Image
09/09/2022

INTERVIEW: Aymeric, jobiste étudiant dans un hôpital psychiatrique!

Au cours de cette année académique, nous partons à la rencontre de jobistes étudiants à travers le pays. Pour en savoir plus sur leur expérience et leur quotidien. Pour ce numéro, nous avons rencontré Aymeric, qui a travaillé en tant qu'étudiant dans un hôpital psychiatrique liégeois.



Prénom: Aymeric
Âge: 22 ans
Études: Assistant social
Job: Technicien de surface
Lieu: Hôpital psychiatrique de Liège


Pourquoi un job dans un hôpital psychiatrique?
«La première année, ce n’est pas moi qui ai choisi de travailler là-bas. Ma maman y travaille depuis des années, c’est donc elle qui m’a inscrit. Si je suis repris cette année, ça sera ma cinquième année là-bas. Le milieu de la psychiatrie est un milieu qui m’intéresse énormément et travailler là-bas m’a permis de déconstruire tous les a priori sur ce milieu qui est encore assez tabou. Les équipes d’entretien sont très sympathiques et malgré le travail, on s’amuse énormément. Les patients sont aussi attachants, ce qui donne envie de revenir, pour constater leur évolution. Il y a bien évidemment énormément de curiosité quand on me pose des questions sur les infrastructures, comment sont les patients au quotidien, les interventions un peu musclées…»

Qualités développées?
«L’attitude de non-jugement est sûrement la qualité que j’ai le plus développée. Pour les nouveaux jobistes, c’est parfois compliqué car certaines chambres sont vraiment sales mais vu les pathologies des patients, ils ne peuvent pas être blâmés. Certains patients ont énormément de mal à s’exprimer, les comprendre est donc parfois compliqué. La patience est primordiale car il faut toujours répéter les mêmes informations presque quotidiennement avec certains patients. Je pense que l’humilité est aussi une qualité que l’on développe, on se rend compte de la chance qu’on a de vivre 'librement'.»

Une journée-type de travail?
«Nous devons d’abord pointer, aller nous changer, ensuite l’équipe de 7 heures se retrouve soit dans le réfectoire soit sur la dalle avant de commencer notre service. Nous finissons les bureaux, poubelles, couloir, salle à manger. Ensuite, nous avons 30 minutes de déjeuner avant de nous occuper des chambres. Nous allons ensuite dîner. Lors des repas, nous nous retrouvons toujours entre étudiants. L’après-midi, nous nous occupons des différentes salles à manger, entretien des vitres, entretien général de notre service.»

Avantages de ce job d'étudiant?
«Le salaire. Nous sommes bien payés et les horaires sont très avantageux je trouve, nous commençons tôt, ce qui nous permet de faire d’autres activités l’après-midi/soirée (si nous ne sommes pas trop fatigués). L’équipe est vraiment très sympa, on s’entend toujours bien entre étudiants et l’ambiance avec les agents est vraiment incroyable. On arrive toujours à bien rigoler et à avoir plein d’anecdotes à raconter!»

Inconvénients de ce job d'étudiant?
«Les horaires sont compliqués à assumer au début, j’ai souvent du mal à me mettre en rythme la première semaine. Sinon, je ne trouve pas qu’il y a spécialement d’autres inconvénients.»

Un job pas trop intimidant?
«Lors de la première année, j’avais peur et j’étais intimidé par la plupart des patients. Certains services sont plus compliqués mais je m’y sens maintenant comme un poisson dans l’eau. Avec le temps, on se 'lie d’amitié' avec certain patients (même si nous devons rester professionnels). Enfin, les isolements sont toujours un moment un peu compliqué mais tout est mis en place pour que nous nous sentions en sécurité.»

Facile à combiner avec les études?
«Vu que je fais ce job pendant les vacances d’été, oui. Nous avons le choix entre trois périodes de trois semaines, donc si nous avons des examens de passage, il est préférable d’éviter les trois dernières semaines.»

Première expérience de jobiste?
«Ce job fut ma toute première expérience de jobiste, et j’adore vraiment y travailler chaque année. Sinon, je travaille aussi dans l’horeca pendant l’année. Cela fait un an que je travaille dans un fast-food de burgers.»


SINGULIÈRES: Des vêtements inclusifs pour lutter contre les discriminations

Il arrive que des étudiants n’attendent pas la fin de leurs études pour se lancer dans l’entrepreneuriat. [...]

Lena Jüngst, cofondatrice et Chief Evangelist de 'air up': «L'idée est née pendant notre travail de fin d'études»

Air up est un système de boisson révolutionnaire. Tu actives un pod aromatisé, prends une gorgée d'eau [...]

  • Slider
  • Slider
  • Slider
  • Slider
  • Slider
  • Slider
  • Slider

Topmovies

SOCIAL

Jobs in the picture

  • Slider
  • Slider




 

 

GUIDO SA est l'entreprise média de niche numéro 1 en Belgique vers le groupe-cible des jeunes (les étudiants en particulier), les écoliers et les young starters.

Bruiloftstraat 127, 9050 Gentbrugge
Tel.: +32 (0) 9 210 74 84