Image
16/03/2005

Catherine Bacq, Consultante en intérim: ‘La motivation détermine souvent la performance’

Catherine Bacq (25 ans) fait partie de ces gens qui peuvent changer ta vie! En effet, en tant que consultante en intérim, elle est peut-être la clé vers ton prochain boulot. Dans ce numéro, celle-ci nous explique son parcours, son métier de consultante et te donne quelques trucs afin de dénicher l'intérim de tes rêves.

Quand elle fait maintenant le point sur ses études en Sciences Economiques à l'IAG (Louvain-la-Neuve), Catherine retient surtout l'aspect très général de celles-ci, critère qui l'a poussée à choisir cette filière: 'Au départ, je ne savais pas trop quoi faire quand j'ai fini ma rhéto, j'ai donc voulu m'orienter vers une formation assez générale. En effet, en sciences éco, on a des cours de sociologie, de psychologie, de philosophie… Ces études englobaient plusieurs disciplines qui étaient susceptibles de m'intéresser. C'est pour cette raison que je me suis orientée vers cette formation.'

GUIDO: Que retiens-tu maintenant de ces études?
Catherine Bacq
: J'ai bien apprécié celles-ci de leur point de vue diversifié. Ensuite, j'ai quand même décidé de m'orienter vers les Ressources Humaines car c'était la matière qui me parlait le plus à l'époque, bien que l'on ait seulement eu un seul cours de cette discipline. C'est donc grâce à cette formation générale que je me suis orientée vers les Ressources Humaines (j'ai réalisé mon mémoire sur ce sujet) et que j'ai trouvé un travail en adéquation avec cette préférence. Pour l'instant, je suis en train de faire un master en Ressources Humaines à la Vlekho (Haute Ecole néerlandophone de Bruxelles). Je suis des cours le vendredi soir et le samedi matin et j'essaie ainsi de me spécialiser dans ma discipline de prédilection.

Un sens commercial à développer

GUIDO: Tu as également fait du bénévolat au Mexique, pourquoi as-tu pris cette décision?
Catherine Bacq
: Je n'avais pas envie de me lancer directement dans le monde du travail. Je me disais qu'on avait toute la vie pour travailler et je me suis donc lancée dans un projet au Mexique, je me suis occupé d'enfants des rues qui vivaient dans les montagnes et on leur donnait des cours, chaque jour dans un village différent.

GUIDO: Tu as rapidement trouvé ton premier emploi chez Randstad, comment as-tu entrepris ta recherche d'emploi?
Catherine Bacq
: J'ai directement axé ma recherche d'emploi vers les Ressources Humaines et non vers l'économie pure. Ensuite, tout a été très vite: alors que je n'ai commencé à chercher de l'emploi qu'en juin, j'étais déjà engagée chez Randstad en septembre de la même année. J'avais toujours cherché par Internet et j'ai donc consulté le site de Randstad et simplement répondu à leur questionnaire en ligne. Après cette étape, je me suis rendue sur place pour un test de langues, de statistiques, de personnalité, d’aptitude commerciale et expliquer mes motivations à travailler dans le secteur de l'intérim.

GUIDO: Quelles sont selon toi les qualités à avoir pour être une bonne consultante en intérim?
Catherine Bacq
: Etre avant tout commercial. Ce qu'il ne faut pas oublier, c'est que Randstad n'est pas seulement axé sur les Ressources Humaines mais aussi beaucoup sur le commercial. Il y a beaucoup de prospections à faire et donc un sens commercial à exploiter obligatoirement. Il y a beaucoup de concurrence dans ce secteur et il faut essayer de ramener le plus de demandes possible vers chez nous. Essayer donc d'être au bon endroit au bon moment. Il faut également être à l'écoute des intérimaires, savoir dresser le bon profil d'une personne et la cerner immédiatement pour pouvoir envoyer la personne au bon endroit, la personne qui correspond exactement à ce que les clients demandent. Enfin, vu que cela bouge continuellement dans l'intérim et que notre téléphone ne cesse de sonner, il est également important d'être résistant au stress afin de ne pas se laisser submerger par le trop-plein de travail.

Petites et longues missions

GUIDO: A présent, penses-tu que ton diplôme t'ait bien préparé à ta fonction actuelle?
Catherine Bacq
: Effectivement. Mais je pense que d’autres formations auraient tout autant pu me préparer à cette fonction. Peut-être que mon diplôme en sciences éco m’apporte une certaine rigueur qu’il faut avoir pour cette fonction. Vu que j'ai réalisé mon mémoire dans le domaine des Ressources Humaines, je pense que c'était suffisant comme approche pour pouvoir me lancer dans ce domaine.

GUIDO: Quel est le lot quotidien d'une consultante en intérim?
Catherine Bacq
: On inscrit tout d'abord les intérimaires. Je m'occupe de ceux qui veulent travailler dans la vente, en tant que délégué commercial ou comme hôtesse ou promo boy. Je suis en effet affectée dans la division Sales & Promotion de Randstad, qui ne s'occupe que de ces profils. L’entretien dure entre 15 et 20 minutes et c’est au cours de celui-ci que l’on se fait une première idée du candidat. Enfin, si celui-ci nous paraît intéressant, on regarde les demandes en cours et on lui propose ce qui nous paraît adapté à son profil. Il y a également une différence importante à faire entre les petites et les longues missions. Pour ces dernières, on envoie le CV au futur employeur vu que cet intérim peut déboucher ensuite sur un emploi fixe. Pour les petites missions dans la vente (par exemple, si ils ont besoin de quelqu'un trois jours pour faire un inventaire), aucun CV n'est demandé.

GUIDO: En ce qui concerne le côté commercial?
Catherine Bacq
: On doit faire quatre visites d'entreprise par semaine, soit de la prospection, soit des clients existants. Chacun a sa propre liste et visite donc les entreprises selon sa propre base de données.

Le trajet du consultant

GUIDO: Tu es consultante depuis un an maintenant, y a-t-il certaines possibilités de promotion chez Randstad?
Catherine Bacq
: Il y a tout un trajet du consultant chez Randstad, on commence comme trainee, puis skilled et professional, qui est le niveau attendu pour tout collaborateur après quelques années. Certains peuvent devenir senior et d’autres manager. Randstad ne fait pas que de l’intérim, il possède aussi d’autres spécialités, telle que Randstad HR Projects qui s'occupe de plusieurs genres de projets en Ressources Humaines. Certains consultants vont travailler quelques mois dans une entreprise, pour par exemple y introduire un nouveau système de salaires. A long terme, cela m'intéresserait beaucoup de faire de la consultance en Ressources Humaines et non plus en intérim.

GUIDO: Quels conseils donnes-tu le plus souvent aux intérimaires que tu rencontres?
Catherine Bacq
: On donne tout d'abord beaucoup de conseils concernant le CV. On leur explique comment rédiger un bon CV car il y en a encore certains qui arrivent avec un CV manuscrit! On leur indique également comment se comporter chez tel ou tel client. On recherche avant tout des gens motivés. Etre motivé est un des seuls conseils que je pourrais donner aux futurs intérimaires.

GUIDO: Je suppose qu'il est facile de cerner en un seul entretien quels intérimaires seront performants ou non.
Catherine Bacq
: On le cerne pratiquement tout de suite. En vingt minutes, on a le temps de leur poser des tas de questions et on voit tout de suite comment ils réagissent et si ils conviendraient au poste ou pas. Dans notre secteur d'activités, on recherche surtout des gens bilingues et possédant une petite expérience, ce qui est assez difficile à trouver. Mais tout dépend de toute façon de la fonction à pourvoir.

GUIDO: On dit que de plus en plus de postes intérimaires mènent à un emploi fixe, quelle est plus ou moins le pourcentage de chances qu'un intérim débouche sur un contrat à durée indéterminée?
Catherine Bacq
: C'est en effet de plus en plus probable de décrocher un CDI après un intérim dans une société. En ce qui concerne les délégués commerciaux, je dirais que cela débouche à 70% sur un poste fixe. Les entreprises font surtout appel à nous car elles veulent trouver un délégué commercial fixe. Ils font ainsi 4 mois d'intérim pour ensuite être engagés pour de bon.

(SD)


Diplômé(e) seulement en septembre? Faut-il attendre pour postuler?

Si, pour beaucoup, l'année académique est officiellement terminée, certains devront encore attendre [...]

Un plan de carrière en 5 étapes

Tu vas peut-être bientôt chercher ton premier emploi… Il est alors essentiel d'établir un [...]

Topmovies

SOCIAL

Jobs in the picture



 

 

GUIDO SA est l'entreprise média de niche numéro 1 en Belgique vers le groupe-cible des jeunes (les étudiants en particulier), les écoliers et les young starters.

Bruiloftstraat 127, 9050 Gentbrugge
Tel.: +32 (0) 9 210 74 84