Image
24/04/2023

MARIE S'INFILTRE: «J'étais une étudiante impertinente, provocatrice et indisciplinée»

On connaît tous ses vidéos dans les banlieues, à la Fashion Week, au Burning Man ou à Dubaï avec les influenceurs… Mais quel a été le parcours de Marie avant de s'infiltrer sur nos réseaux? On lui a posé la question lors de sa dernière tournée promo en Belgique.

 

Marie s'infiltre: J'ai commencé par des études de lettres juste après mon Bac (ndlr: hypokhâgne-khâgne, les années préparatoires à Normale Sup en France). Je n'ai pas réussi à intégrer Normale Sup à l'issue du concours. Et je n'ai pas voulu refaire une année parce que j'avais vécu des années extrêmement contraignantes et particulièrement fatigantes. Les classes préparatoires en France, c'est quelque chose de très dur.

GUIDO: Tu décides alors de passer par un autre chemin…
Marie s'infiltre: J'ai embrayé sur des études de droit à Sciences Po. J'ai toujours été passionnée par la politique, l'idée du bien commun, du service public. Mon objectif était de continuer avec l'ENA (ndlr: la prestigieuse École Nationale d'Administration par laquelle sont passés beaucoup d'hommes politiques français). Dès le moment où on fait le top, plus personne ne nous emmerde! C'est pour cette raison que j'ai visé si haut dans mes études. En France, le prestige des études est une porte d'entrée pour tout.

GUIDO: Tu t'es facilement intégrée dans le microcosme de Sciences Po?
Marie s'infiltre: C'était très sympa, Sciences Po! Déjà, c'est l'une des seules grandes écoles dans le centre de Paris. Au cœur de Saint-Germain-des-Prés, le quartier des intellectuels. Il y avait beaucoup de gens intéressants dans cette école, beaucoup d'étudiants internationaux. Et aussi une grande mixité sociale. Il y régnait une véritable émulation intellectuelle. On se marre vraiment à Sciences Po! Bon, évidemment, il y en avait quand même certains qui se la racontaient en s'imaginant déjà Président de la République!

GUIDO: Tu étais quel genre d'étudiante?
Marie s'infiltre: J'étais une très bonne élève. J'essayais d'exceller partout, en travaillant énormément. Mais déjà avec ce petit ton impertinent et provocateur. J'étais assez indisciplinée. Sur mes bulletins de notes, les félicitations et les encouragements côtoyaient toujours les avertissements pour comportement inadmissible. Je répondais beaucoup aux professeurs, je faisais le clown, j'avais déjà envie d'attirer l'attention.

 

GUIDO: Tu t'es peu à peu découvert une fibre artistique qui t'a dirigée vers le Cours Florent par la suite?
Marie s'infiltre: Pas vraiment. Tant que j'étais à Sciences Po, je n'aurais jamais imaginé une seule seconde être artiste. Le Cours Florent s'est imposé à moi par hasard. J'y suis d'ailleurs allé en traînant les pieds. Pourtant, j'ai immédiatement adoré.

GUIDO: On imagine les étudiants du Cours Florent différents de ceux de Sciences Po!
Marie s'infiltre: Totalement! Je me retrouve soit avec des personnes en reconversion professionnelle, d'autres qui n'ont pas souhaité poursuivre leurs études ou des fils à papas qui se rêvent acteurs. Je suis face à des personnes qui ne me ressemblent pas. Des gens qui se laissent porter par la vie et par le portefeuille de leurs parents, qui fument des joints à 10 heures du mat' et s'imaginent déjà être le futur Guillaume Canet! Je suis donc totalement en décalage.

GUIDO: Que t'ont apporté ces études?
Marie s'infiltre: Ces études m'ont libérée sur plein de trucs, je suis alors devenue beaucoup plus moi-même. Il y a une sorte de dualité qui se crée entre mon travail et ma folie. Alors qu'avant, c'était quelque chose de plus dissocié. Auparavant, ma folie desservait mon travail et mon travail desservait ma folie. Alors que là, il y a une sorte d'unité qui se crée, et ça ma plaît, ça me fait du bien. Je me consacre à ce moment-là exclusivement à mes études de théâtre.

GUIDO: Quand arrive la première vidéo de Marie s'infiltre?
Marie s'infiltre: Après deux ou trois castings, je me rends compte que je serai au mieux deuxième ou troisième petit rôle, avec des personnes qui décideront pour moi. Et je ne peux pas faire ça. Je décide alors de faire des choses par moi-même et de me lancer dans les vidéos. Il faut savoir qu'à ce moment-là, je n'ai ni Facebook ni YouTube, je suis totalement déconnectée de tout ça. Et mes vidéos deviendront ma rampe de lancement pour mon premier spectacle de théâtre.

GUIDO: Malgré les bad buzz, tu as toujours continué dans la même voie avec ton associé et les vidéos se sont enchaînées…
Marie s'infiltre: Ce qu'on fait nous semble totalement en adéquation avec qui on est. À aucun moment, on a pensé faire quelque chose de mal. On ne regrette rien de ce qu'on fait. Notre but, c'est de gratter le vernis très coincé et codifié de l'opinion publique. Avec un esprit satirique typiquement français, qui vient toujours interroger un phénomène actuel.

GUIDO: N'as-tu parfois pas craint les réactions de certaines personnes lors des tournages de tes vidéos?
Marie s'infiltre: J'ai toujours eu ce côté casse-cou. Je ne vois pas toujours les limites. Je n'ai jamais peur, ni pour mon intégrité physique ni pour les répercussions que cela pourrait engendrer. Et il faut savoir que les vrais problèmes arrivent le plus souvent quand on ne les a pas anticipés.

Le top 3 des vidéos de Marie s'infiltre

On a demandé à Marie de nous citer les 3 vidéos qu'elle montrerait à quelqu'un pour se présenter en images, voici donc son choix:

1. Les banlieues (Ep.4): Les femmes

«Dans cette vidéo, je me suis attardée sur la place compliquée des femmes dans les cités françaises.»

2. Dernier Voyage (clip officiel)

«Dans ce clip, je me livre beaucoup plus que d'habitude. Et j'y montre encore plus mon goût pour l'esthétisme, l'image et le beau.»

3. Le culot

«C'est une vidéo plus marrante que j'ai postée sur Instagram dans laquelle je me demande ce qu'est réellement le culot.»


Comments

5 façons de découvrir Namur

Tu vas bientôt t'installer en kot à Namur ou tu as envie de mieux connaître ta ville étudiante? Si [...]

Un nouveau Bachelier centré sur l'Intelligence Artificielle sur le CampusUCharleroi

Devant l'évolution constante de l'Intelligence Artificielle (IA) et des Technologies de l'Information [...]

  • Slider

Topmovies

SOCIAL

Jobs in the picture




 

 

GUIDO SA est l'entreprise média de niche numéro 1 en Belgique vers le groupe-cible des jeunes (les étudiants en particulier), les écoliers et les young starters.

Bruiloftstraat 127, 9050 Gentbrugge
Tel.: +32 (0) 9 210 74 84