Image
12/11/2005

BART LENAERTS lance sa propre entreprise ICT

Il est souvent en déplacement, s'occupe principalement de l'entretien des réseaux des entreprises, la création de sites Internet et la construction des applications software: pour l'ICT Bart Lenaerts, aucun problème d'ordinateur n'est mission impossible. Depuis peu, il a lancé sa propre entreprise, IT Pro Solutions, avec quelques-uns de ses amis. Nous avons rencontré ce véritable héros de l'informatique.

Bart Lenaerts est depuis sa plus tendre enfance fana de nouvelles technologies. Adolescent, il connût les premiers pas du lecteur CD et l'évolution de l'ordinateur au début des années 90. Lenaerts: “Dès l'instant où nous avons eu un ordinateur à la maison, j'ai été conquis. Des heures durant, j'ai fais des expériences avec DOS et Windows. Je jouais également beaucoup aux jeux, ce qui représente encore et toujours pour moi un loisir, ma foi, très sympathique. Faire des études d'ingénieur industriel en électronique semblait être une bonne option. Après ma deuxième année, j'ai choisi l'option Technologie de l'Information et de la Communication (ICT). Un choix logique, en somme."

Des crashs et des bugs

GUIDO: Tu as trouvé du travail rapidement?
Bart: Ma recherche d'emploi a été plutôt rapide, en effet. J'ai terminé mes études au même moment que la reprise de l'économie. J'ai fait mon travail de fin d'études chez Philips à Louvain et j'ai donc pu y travailler ensuite en tant que développeur de logiciels pour des appareils tels que les lecteurs MP3. J'ai très vite découvert que je préférerais développer des applications software pour la plate-forme Windows, des applications qui sont plus visible pour l'utilisateur final. Ensuite, j'ai travaillé pendant quelques années pour un bureau de consultance, en tant que développeur de logiciels. Et maintenant, depuis peu, je possède avec quelques amis IT Pro Solutions, notre propre entreprise ICT.

GUIDO: Quelle est ta fonction au sein de IT Pro Solutions?
Bart: Notre entreprise est une PME qui propose un pack de services ICT à d'autres PME, à des professions libérales et à des particuliers. Mes tâches vont de l'entretien des réseaux des entreprises avec plusieurs serveurs de Linux ou Windows Server jusqu'au développement d'applications spécifiques en Java ou .NET. Beaucoup d'ICT se sont spécialisés par exemple en administrateur réseau ou en développeur de logiciels. En fait, je suis tout en un, un allround ICT. Vu que nous proposons un pack total de services ICT à nos clients, on attend donc de nous de savoir nous débrouiller sur tous les terrains. Nous devons également pouvoir travailler de façon totalement indépendante. Quand tu reçois un projet ou un client, tu en es responsable du début à la fin. La diversité est donc un atout principal pour moi. Dans mes précédents boulots, je ne m'occupais que d'une seule tâche, comme par exemple le développement de logiciels. Désormais, je suis chaque jour confronté à une grande variété de problèmes allant des serveurs qui se crashent aux bugs dans les logiciels. C'est justement cette variété qui rend ce travail si passionnant.

La webcam comme solution

GUIDO: En quoi un crash de serveur peut-il être passionnant?
Bart: C'est clair que les histoires de crashs de serveurs ne sont pas nécessairement les plus marrantes (rires), ni pour le client ni pour nous. On essaie d'agir de manière préventive, en contrôlant régulièrement les serveurs de nos clients. Mais les ordinateurs n'en font parfois qu'à leur tête. Quand un serveur crashe, cela signifie souvent une nuit de travail pour nous afin que le client soit dès le lendemain remis sur pied. Nous essayons de réduire ce 'downtime' le plus possible car ne plus recevoir, envoyer d'e-mails ou consulter ses documents représente une perte sèche pour notre client. Heureusement, ce genre d'accidents est encore relativement rare. Mais ils peuvent se produire, et comme le dit la loi de Murphy: toujours au plus mauvais moment. Enfin, un bon moment pour ce genre de péripéties n'existe pas vraiment.

GUIDO: Existe-t-il aussi des appels marrants?
Bart: Il y a une visite que je n'oublierai pas de sitôt. Un client m'appelle pour me dire que son serveur se plante chaque jour entre quatre et cinq heures. Après avoir inspecté le serveur dans ses moindres recoins, aucune faute n'avait pu y être détectée et pourtant le problème continuait à se produire. Le plus bizarre, c'est que ce problème n'apparaissait jamais durant notre présence. Après quelques jours, nous avons décidé d'installer une webcam afin d'observer le comportement du serveur. Très vite, on a pu remarquer que les personnes responsables du nettoyage retiraient la prise du serveur. Il n'y avait en effet pas d'autre prise de courant pour pouvoir aspirer. Sans webcam, on aurait encore pu chercher longtemps!

Merci au GSM

GUIDO: Quels sont alors les inconvénients d'un tel travail?
Bart: Vu que nous travaillons souvent en déplacement, il n'y a pas beaucoup de contact entre les collègues. C'est en étant confronté avec les mêmes problèmes que nos collègues que nous pouvons faire le plus d'expériences. Heureusement que le GSM existe (rires). Je pense que je suis la moitié du temps au bureau et l'autre moitié chez les clients. Je dois être présent chez les clients lors des contrôles de serveurs ou d'ordinateurs fonctionnant en réseau. Mais j'ai aussi régulièrement des réunions avec les clients afin de discuter de nouveaux projets. Nous essayons en effet de tenir nos meetings chez les clients vu que cela est très apprécié. Tu peux me trouver au bureau surtout lorsque je suis sous la pression de délais divers. J'essaie alors d'organiser au mieux ces réunions afin d'avoir quelques jours de libres pour terminer ce projet en cours.

GUIDO: Quelles qualités un ICT doit-il posséder?
Bart: L'intérêt et la motivation sont selon moi les exigences principales. Travailler dans le secteur ICT, ce n'est pas toujours de neuf à cinq. Les heures sup' sont donc légion mais quand les problèmes sont réglés et que tu as rendu le client heureux, la satisfaction est immense. A côté de cela, je pense qu'un diplôme en Informatique dans l'enseignement supérieur est également un atout. C'est là en effet que tu apprends les bases et que tu as l'occasion de tester les différents segments de l'ICT comme la télécommunication, les réseaux, le développement de logiciels, etc… J'aspire à un chouette boulot qui me mette en contact avec beaucoup de personnes tout en développant mon expérience et mes connaissances dans tous les domaines de l'ICT. Je suis servi.

(RE)

www.itprosolutions.be


Faut-il envoyer des candidatures spontanées pour un premier emploi?

Tu es étudiant.e en dernière année et tu recherches déjà activement un premier emploi? Il n'est jamais [...]

Mobi-1: un véhicule innovant qui combine les avantages de la voiture et du vélo

Trois jeunes ingénieurs liégeois et carolos ont récemment lancé Mobi Coop, une coopérative novatrice [...]

  • Slider

Topmovies

SOCIAL

Jobs in the picture




 

 

GUIDO SA est l'entreprise média de niche numéro 1 en Belgique vers le groupe-cible des jeunes (les étudiants en particulier), les écoliers et les young starters.

Bruiloftstraat 127, 9050 Gentbrugge
Tel.: +32 (0) 9 210 74 84