Image
31/07/2019

MON JOB D'ÉTUDIANT: Dans un magasin bio

Au cours de cette année académique, nous partons à la rencontre de jobistes étudiants à travers le pays. Pour en savoir plus sur leur expérience et leur quotidien. Pour ce numéro, nous avons rencontré Noé, qui travaille en tant qu'étudiant au Färm.meiser.


Prénom: Noé
Âge: 26 ans
Études: Journalisme
Job: Caisses, rayons
Lieu: Färm.meiser

Pourquoi un job dans un magasin bio?
«Pour être très honnête, je ne connaissais pas le magasin avant d’y travailler. Un ami à moi m’a prévenu de l’ouverture du magasin à Meiser et m’a filé l’e-mail de la future gérante. J’avais besoin d’un job, ça tombait très bien. Après, c’est clair que ça a plus de sens pour moi de travailler chez Färm que dans une grande enseigne classique.»

Qualités développées?
«Tu te responsabilises. C’est surement le cas pour la plupart des jobs, mais si tu fais mal le travail qui t’est attribué, tu pénalises les autres qui doivent repasser derrière. Tu apprends aussi à travailler en équipe et à gérer ton orgueil. J’entends par là le fait de garder le sourire et de rester poli face à un client irrespectueux, en gardant en tête que tu ne parles pas en ton nom mais en tant que représentant du magasin.»

Une journée-type de travail?
«Une journée type dure six heures, entrecoupées d’une pause de 30 minutes. Chaque jour, on touche à tout: rayon vrac, gestion des fruits et légumes, réassort des frigos, caisses… C’est plus stimulant que de rester en caisse pendant six heures d’affilée.»

Avantages de ce job d'étudiant?
«Le cadre est vachement plus agréable que dans une grande surface dite ‘classique’. C’est pas l’usine, on ne pointe pas en entrant et en sortant. L’ambiance y est super familiale et bienveillante, que ce soit entre étudiants, avec les employés et les gérants. Et puis, l’esprit de Färm passe aussi par l’anti-gaspillage, ce que je trouve particulièrement important. Et ça nous permet du coup de récupérer certains produits dont la date de consommation est atteinte. Ça m’a permis de découvrir de nouveaux produits et, surtout, de réduire considérablement mon budget bouffe. On se diversifie aussi, à force d’avoir les mains dans les fruits et légumes, j’ai parfois l’impression d’être un vrai petit maraicher.»

Inconvénients de ce job d'étudiant?
«Sans fayoter, je n’en vois pas vraiment. Parfois en tant qu’étudiant, c’est frustrant d’avoir peu de continuité entre ce qu’on fait un jour et le lendemain, de ne pas avoir de responsabilités. Mais en même temps, c’est assez logique, on a des contrats tellement flexibles qu’on peut difficilement nous confier des responsabilités sur le long, voire même sur le moyen terme.»

Facile à combiner avec les études?
«Pour ma part, je n’ai aucun cours à suivre, uniquement mon mémoire à rendre, ce qui me laisse pas mal de temps pour travailler.»

Première expérience de jobiste?
«J’ai fait pas mal de trucs. J’ai travaillé chez Carrefour, livreur à vélo pour Deliveroo et Bozar, recruteur de donateurs pour des ONG, animateur d’enfants et puis plein de petits tafs en intérim dans tous les sens et de tous les styles. Pour le moment, je suis aussi assistant à la rédaction des sports de la RTBF, ce qui correspond mieux à mon domaine de compétences.»


Quels sont les métiers d'avenir?

Telle est la question posée par le site du Forem axé sur les jeunes et l'orientation. [...]

MON JOB D'ÉTUDIANT: Dans un festival

Au cours de cette année académique, nous partons à la rencontre de jobistes étudiants [...]

SOCIAL

Jobs in the picture





 

GUIDO SA est l'entreprise média de niche numéro 1 en Belgique vers le groupe-cible des jeunes (les étudiants en particulier), les écoliers et les young starters.

Bruiloftstraat 127, 9050 Gentbrugge
Tel.: +32 (0) 9 210 74 84