Image
29/09/2018

Les bonnes réponses pour ton ENTRETIEN D'EMBAUCHE (1/5)

Lors d'un entretien d'embauche, tu dois répondre à un flot incessant de questions. Quelle est la meilleure réponse à donner? Et que faut-il éviter de dire? GUIDO te donne un aperçu des bonnes et des mauvaises réponses.


"Que sais-tu de notre secteur?"

La mauvaise réponse:

Ne dis pas que tu ne sais pas vraiment dans quel secteur l'entreprise est active car tu vises plutôt une fonction administrative. Dans une entreprise, tout le monde, du réceptionniste au cadre le plus haut placé, doit avoir au minimum de bonnes notions du secteur dans lequel il évolue et de la place que la société y occupe.

La bonne réponse:

Démontre que tu as aussi bien une vue concrète sur le secteur, sur la manière dont l'entreprise dans laquelle tu postules s'y insère et sur l'importance de ta future fonction au sein de tout cela.

"Combien de temps penses-tu qu'il faudra avant que tu n'apportes une plus-value substantielle à notre entreprise?"

La mauvaise réponse:

Si tu réponds à cette question en déclarant que tu veux devenir un rouage essentiel de l'entreprise dès ton premier jour de travail, cela risque de faire tiquer le recruteur. Tout le monde a besoin d'une période pour se familiariser avec un nouvel environnement, cela va de soi.

La bonne réponse:

Mets l'accent sur ta soif d'apprendre, ta capacité d'adaptation et ton envie de suivre des formations ou des recyclages. N'aie pas peur de dire que tu es un élève rapide et un bon travailleur. Et qu'il ne te faudra pas plus que quelques mois avant d'apporter une plus-value substantielle à l'entreprise.

"Es-tu prêt à déménager?"

La mauvaise réponse:

Si tu réponds "oui" de manière trop enthousiaste et rapide, tu peux te faire passer pour quelqu'un de désespéré. Un "non" radical donne l'impression d'un manque de flexibilité, à moins que tu ne possèdes déjà ta propre maison et que tu n'aies pas envie de la quitter.

La bonne réponse:

La seule réponse correcte est "oui, mais". Déménager pour ton travail est un engagement à ne pas prendre à la légère, ce que l'employeur peut parfaitement comprendre.

"Où se situe la limite de tes capacités?"

La mauvaise réponse:

Encore une question sur ton niveau de connaissance de toi à laquelle il est difficile de répondre spontanément. Attention donc de ne pas sortir une bêtise comme "The sky is the limit, monsieur!"

La bonne réponse:

En tant que jeune diplômé, la vérité est que tu n'as pas encore une vue précise sur cette question, mais que tu espères pouvoir te surprendre ainsi que l'entreprise en ce qui concerne tes possibilités d'évolution.

"Qu'as-tu appris de tes erreurs du passé?"

La mauvaise réponse:

Tu n'as pas fait d'erreur dans le passé? Bullshit. Tout le monde fait des erreurs, mais ce ne sont que les imbéciles qui n'en apprennent rien.

La bonne réponse:

Cette question est moins difficile qu'il n'y paraît. Ce n'est pas un tour de force de citer un mauvais choix d'études afin de montrer que tu as pu apprendre de cette expérience.

"De quoi as-tu le plus peur?"

La mauvaise réponse:

Les fantômes, les vampires, les films d'horreur, les araignées, les bandits, les catastrophes aériennes, les souris, les arbres qui tombent, les cafards, ton prof de math, les couteaux, les armes à feu, les tigres, les lions, les zombies et les icebergs.

La bonne réponse:

Une bonne réponse pour te tirer d'affaire - et c'est sûrement pas un mensonge - peut être formulée ainsi: "Qu'il arrive quelque chose à quelqu'un qui m'est cher".

"Quelle est la chose la plus importante que tu as apprise à l'école?"

La mauvaise réponse:

À ce moment-là, le but n'est pas de refaire ton dernier examen en date et d'étaler tes connaissances à l'infini.

La bonne réponse:

Plutôt que d'étaler tes connaissances, on te demande ici de citer les compétences que tu as acquises à l'école. Par exemple: travailler de manière indépendante, gérer des grandes quantités d'information, respecter des délais, apprendre à analyser et faire des rapports concis et précis.

Et si tu gagnais de l'argent en devenant baby-sitter?

Pour arrondir facilement leurs fins de mois, les étudiants choisissent souvent de faire quelques [...]

SENEFFE FESTIVAL: 10 nouveautés pour fêter ses 10 ans

Petit festival devenu grand, le Seneffe Festival fête cette année ses dix années [...]

  • Slider
  • Slider
  • Slider
  • Slider
  • Slider
  • Slider
  • Slider
  • Slider
  • Slider

SOCIAL

Jobs in the picture

  • Slider





 

GUIDO SA est l'entreprise média de niche numéro 1 en Belgique vers le groupe-cible des jeunes (les étudiants en particulier), les écoliers et les young starters.

Bruiloftstraat 127, 9050 Gentbrugge
Tel.: +32 (0) 9 210 74 84