Image
31/10/2023

DEUSE: Deux frères jumeaux à la tête d'une entreprise d'ingénierie informatique

«Avec mon frère, on a l'habitude de travailler ensemble sur des projets depuis toujours,» nous déclare directement Maxime Deuse (34 ans) dès le début de notre interview. Durant leurs études, Maxime et Julien Deuse créent une plateforme web internationale (Webtoon Live) proposant des mangas coréens traduits en anglais. Forts de leur succès (jusqu'à 100.000 lecteurs mensuels), les frères revendent leur bébé à une entreprise de la Silicon Valley en 2014. Après cette première expérience et une fois leurs études terminées, ils fondent leur entreprise d'ingénierie informatique (Deuse). Récemment, celle-ci a fait parler d'elle en développant une nouvelle app pour le Grand Prix de Formule 1 de Francorchamps. 


«Nous sommes devenus entrepreneurs assez naturellement»

GUIDO: Outre votre nom de famille, Deuse est également le nom de votre société d'ingénierie informatique… 
Maxime
: Nous sommes une entreprise d’ingénierie informatique spécialisée en développement d’outils digitaux sur-mesure. Nous concevons des solutions digitales adaptées aux besoins, parfois très spécifiques, de nos clients. Que ce soit une application web ou mobile, un logiciel d’entreprise ou autre chose, nous répondons à leurs besoins et attentes avec la meilleure solution possible.

GUIDO: Vous avez entrepris alors que vous étiez encore étudiants, c'était une nécessité pour vous de devenir entrepreneurs?
Maxime
: Non, pas du tout. Nous avons toujours aimé développer des projets dans des domaines qui nous passionnaient et c’est en faisant des projets que nous avons atterri dans l’entrepreneuriat. Comme un projet coûte de l'argent et qu'il faut pouvoir couvrir les frais, nous avons grandi petit à petit pour pouvoir développer les projets sur lesquels on aime travailler. Nous sommes donc devenus entrepreneurs assez naturellement.

«C'était un gros challenge de développer une app pour le Grand Prix de Francorchamps et aucun bug n'a été à signaler!»

GUIDO: Vous avez notamment développé la nouvelle app du Grand Prix de Spa, comment tout cela s'est-il goupillé?
Maxime
: L’organisation du Grand Prix souhaitait proposer une app pour ses visiteurs, afin de leur simplifier la vie pendant l'événement. Ils nous ont contactés parmi d’autres prestataires et nous avons proposé la solution qui les a le plus séduits. Le délai était assez court et nous avons donc dû fournir un effort conséquent pour terminer l'application dans les temps. C’est un projet très gratifiant pour l’équipe car les challenges techniques sont complexes vu le nombre d’utilisateurs et les fonctionnalités qu’on a voulu ajouter.

GUIDO: Pour quelles raisons pensez-vous qu'on ait fait appel à vous pour cette nouvelle app?
Maxime
: Nous sommes reconnus pour la qualité de nos projets. Avec l'équipe du Grand Prix de Spa-Francorchamps, je pense qu’on a fait une bonne impression et que notre approche les a conquis.

GUIDO: Maintenant que le Grand Prix est derrière vous, quel bilan tirez-vous de ce projet?
Maxime
: Un bilan très très positif! C’était un gros challenge de développer une application pour un événement de masse comme celui-là, avec 380.000 spectateurs sur un week-end. Il fallait que l’app supporte d’avoir autant d’utilisateurs en même temps. À chaque notification envoyée - par exemple pour annoncer les résultats d'une course ou avertir du prochain départ -, il y avait énormément de circulation sur l’app, jusqu’à 50.000 rafraîchissements en quelques secondes. L’app devait être solide, nous n’avions pas le droit à l’erreur! Et tout s’est très bien passé, pas de bug à signaler! C'est aussi une grande fierté car c’est un événement international et c’est classe d’y contribuer. De plus, l’app s’est retrouvée, une semaine avant le Grand Prix, dans le Top 20 général des apps les plus téléchargées sur l’App Store, devant des géants comme Messenger et Booking.com! Et nous sommes également restés numéro 1 dans la catégorie Sport durant plusieurs semaines, c’est fou!
 

«Julien est plus structuré et moi plus aventureux, cela donne une bonne synergie pour nos projets»
 

GUIDO: Étant frères jumeaux, faire du business ensemble était une évidence?
Maxime
: Pas nécessairement du business, mais des projets, oui! On a commencé très tôt dans l'informatique, dès 12 ou 13 ans. D'abord dans les jeux vidéo, puis avec notre plateforme de bande dessinée numérique. Enfin, avec notre société actuelle. Les projets se sont transformés en un business et on apprécie beaucoup.

GUIDO: Quels sont les avantages et les inconvénients à être frères jumeaux en affaires?
Maxime
: L'avantage principal, c'est qu'on se connaît très bien. Au niveau de la personnalité, nous sommes assez différents et on peut tirer le meilleur de chacun. Julien est plus structuré et moi, plus aventureux. Cela donne une bonne synergie pour les projets. Je ne pense pas qu’il y ait réellement d’inconvénients.

GUIDO: Vous avez chacun un rôle spécifique dans l'entreprise?
Maxime
: Je m’occupe des ventes et du marketing et Julien s’occupe plutôt de la production des projets. On supervise chacun certains projets, répartis selon nos intérêts.

GUIDO: Vous comptez aujourd'hui 35 collaborateurs, quels sont les ingrédients de cette success-story selon vous?
Maxime
: La qualité des projets qu’on propose et notre persévérance pour livrer des projets qui plaisent à nos clients et à leurs utilisateurs. 

GUIDO: À quoi ressemble votre journée-type de travail?
Maxime
: Pour chacun de nous, elle démarre par une réunion pour faire le suivi de nos équipes respectives. Le reste de la matinée est généralement consacré à résoudre les éventuels problèmes et challenges, et répondre aux questions des collègues. L'après-midi, nous faisons le tour des projets en cours avec les développeurs et les gestionnaires de projets. On ajoute à cela les rendez-vous avec les clients au cours de la journée.

GUIDO: Qu'espérez-vous pour la suite?
Maxime
: Devenir une référence pour le développement de solutions digitales en Europe. Il y a encore pas mal de chemin, mais pourquoi pas d’ici quelques années!
 

Ses conseils aux jeunes entrepreneurs

«Il ne faut pas se lancer pour l'argent, mais bien pour un projet qui vous passionne. Cela ne veut pas dire que toutes les idées sont adaptées pour lancer une entreprise. Il faut bien entendu se poser la question de la viabilité au niveau business. Mais la passion doit être un vrai moteur, car entreprendre, c'est un marathon et non pas un sprint. Par moments, la route peut être franchement dure. Si on est prêt à s'accrocher, le jeu en vaut vraiment la chandelle.»


Bientôt le grand saut du campus au bureau? On te donne quelques conseils!

Tu es en dernière année et tu stresses déjà à l'idée de te lancer sur le marché de l'emploi? [...]

Walibi recherche 380 jobistes pour Halloween

Depuis 25 ans, Walibi ouvre ses portes pour Halloween et en 2024, cette édition anniversaire sera encore [...]

  • Slider

Topmovies

SOCIAL

Jobs in the picture



 

 

GUIDO SA est l'entreprise média de niche numéro 1 en Belgique vers le groupe-cible des jeunes (les étudiants en particulier), les écoliers et les young starters.

Bruiloftstraat 127, 9050 Gentbrugge
Tel.: +32 (0) 9 210 74 84