Image
03/06/2007

1 DIPLÔME, 5 MÉTIERS: Romanes

Dans cette rubrique, nous partons à la recherche de personnes qui ont décroché le même diplôme, mais qui ont pourtant développé des carrières assez distinctes. Nous nous sommes aujourd'hui intéressés aux titulaires d'un diplôme en Romanes.

Nom : Julie Fauchet
Âge : 27 ans
Travail actuel : Chargée de communication pour le théâtre Océan Nord

Etant donné qu'elle s'est vite rendu compte que l'enseignement n'était pas pour elle («je gère assez mal le rapport à l'autorité»), Julie Fauchet a décidé, après sa licence en Langues et Littératures Romanes de s'orienter vers un Master en Arts du Spectacle Vivant à l'ULB. «J'ai eu beaucoup de chance de trouver très vite un emploi. En effet, mon Master m'a permis d'effectuer un stage au théâtre Océan Nord où je travaille encore actuellement». Dans ses tâches de tous les jours, on peut différencier deux domaines d'action distincts: «Je m'occupe aussi bien des relations avec la presse qu'avec le public». Ce qui implique donc de rédiger des communiqués de presse, de gérer tous les supports promotionnels, mais aussi «d'aller chercher le public qui serait potentiellement intéressé par le spectacle que je promotionne». Plus que comblée par ce job, Julie retient surtout la grande liberté et l'immense dimension humaine de celui-ci.

Nom : Quentin Paelinck
Âge : 27 ans
Travail actuel : Professeur de français au Collège du Sacré-Cœur de Ganshoren

Quoi de plus logique pour un Romaniste de devenir prof de français? Tel est le parcours de Quentin Paelinck qui a entamé les études de Romanes après une première candi en médecine! Si sa recherche d'emploi ne fut pas trop fastidieuse, c'est surtout parce que Quentin n'a pas fait la fine bouche dans le choix des écoles auxquelles il a envoyé son CV. Après de nombreux intérims dans des écoles bruxelloises et une année à Schaerbeek, il est depuis septembre 2004 professeur à Ganshoren. «Je m'éclate quotidiennement en donnant cours. J'apporte aux jeunes plein de connaissances qui leur seront utiles dans leur vie future.» Si il reconnaît que ses études l'ont bien préparé au travail de recherche et d'analyse documentaire, il avoue être déçu par l'agrégation: «Ce n'est que sur le terrain que l'on peut apprendre le métier d'enseignant. Les longues heures en auditoire ne m'ont pas apporté grand-chose pour la pratique de mon métier. Mes collègues de l'Ecole Normale sont bien mieux préparés à ce niveau.»  

Nom : Lucie Bockstael
Âge : 28 ans
Travail actuel : Responsable du protocole au Théâtre Royal de la Monnaie

Passionnée de littérature, Lucie Bockstael n'a pas hésité longtemps avant d'entreprendre des études en Romanes. Cependant, elle a complété celles-ci avec un DES en Gestion Culturelle: «A la fin de mes études, je ne me sentais pas encore prête à affronter la réalité du monde du travail et ce DES me paraissait un bon point de départ pour travailler dans ce domaine.» Depuis bientôt trois saisons, Lucie est responsable du protocole au Théâtre Royal de la Monnaie. «Le protocole consiste à s'occuper des invitations pour les différents spectacles de la Monnaie. J'ai des contacts fréquents avec le monde politique et les acteurs culturels que j'accueille chaque soir à l'opéra. C'est un travail qui demande beaucoup de diplomatie, de souplesse, de rigueur et de discrétion.» Même si la nature de son travail est éloignée de ses premières amours, il parvient à la satisfaire. «Travailler dans un tel milieu me convient à merveille. Les passerelles entre l'opéra et la littérature sont tellement nombreuses que je ne suis jamais perdue.»

Nom : Audrey Taverna
Âge : 33 ans
Travail actuel : HR Recruitment Specialist chez Proximus

Son diplôme de Romanes en poche, Audrey Taverna a parcouru l'Europe afin de perfectionner ses connaissances linguistiques. «Quand je suis revenue, j'ai commencé en tant que commerciale en agence bancaire avant de me réorienter vers les Ressources Humaines.» Depuis mai 2005, Audrey travaille dans le département des Ressources Humaines chez Proximus. «Auparavant, j'étais responsable de différents projets tels que l'enquête de satisfaction, l'accueil des nouveaux collaborateurs alors que depuis janvier, je suis en charge du recrutement pour les départements 'Finance' ou 'Informatique'.» Elle se doit donc d'être à l'écoute des besoins en recrutement des managers et d'interviewer les candidats. «Ce job combine des éléments très importants pour moi, j'ai énormément de contacts en interne avec les managers et en externe avec les candidats. En plus, dans la téléphonie mobile, ça bouge, je n'ai donc pas le temps de m'ennuyer!»

Nom : Laurence Waterkeyn
Âge : 34 ans
Travail actuel : Assistante de la direction éditoriale aux éditions Luc Pire

Une licence et une agrégation en Philologie Romane, un DEC en Philologie Hispanique et un DEA en Sciences du livre, tel est le parcours de Laurence Waterkeyn. «Les Romanes ont répondu à mes attentes 'intellectuelles' et m'ont surtout permis d'acquérir une bonne culture générale.» Après avoir enseigné durant deux ans, elle s'est vite redirigée vers le monde de l'édition. Aujourd'hui, sa fonction aux seins des éditions Luc Pire lui permet de s'occuper de tâches variées: établir les contrats d'édition, assurer le suivi du planning de production des ouvrages, s'occuper de la relation administrative aux imprimeurs et aux diffuseurs, participer aux réunions du comité de lecture («ne rêvons pas, on tombe rarement sur un manuscrit de Proust ou de Céline»), … Est-ce que les études en Romanes ont aidé Laurence à s'adapter à cette fonction? «Ce job exige une bonne culture générale et littéraire, une résistance au stress non négligeable, il requiert d'être organisé, de savoir s'adapter. Les études en Romanes aident à forger ces qualités.»

(SD)


Faut-il envoyer des candidatures spontanées pour un premier emploi?

Tu es étudiant.e en dernière année et tu recherches déjà activement un premier emploi? Il n'est jamais [...]

Mobi-1: un véhicule innovant qui combine les avantages de la voiture et du vélo

Trois jeunes ingénieurs liégeois et carolos ont récemment lancé Mobi Coop, une coopérative novatrice [...]

  • Slider

Topmovies

SOCIAL

Jobs in the picture




 

 

GUIDO SA est l'entreprise média de niche numéro 1 en Belgique vers le groupe-cible des jeunes (les étudiants en particulier), les écoliers et les young starters.

Bruiloftstraat 127, 9050 Gentbrugge
Tel.: +32 (0) 9 210 74 84