Image
18/03/2019

SMARTEX: Montre-moi ton T-shirt et je te dirai qui tu es!

Ce mois-ci, nous mettons à l'honneur Loïc Dejalle dans notre rubrique 'Young Starters'. Actif dans l'impression de textiles depuis presque dix ans, il nous raconte les différentes étapes-clés de son parcours d'entrepreneur.


En 2010, Loïc commence comme indépendant complémentaire. «J’avais 26 ans quand j’ai investi dans ma première imprimante pour printer mes projets pour des amis. Mon bureau, c’était une pièce de 8 m² dans un appart que je louais à Herve.» Deux ans plus tard, il loue son premier atelier/showroom de 60 m² partagé avec une société de lettrage, à Battice. «Cela me permettait de pouvoir recevoir les clients afin de montrer les produits, d’avoir un peu plus de crédibilité aux yeux des grosses sociétés.» En 2014, Loïc passe indépendant à titre principal. Un an après, il déménage sur Liège et, dans l’objectif de développement, achète un ancien garage à cinq minutes du centre qu'il transforme entièrement pour y aménager l’atelier et le showroom ainsi que des bureaux à louer. C'est à ce moment-là qu'il décide de scinder la partie communication et la partie personnalisation textile en s'associant avec deux de ses amis, un webmaster et un graphiste. «On a créé Smartcom, une agence de communication qui reprend les projets graphiques et le développement de sites web.» Depuis 2016, ils développent des projets web-to-print, une collaboration avec la marque belge éthique Stanley/Stella…

GUIDO: Explique en quelques mots le concept de Smartex…
Loïc
: D’une manière générale, on peut décrire Smartex comme une société spécialisée dans le domaine du textile premium personnalisé. Nous collaborons avec des marques de textiles à personnaliser destinés au retailmerchandising, vêtements d’entreprise. Plus de 50% du textile vendu est certifié 100% coton organique ou polyester recyclé. Nous favorisons également la production/personnalisation en circuit-court. Pas de sous-traitance avec l’Europe de l’est, l’Asie, … Tout ce service réfléchit de manière éthique et responsable.

«Adolescent, je personnalisais déjà des T-shirts avec des applications collées au fer à repasser pour des potes!»

GUIDO: Pourquoi avoir eu envie de te tourner vers la personnalisation textile?
Loïc
: Je trouvais intéressant de pouvoir rendre un produit unique personnalisé. Adolescent, je personnalisais déjà des T-shirts avec des applications collées au fer à repasser pour des potes! (rires) Je trouvais ça cool. Chaque projet est unique, on n'a jamais le temps de s’ennuyer! J’étais attiré par le branding et le fait de rendre un produit unique. Je répondais ainsi à un certain besoin d’appartenance des groupes et collectivités.

GUIDO: Aujourd'hui, les sites de personnalisation textile pullulent sur Internet, qu'est-ce que Smartex a de plus que les autres?
Loïc
: Smartex se différencie des autres par la qualité du service et du textile. En effet, nous travaillons uniquement avec des produits de qualité. On propose un service complet en allant de la création d’un logo avec un graphiste en passant par les différents types d’impression. Le showroom est également un sérieux atout, les gens viennent voir les textiles, les essayer. Le côté magasin physique rassure les clients. On ne se cache pas derrière un www. On développe également nos solutions web-to-print, ce qui va également être un bel atout pour des projets merchandising afin de pouvoir travailler sur les deux fronts.

GUIDO: Imaginons qu'un cercle étudiant fasse appel à vos services, que pourrais-tu leur proposer?
Loïc
: On propose des student packs pour les baptêmes, avec création de visuels pour le print. Pour les hoodies pour les facs, on travaille également des prototypes afin que les comités puissent pousser les ventes sur les événements. Helmo Gramme a battu son record de vente grâce à ce procédé en 2018!

«Le stress, c'est pour toi!»

GUIDO: As-tu rencontré des difficultés à lancer ta propre entreprise?
Loïc
: Le plus difficile est de se faire un nom. Il faut aussi calculer juste et ne pas oublier certains frais, créer une procédure de commande, de gestion de projet et minimiser les pertes de temps.

GUIDO: Tu n'es pas employé, quels sont les avantages, inconvénients de la vie d'indépendant?
Loïc
: Le plus gros avantage, c'est de pouvoir organiser son temps, c’est top. Entre le boulot et le privé, ce n’est pas toujours évident à gérer avec des enfants en bas âge. Cela nous ouvre aussi des portes et nous amène à faire des rencontres intéressantes. Du côté des inconvénients, il ne faut pas compter ses heures, les clients prennent pour habitude de ne plus vouloir attendre. Le stress, c’est donc pour toi! (rires)

GUIDO: Combien comptes-tu d'employés?
Loïc
: Smartex aujourd’hui, c’est une équipe de 5 personnes. Le but est de créer une chouette team afin de faire un travail efficace. L’ambiance au bureau est très importante afin que chacun donne le meilleur de soi-même. C’est bateau, mais il faut savoir se faire entourer pour avancer.

GUIDO: Quelles sont tes principales satisfactions à être ton propre patron?
Loïc
: D’avoir développé ce projet à partir d’une feuille blanche et de voir le chemin parcouru et surtout se projeter vers de nouveaux objectifs qu’on définit avec la team.
 

The Good Tee: un nouveau projet unique pour donner carte blanche aux artistes de tous bords
Non content de se positionner avec Smartex en bonne place sur le marché de la personnalisation textile, Loïc fourmille de nouvelles idées pour démultiplier ses activités. Dernière en date: The Good Tee, un concept qui propose aux artistes de créer et développer leur propre collection de vêtements à travers une plateforme web-to-print. Le but? Collaborer avec des artistes et faire découvrir leur univers au grand public sur un support universel: le textile. Selon Loïc, «La force de ce concept unique réside dans l'alliance d'un textile d'une qualité premium, éthique et bio et d’une technique d’impression de qualité, le tout développé et personnalisé dans notre atelier liégeois.»

The Good Tee a développé une plateforme web-to-print. Une fois le T-shirt commandé en ligne, le vêtement est imprimé et envoyé chez le client. «On a eu l’occasion de mettre en place un pop-up dans les Galeries Saint-Lambert pendant les fêtes de fin d’année, le projet a été un succès.» Si bien que d'autres expériences en magasin physique sont à venir en cette nouvelle année…

La mayonnaise a bien pris, si on en croit le nombre de collaborations déjà à mettre à l'actif de ce nouveau projet. Comme celle de Claire De Regge (une mannequin liégeoise), une des collections qui se vend le mieux car très féminine et discrète. Dans le registre de l'humour, on épinglera Badjawe qui déclinait déjà ses visuels 'wallons' sur des magnets ou des cartes postales ou La Patate. «On est toujours à la recherche de nouveaux talents confirmés ou débutants, le but est que ça puisse plaire!»

Plus d'infos sur www.thegoodtee.shop

Et si tu gagnais de l'argent en devenant baby-sitter?

Pour arrondir facilement leurs fins de mois, les étudiants choisissent souvent de faire quelques [...]

SENEFFE FESTIVAL: 10 nouveautés pour fêter ses 10 ans

Petit festival devenu grand, le Seneffe Festival fête cette année ses dix années [...]

  • Slider
  • Slider
  • Slider
  • Slider
  • Slider
  • Slider
  • Slider
  • Slider
  • Slider

SOCIAL

Jobs in the picture

  • Slider





 

GUIDO SA est l'entreprise média de niche numéro 1 en Belgique vers le groupe-cible des jeunes (les étudiants en particulier), les écoliers et les young starters.

Bruiloftstraat 127, 9050 Gentbrugge
Tel.: +32 (0) 9 210 74 84