COWBOY: Le vélo électrique connecté 2.0

08/06/2018 // Categorie: Starters




Le 19 avril dernier débarquait sur le marché belge Cowboy, un vélo électrique connecté. Derrière ce concept se cachent trois jeunes entrepreneurs belges: Adrien Roose, Karim Slaoui et Tanguy Goretti. Leur mission: populariser le vélo électrique urbain en proposant un produit haut de gamme à un prix ultra-compétitif. Nous avons rencontré Adrien et Tanguy dans leurs bureaux non loin du Palais de Justice.


GUIDO: Vous êtes trois co-fondateurs à la tête de Cowboy, comment s'est passée votre rencontre?
Tanguy
: J'ai créé ma première boîte alors que j'étais en première année de Master, qui est devenue par la suite Djump, une application de ride-sharing, un peu comme UberPop. En parallèle de cela, j'échangeais beaucoup avec Adrien et Karim qui, de leur côté, avaient lancé Take Eat Easy. On avait donc beaucoup de choses en commun: avoir lancé notre boîte très jeune, dans le B2C, avoir connu une expansion internationale, … On vivait ainsi les mêmes expériences et les mêmes challenges. Après que l'aventure Take Eat Easy se termine comme on le sait, on a commencé à travailler sur Cowboy, en septembre 2016.

Dépoussiérer le vélo électrique

GUIDO: Pourquoi avoir choisi le créneau des vélos électriques?
Adrien
: On a commencé à observer une opportunité énorme dans ce marché. On s'est donc intéressé au vélo électrique et à tous les avantages qu'il procure à son utilisateur. Et on s'est posé la question de savoir pourquoi seulement 10% des acheteurs avaient moins de cinquante ans. C'est à partir de là que l'aventure a réellement commencé. En voyant le potentiel énorme présent pour révolutionner la mobilité urbaine. On voulait aller au-delà des produits dépassés au niveau design, au prix très élevé et à l'image un peu vieillotte. Notre mission est de populariser le vélo électrique aux plus jeunes.

GUIDO: Pourquoi le nom de Cowboy?
Adrien
: On cherchait un nom fun, une sorte de nouveau cheval mécanique! Qui symbolise une certaine liberté de mouvement, les grands espaces. Par opposition aux embouteillages rencontrés quand on est en voiture.

GUIDO: Quelles sont les principales caractéristiques qui font de Cowboy un produit inédit?
Adrien
: Si on devait le décrire en deux mots, ce serait design et technologie. C'est à travers ces deux aspects qu'on a réinventé le produit. Un look épuré, minimal, avec une batterie semi-intégrée mais amovible, des phares intégrés… On voulait rajeunir ce vélo électrique et en faire un produit sexy. Au niveau technologique, le défi le plus important était que l'utilisateur ne se rende justement pas compte de la technologie du produit. C'est un système intuitif avec système de capteurs qui permet ainsi une aide électronique à la conduite.
Tanguy: Il y a deux capteurs qui sont importants: la puissance et la vitesse. En fonction de ces deux variables, le vélo t'accompagne intuitivement avec le moteur intégré.

GUIDO: C'est aussi un vélo connecté qui fonctionne avec une application…
Tanguy
: La fonctionnalité de base de l'application, c'est d'allumer et d'éteindre le vélo. Ensuite, il est possible de poser son téléphone sur le guidon et ainsi avoir la possibilité de profiter d'un tableau de bord, comme sur une voiture. L'application permet d'allumer/éteindre les phares, activer ou désactiver l'assistance électrique, consulter sa vitesse et ses paramètres (ndlr: des statistiques comparables à celles de Runtastic par exemple). Elle sert aussi d'anti-vol. Si quelqu'un vole ton vélo, il ne sait donc rien en faire et tu peux également activer ta position via GPS pour le retrouver. En plus, si quelqu'un est en train de secouer ton vélo, tu reçois une notification pour te prévenir d'un vol éventuel. Enfin, grâce à cette app, il est possible de chatter avec un responsable de Cowboy en cas de problème et de recevoir des notifications pour les contrôles éventuels des freins ou de la pression des pneus.

Le remplaçant du scooter des ados?

GUIDO: À quel public est destiné ce vélo électrique?
Adrien
: Même si on espère vendre notre produit au plus de gens possible (sourire), notre cœur de cible reste les 30-40 ans, le jeune travailleur urbain qui en a marre d'être coincé dans les embouteillages et qui veut vraiment profiter de son temps. C'est notre ambition depuis le début de populariser le vélo électrique, de le rendre attractif pour un public plus jeune. On n'essaie pas de concurrencer le marché actuel des vélos électriques qui séduisent déjà les plus de cinquante ans, mais on essaie de proposer un concept qui séduise les plus jeunes. Ce serait top, par exemple, que le vélo électrique remplace un peu le scooter de nos seize ans. Après, ça reste un achat conséquent (ndlr: le prix du Cowboy est de 1790 euros), il faudrait alors que les parents les aident un peu.

GUIDO: Si vous deviez convaincre les étudiants d'acheter votre vélo électrique, quels arguments utiliseriez-vous?
Adrien
: Le seul truc que je leur dirais, c'est de l'essayer! Le peu de fois où j'ai fait essayer le vélo électrique à des 18-25 ans, ils l'ont trouvé incroyable. Le seul problème, c'est qu'ils n'envisagent jamais d'acheter ce genre de produit.
Tanguy: Sans compter la partie 'application' qui leur parle beaucoup, plus que les 35-40 ans.

GUIDO: Trois jeunes trentenaires à la tête d'une seule et même entreprise, ça n'offre que des avantages?
Tanguy
: Je crois qu'il n'y a jamais une situation qui est parfaite. Même si notre situation comporte plus d'avantages que d'inconvénients. Personnellement, je n'aurais pas pu relancer quelque chose de nouveau tout seul. Et avec Karim et Adrien à mes côtés, je savais qu'on allait dans la bonne direction.
Adrien: On se permet plus de choses vu qu'il y a moins de barrières entre nous. Ce qui peut parfois aller dans l'extrême; on met en effet plus de formalités ou plus de respect avec quelqu'un qu'on ne connaît pas. C'est de toute façon mieux de partir sur une base d'amitié que l'inverse. D'office, ça solidifie, je vois très peu d'inconvénients au final.

Plus d'infos sur www.cowboy.bike



Retour à l'aperçu

Comments

Autres articles Guido intéressants

Suis-nous aussi sur les médias sociaux ci-dessous

Ce site participe à l’Etude CIM Internet. Les sites qui reprennent le logo rassemblent des données sur le nombre de visiteurs et de pages visitées à l’aide de cookies. Un cookie est un petit fichier texte qui est placé par un serveur sur le disque dur de votre ordinateur. Aucun logiciel supplémentaire n’est installé. Un cookie n’endommage en rien votre matériel ou les programmes que vous utilisez.

Les données qui sont récoltées dans le cadre de cette étude sont tout à fait anonymes. Elles servent uniquement à la comparaison du nombre de visiteurs sur les sites participants. Vous trouverez de plus amples informations sur l’étude et sur les résultats de la mesure sur  le site du CIM. .