Image
23/01/2019

BeBooth: Une photo-souvenir de ta soirée en cinq secondes chrono!

Impossible d'y échapper… Si tu as participé à une soirée, un mariage ou un bal étudiant au cours des dernières semaines, tu as certainement dû te retrouver à réaliser tes meilleures grimaces devant un photo-booth loué pour l'événement. Ces photomatons d'un nouveau genre sont en plein boom. On a essayé de connaître les raisons d'un tel succès en compagnie de Jean-François Falaux, le créateur de BeBooth (www.bebooth.be).


GUIDO: Pourquoi avoir eu envie de développer un concept autour de la photo?

Jean-François: J’adorais l’idée de partager les photos, au départ en famille et entre amis… C’est ainsi que j’ai décidé de me lancer à mon propre compte en 2007. J’ai commencé en achetant une machine d’occasion et installé mes 'bureaux' dans un garage. Petit à petit, nous avons grandi.

«Dans la photo, il y a beaucoup d’effets de 'mode', il faut donc suivre les tendances et s’adapter très vite»

GUIDO: Avant la BeBooth, tu proposais un service photos, quels étaient tes principaux produits?

Jean-François: En plus des impressions de photos et posters, nous proposons des impressions sur Dibond, Forex, Canvas. Des livres-photos sont également disponibles. Nous avons également un service 'sur mesure' pour les professionnels.

GUIDO: Est-ce facile de se lancer en tant qu'indépendant?

Jean-François: À l’époque, j’avais créé une plateforme de partage. J’ai été démarché pour aller travailler chez un concurrent qui détenait à l’époque une grosse part du marché belge. L’idée de me lancer à mon propre compte a percolé… Je me suis lancé ce défi. Et donc à la question «Facile?», je dirais: non. Période de crise, flambée du numérique et du fait que les consommateurs impriment de moins en moins. Au niveau familial aussi, cela implique des concessions. Nous avions de jeunes enfants, ma femme était peu disponible, mais on a relevé le défi. Il faut dépasser ses limites pour avancer.

GUIDO: Quelles ont été les principales embûches rencontrées lors de la création de ton entreprise?

Jean-François: N’ayant pas de formation de gestion ni de marketing, il faut se renseigner, apprendre par soi-même, chercher des subsides et se tenir informé. C’est une gestion 'multitâche' quand on commence seul. Il faut être rigoureux et structuré en restant innovant et inventif. Le challenge dans la photo, c’est qu’il y a beaucoup d’effets de 'mode', pour rester dans la course, il faut suivre les tendances et s’adapter, et ça va très vite.

«Les gens n’impriment plus les photos mais adorent le principe du 'souvenir instantané et palpable'»

GUIDO: Vous proposez donc depuis peu un photo-booth pour les soirées…

Jean-François: Comme je le disais, il faut s’adapter. Les gens n’impriment plus les photos prises avec appareils ou smartphones mais adorent le principe du 'souvenir instantané et palpable'. Ce photobooth, je l’ai imaginé et construit moi-même. Testé d’abord avec nos potes et en famille, il a ensuite été développé à plus grande échelle. Notre force, c’est que nous avons créé le logiciel nous-mêmes, il est modulable et adaptable. Et nous visons des prix plus démocratiques que la concurrence.

GUIDO: Comment se fait-il que les photo-booths aient tant de succès actuellement?

Jean-François: Les gens impriment de moins en moins. Le culte de l’instantané fait partie de notre réalité et permet aux utilisateurs d’avoir un souvenir concret immédiat. Les photos de vacances par exemple restent sur notre smartphone ou ordinateur.

GUIDO: Qu'est-ce qui vous distingue de vos concurrents dans ce domaine?

Jean-François: Nous travaillons avec une tablette, ce qui a permis de diminuer le prix de location.

GUIDO: Quelles sont les différentes solutions proposées pour le photo-booth?

Jean-François: Nous proposons une formule à 250 € pour 400 photos imprimées et une autre à 190 € pour 175 photos imprimées. La formule à 400 photos est surtout prisée pour les événements (mariages…) avec beaucoup d’invités. La BeBooth continue à fonctionner même s’il n’y a plus de papier pour imprimer, et toutes les photos sont disponibles en temps réel sur une galerie web privée et sur WhatsApp.

«Les gens s’amusent ensemble devant l’objectif et gardent de super souvenirs de leur soirée»

GUIDO: Comment convaincrais-tu par exemple un étudiant d'utiliser votre BeBooth pour une soirée, par exemple?

Jean-François: D’abord le prix, 190€ pour une soirée ou un week-end avec 175 photos imprimées. Difficile de faire moins cher pour un photo-booth de qualité. Ensuite, le fun. Les gens s’amusent ensemble devant l’objectif et gardent de super souvenirs de leur soirée.

GUIDO: Quels sont les principaux retours de vos clients?

Jean-François: Les clients ayant déjà testé un photo-booth d’une autre marque sont agréablement surpris par la facilité d’installation et d’utilisation. Ils trouvent également le système beaucoup plus fun grâce aux nombreuses options offertes (filtres, déformations, vidéos, envoi WhatsApp…). La plupart d’entre eux font donc notre publicité dans leur entourage.

GUIDO: Conseillerais-tu à tous les étudiants de lancer leur propre entreprise?

Jean-François: Je leur conseillerais de prendre leur temps. De travailler, beaucoup, et d’acquérir de l’expérience. Puis de se lancer quand ils se sentent prêts.

GUIDO: Est-ce toujours facile pour toi d'être ton propre patron?

Jean-François: C'est difficile au quotidien, mais cette liberté d’entreprendre n’a pas de prix. Je ne changerais pour rien au monde!

GUIDO: Quels autres produits envisages-tu de développer à l'avenir?

Jean-François: Nous allons continuer à faire évoluer nos BeBooth, par exemple en ajoutant des fonctionnalités, en modifiant le design… Nous travaillons également sur une solution d’affichage multi-écrans pour diffuser en temps réel les photos prise sur la BeBooth lors de grands événements.

On a testé la BeBooth!

Lors d'une récente soirée, GUIDO a eu la chance de tester une BeBooth et n'y allons pas par quatre chemins, on a adhéré et adoré! Les points forts de ce photo-booth par rapport à des autres que l'on aurait testés? La facilité d'installation (deux prises connectées et c'est parti!), la qualité des photos, les nombreux filtres proposés, la rapidité d'impression (moins de cinq secondes), la possibilité de s'envoyer la photo via WhatsApp, les GIF de nos poses (hyper sympa!), les possibilités de déformation des photos, les trois modèles différents (une photo, trois photos en mode signet ou quatre photos), un album à partager en ligne, … La preuve du succès? 379 photos imprimées lors d'une soirée rassemblant moins de cinquante personnes! Top!

MON JOB D'ÉTUDIANT: Au Salon de l'Auto

Au cours de cette année académique, nous partons à la rencontre de jobistes étudiants [...]

Les bonnes réponses pour ton ENTRETIEN D'EMBAUCHE (2/5)

Lors d'un entretien d'embauche, tu dois répondre à un flot incessant de questions. [...]

  • Slider
  • Slider
  • Slider
  • Slider
  • Slider
  • Slider
  • Slider

Jobs in the picture





 

5 FAQ's pour les chercheurs d'emploi (3/5)

Quand on cherche pour la première fois un emploi, on se pose inévitablement des tas de [...]

18/03/2018

Mon collègue est un robot!

Comment te sentirais-tu si ton patron te présentait un nouveau collègue d'un genre [...]

13/03/2018

Un travailleur sur cinq dans le mauvais job

Selon une enquête réalisée par Right Management (l'expert en gestion de carrière [...]

06/03/2018

GUIDO SA est l'entreprise média de niche numéro 1 en Belgique vers le groupe-cible des jeunes (les étudiants en particulier), les écoliers et les young starters.

Bruiloftstraat 127, 9050 Gentbrugge
Tel.: +32 (0) 9 210 74 84