCIAL

Jobs in the picture



 

 

GUIDO SA est l'entreprise média de niche numéro 1 en Belgique vers le groupe-cible des jeunes (les étudiants en particulier), les écoliers et les young starters.

Bruiloftstraat 127, 9050 Gentbrugge
Tel.: +32 (0) 9 210 74 84