Image
12/10/2021

KOT À L'HONNEUR: Le Kot Chimay 2

Dans chaque numéro du Guido Magazine, nous mettons un kot à l'honneur. Et c'est aujourd'hui Julie du Kot Chimay 2 qui a accepté de répondre à nos questions.


Pourquoi?
Julie
: Koter avec des personnes faisant partie de la même régionale que soi est super bénéfique parce qu’on sait qu’on s’entendra bien avec eux, qu’on aura probablement les mêmes activités, les mêmes soirées, on retrouve beaucoup de sujets de conversation qui nous lient aussi. Quand on part pour un évènement, c’est toujours tous ensemble, comme une petite famille qui part en vadrouille.

L'état d'esprit?
Julie
: Je pense que la bonne ambiance est clairement le maître-mot de ce kot. Étant donné qu’on côtoie principalement les mêmes personnes, notre porte est toujours ouverte à toute visite. On peut clairement dire qu’on est le kot du bon accueil, un peu comme le deuxième hôtel Ibis de Louvain-la-Neuve. On n'est jamais contre une petite soirée improvisée.

Les activités?
Julie
: Cette année, on a amené l’émission Un dîner presque parfait au kot en se cuisinant de bons petits plats autour d’un thème par équipe de deux. On s’est aussi fait un brunch, des rallyes-chambres, une soirée des Oscars…

Différent d'un kot 'traditionnel'?
Julie
: En kotant dans ce genre d’endroit, on peut être sûr qu’on ne s’ennuiera jamais. On ne se retrouve jamais seul, il y a toujours de quoi s’occuper. On a tous connu la vie de kot avec des inconnus et aucun de nous ne regrette le choix du Kot Chimay 2, ça rend la vie de kot encore meilleure!

Avantages et inconvénients?
Julie: Si on devait citer un inconvénient à ce genre de kot ce serait peut-être le fait de ne pas rencontrer d’autres personnes. Après, il existe tellement de moyens de rencontrer d’autres étudiants en menant sa vie à Louvain que cet inconvénient n’est finalement pas si contraignant. À côté de ça, l’ambiance folle et l’esprit de famille qu’on a connus tout au long de cette année fait largement le poids face à cet inconvénient.

Une petite anecdote?
Julie: On ne s’ennuie jamais dans ce kot, il ne faut pas espérer y faire une sieste de plus de 10 minutes, on sera toujours réveillé par des cris, de la musique, des chants… Il ne faut pas non plus espérer prendre une douche tranquille en sachant que l’interrupteur se trouve à l’extérieur de la salle de bain et que sept petits farceurs rôdent dans le couloir. Il nous arrive aussi de faire des choses qui n’ont pas vraiment de sens comme aller prendre sa douche sous la pluie dans la Rue des Bruyères, mettre du vernis sur les beaux petits pieds de nos cokoteurs ou encore coller des photos de magazines pornos sur la porte de nos toilettes.

Un meilleur souvenir?
Julie: On s’est créé un tas de bons souvenirs pendant cette année. C’est impossible de n'en citer qu'un! On pense par exemple à une super partie de cache-cache dans laquelle à 3h du mat’. Ou encore à la lampe que l’un d’entre nous a lancé par la fenêtre sans raison en plein rallye-chambres. Un souvenir qui nous a fait beaucoup moins rire sur le coup, c’est le groupe de mouettes qui a osé nous faire caca dessus alors qu’on se baladait tranquillement sur la digue à Nieuport. Elles n'ont vraiment épargné personne (RIP la veste de Valentin)!


  • Slider
  • Slider
  • Slider
  • Slider
  • Slider
  • Slider

Topmovies

SOCIAL

Jobs in the picture






 

 

GUIDO SA est l'entreprise média de niche numéro 1 en Belgique vers le groupe-cible des jeunes (les étudiants en particulier), les écoliers et les young starters.

Bruiloftstraat 127, 9050 Gentbrugge
Tel.: +32 (0) 9 210 74 84