Image
09/04/2007

Déborah Drion: créatrice de 'Cook&Book' et mannequin à ses heures

Cette semaine, direction Woluwé-Saint-Lambert où nous avons rendez-vous avec Déborah Drion, l'heureuse propriétaire du Cook & Book et mannequin à ses heures

Et nul doute que ce nouveau restaurant-librairie impressionne par sa déco très recherchée et ses différentes ambiances bien étudiées (plus d'infos sur le resto dans l'encadré ci-dessous). Mais comment une avocate s'est-elle retrouvée à la tête de ce projet ambitieux?

Du barreau au resto en passant par la photo

Déborah a donc entamé des études en droit sans avoir réellement une envie particulière de devenir avocate: « Je ne savais pas vraiment quoi faire et de par mon éducation, il m'a semblé logique de faire l'université et non autre chose. Vu que je ne savais pas réellement ce que je voulais, j'ai opté pour une matière sérieuse et plutôt structurante ». Des études qui lui ont appris une rigueur, une méthode, une façon de travailler qui lui sert encore actuellement, notamment pour la constitution de certains dossiers pour la banque, des contrats de bail, …

Après avoir été repérée par un photographe à Paris, Déborah décide de s'inscrire au sein de l'agence Dominique Models ( www.dominique-models.be ) afin de mettre un peu de beurre dans ses épinards. « Je suis dans l'agence depuis l'âge de 16 ans. C'est un à-côté, rien de plus. C'est en effet une façon agréable de gagner un peu d'argent à côté, avec beaucoup de variation, jamais les mêmes équipes et une bonne ambiance de travail ».

Après trois années au barreau, Déborah et son compagnon se lancent un pari fou, celui de monter un nouveau concept qui allie librairie et restaurant, une première en Belgique. « Ce projet a pris des proportions tellement exceptionnelle que j'ai du faire le choix d'arrêter ma carrière d'avocate ». Cependant, cet aspect juridique l'aide pour certaines tâches plus techniques, l'engagement du personnel, …

Un projet de longue haleine

Le projet a été présenté à la commune en avril 2005 et ce n'est qu'au mois de septembre que les deux comparses ont obtenu une réponse affirmative de celle-ci. « On a commencé le gros œuvre au mois de février 2006, ce n'est donc qu'en mars que les premiers décors ont pu être montés ». Lors de notre visite, certaines salles devaient encore être parachevées, notamment le disquaire, mais les passants avaient déjà l'occasion de se balader entre les différentes ambiances de l'établissement, certains même juste pour le plaisir des yeux. Une preuve que ce concept a tout pour plaire.

Vu la taille du projet Cook & Book , on suppose que Déborah a dû rencontrer certaines difficultés lors de l'élaboration de ce concept unique. « La plus grande difficulté a été d'obtenir l'emprunt, tout simplement. Cela a pris énormément de temps, l'argent vient seulement de se débloquer maintenant! A cause d'une certaine pesanteur administrative qui retardait tout le processus à chaque fois ». Malgré quelques difficultés, le couple a décidé d'avancer et de ne pas se poser trop de questions, certains doutes émaillant toutefois parfois leur quotidien. « C'était un investissement énorme sur quelque chose de tout à fait neuf, une surface immense, beaucoup de personnel à engager à terme. C'est d'ailleurs ce qui est peut-être le plus stressant pour nous, la gestion du personnel ».

Une question de feeling

Quel est donc le quotidien de cette néo-femme d'affaire? Si elle s'occupe du recrutement du personnel (ainsi que de leur planning, leurs prestations et leurs horaires), Déborah avoue ne pas jouir d'une grande expérience dans le domaine des ressources humaines. « Je les engage au feeling. Au niveau libraire, je n'ai jamais eu de mauvais surprises tandis qu'au niveau horeca , ça tourne beaucoup plus. On essaie aussi que ces deux métiers ne soient pas totalement dissociés, les libraires sont donc en salle pendant les heures de rush, et vice versa ». Les employés de Cook & Book doivent donc être capables de tout faire dans les deux domaines de prédilection de l'endroit.

Apparemment comblée par ses nouvelles fonctions, Déborah Drion a maintenant déjà l'occasion de faire un premier bilan sur la nouvelle orientation de sa carrière. Les points négatifs? « C'est du 7 jours/7. C'est toujours le cas des restaurants qui fonctionnent bien, c'est la rançon du succès ». Et les points positifs? « Démarrer un projet d'une telle envergure reste quelque chose d'exceptionnel, on se rend vraiment compte actuellement de notre chance. En plus, travailler avec son compagnon (même si on n'est pas toujours au même endroit au même moment vu la grandeur de la librairie) est très enrichissant» . Souvent confrontée à des gens passionnés, Déborah s'estime pleinement épanouie dans cet univers de livres. Et nul doute que le cadre exceptionnel de Cook & Book a aussi sa petite part de responsabilité dans cet épanouissement.

Et le mannequinat dans tout ça? Même si cette activité n'a jamais vraiment été la passion première de Déborah, elle continue à poser ponctuellement pour des campagnes de publicité sans pour autant rechercher le contrat à tout prix: « Je continue à répondre présente lorsque l'on m'appelle car je trouve cela toujours agréable à faire ».

Sébastien Daloze

Cook & Book. Kézako ?

Cook & Book accueille tous les jours de la semaine les fans de lecture et de gastronomie au sein de ses 1400 m². Tu y découvriras neuf espaces différents (avec chacun leur propre thème, menu et décor!), tous les goûts sont donc permis. Même si tu n'as pas envie de casser la croûte, on te conseille quand même de te balader entre les neuf salles de cette librairie atypique. Entre un espace 'BD' avec une grande table d'hôtes et un décor à la Schuiten , un espace 'Voyages' avec une caravane airstream , un espace 'Art' plus contemporain rempli de meubles laqués noirs, un espace 'Enfants' jalonné de poufs de couleurs et traversé par un train électrique, un espace 'Librairie Anglaise' avec des livres au plafond, … On parie que tu ne sauras plus où donner de l'œil et que tu repartiras bluffé par l'endroit. Si tu souhaites lire un bouquin en mangeant un de leurs plats, une seule condition: il faut payer celui-ci avant de t'attabler, quoi de plus normal!

Plus d'infos sur www.cookandbook.be


Bientôt le grand saut du campus au bureau? On te donne quelques conseils!

Tu es en dernière année et tu stresses déjà à l'idée de te lancer sur le marché de l'emploi? [...]

Walibi recherche 380 jobistes pour Halloween

Depuis 25 ans, Walibi ouvre ses portes pour Halloween et en 2024, cette édition anniversaire sera encore [...]

  • Slider

Topmovies

SOCIAL

Jobs in the picture



 

 

GUIDO SA est l'entreprise média de niche numéro 1 en Belgique vers le groupe-cible des jeunes (les étudiants en particulier), les écoliers et les young starters.

Bruiloftstraat 127, 9050 Gentbrugge
Tel.: +32 (0) 9 210 74 84