Image
22/09/2022

GUIDO A TESTÉ: LE LIFT, le plus grand night-club de Belgique

Cet automne, le LIFT, le plus grand et ambitieux night-club de Belgique, ouvrira ses portes près du canal à Bruxelles. GUIDO a eu la chance de pouvoir fouler le dancefloor en exclusivité et même de jeter un œil dans la loge du DJ.


Au Quai des Usines à Bruxelles, non loin de l'arrêt de tram Mabru, se trouve un impressionnant bunker qui a l'ambition de devenir la première discothèque de Belgique. Mais qui se cache derrière le LIFT? Olivier Da Silva, un ponte de l'horeca bruxellois, connu pour Fiesta, un concept de bar et de club qu'il a développé jusqu'à Marrakech. «Avec le LIFT, nous visons haut,» annonce d'emblée Olivier. «Ce ne sera pas seulement le plus grand club du pays, mais aussi l'endroit où nous voulons amener la vie nocturne bruxelloise au même niveau qu'Ibiza, Berlin, Miami, Saint-Tropez, Cannes, Mykonos, Paris et j'en passe.»

Nouvel-an tous les week-ends

Le club fait 1350 mètres carrés et la piste de danse XXL peut accueillir 2000 personnes à la fois. Il y a neuf bars et 30 salons. Le système de son Adamson est de qualité premium et diffuse la musique dans tous les coins du club, y compris dans les zones fumeurs et les toilettes. «Tout bouge dans le club,» explique fièrement Olivier. «Nous disposons de 48 moteurs qui peuvent baisser et monter le plafond, comme dans les méga-concerts américains. Attendez-vous à des cracheurs de feu, des effets pyrotechniques, des jeux de lumière, des confettis, etc. Chez nous, vous aurez l'impression de passer une soirée du nouvel-an tous les soirs. Vous savez que nous avons même un chorégraphe à plein temps dans notre équipe?»

Sécurité pour tous

Faire la fête au LIFT rimera également avec sécurité. «Il y a des caméras de surveillance partout, chaque bar a un bouton d'alarme, il y a un espace sécurisé à l'entrée et j'ai engagé un chef d'équipe dont le seul travail est de veiller au bien-être de chaque visiteur,» selon Olivier. «Pour les comportements indésirables, nous appliquerons une politique de tolérance zéro. Celui qui se conduit mal, il sort. J'ai moi-même une fille de 16 ans et je veux qu'elle passe une soirée sans souci. C'est notre devoir moral!»

Et maintenant: le test

Nous prenons enfin place sur la piste de danse et les lumières s'éteignent. Sur un gigantesque écran, les mots suivants apparaissent: We are the Elements of Harmony. Le slogan est répété par une voix grave et tonitruante tandis que de la musique commence à se faire entendre. Des basses parfaitement équilibrées résonnent dans nos corps alors que le spectacle de lumière commence. Les lasers traversent l'immense espace comme des couteaux tranchants, des feux d'artifice jaillissent de la cabine du DJ et des faisceaux lumineux sophistiqués glissent dans une mer de brume et d'obscurité au rythme de la musique. C'est impressionnant: bien que le soleil brille à l'extérieur - cette avant-première a eu lieu à midi, par une belle journée d'été - on a l'impression qu'il est quatre heures du matin. Nous sommes emportés dans une irrésistible ivresse de stimuli visuels et auditifs. Le fait que nous ayons vidé quelques verres de champagne si tôt dans la journée y contribue aussi, bien sûr. Conclusion? Le LIFT sera très probablement une expérience unique pour les clubbeurs. Namasté bitches!

Un coup d'œil dans la loge DJ exclusive du LIFT
«Pas de photos, s'il vous plait. Ce lieu doit rester mythique.»


Nous sortons d'un ascenseur (oui, un ascenseur dans le LIFT!) qui fonctionne par reconnaissance faciale et nous nous retrouvons dans ce qui ressemble à un appartement hyper design. C'est la luxueuse loge du DJ où les artistes peuvent se reposer backstage avant de descendre dans le club lui-même. Olivier nous demande instamment de ne pas prendre de photos. «Ce lieu doit rester mythique, un espace dont tout le monde a entendu parler mais que presque personne n'est autorisé à voir.»

Nous sommes autorisés à jeter un coup d'œil. De somptueux fauteuils en cuir sont disposés autour d'une immense table en verre sur laquelle repose un tronc d'arbre. À côté, un bar à champagne et une salle avec une table de billard. Un peu plus loin, de profonds fauteuils devant un écran de projection, et derrière, une salle de bains et une salle à manger. Tout a été décoré par l'artiste néo-pop français Richard Orlinkski. «Cette loge est insonorisée et l'artiste peut prendre l'ascenseur directement pour accéder à la cabine du DJ, sans avoir à revenir au rez-de-chaussée.»

Photo: © Lucviatour


Comments

Des cours pour apprendre à ne rien faire

Ne rien faire et ne surtout pas culpabiliser! Tel est l'objectif de ce cours un peu spécial proposé [...]

Réserve maintenant ton Guido Student Pack Winter!

Le blocus, les examens et un temps de chien, les étudiants ont bien besoin d'un petit boost d'énergie [...]

  • Slider
  • Slider
  • Slider
  • Slider
  • Slider
  • Slider
  • Slider

Topmovies

SOCIAL

Jobs in the picture

  • Slider
  • Slider




 

 

GUIDO SA est l'entreprise média de niche numéro 1 en Belgique vers le groupe-cible des jeunes (les étudiants en particulier), les écoliers et les young starters.

Bruiloftstraat 127, 9050 Gentbrugge
Tel.: +32 (0) 9 210 74 84