Image
22/10/2019

PANDA GIN: La success-story du gin belgo-belge

Pour fêter ses deux ans, la marque belge de gin a lancé un nouveau design qui nous a immédiatement tapé dans l'œil. Et après dégustation, leur gin au goût subtil de litchi n'a pas fini de nous surprendre. Bref, tout cela nous a donné envie d'en savoir plus sur le Panda Gin. On a donc pris rendez-vous avec Corentin Janssens (28 ans), l'un des entrepreneurs qui se cache derrière cette marque au succès croissant.


GUIDO: L'entrepreneuriat a-t-il toujours coulé dans tes veines?
Corentin: Oui, développer sa propre entreprise ou sa marque a toujours été mon ambition. Travailler pour soi-même, développer un projet du début à la fin, c’est assez excitant. Sans oublier le fait de pouvoir toucher à plusieurs métiers sur une journée, c’est passionnant.

GUIDO: Pourtant, tu ne t'es pas immédiatement lancé après tes études…
Corentin: En effet, c’est important de passer par d’autres secteurs pour élargir son horizon de connaissances. Dans le développement de son entreprise, il faut passer par la gestion, l’administratif, la commercialisation, la R&D, la communication, etc.  Nous sommes quatre fondateurs et on a tous travaillé dans l’Horeca, le marketing, la com et les arts (photographie, musique).

Litchi + gin = Panda

GUIDO: Pourquoi avoir choisi de vous lancer dans le gin?
Corentin: Nous sommes passionnés par les spiritueux et avons beaucoup travaillé dans le secteur de l’Horeca. Nous avons remarqué qu’il y avait un manquement dans les alcools biologiques mais aussi que le litchi n’était pas souvent, voire jamais utilisé. Concernant le choix de l’alcool, nous avons opter pour le gin car sa réalisation reste complexe mais plus rapide qu’un autre alcool. De plus, le gin est un alcool blanc qui se marie très bien avec le litchi.

GUIDO: Dis-nous-en plus sur le Panda Gin…
Corentin: C’est un gin qualitatif, 100% bio, relativement doux et sucré pour un alcool à 40% (sans sucre ajouté). Sa particularité vient de son goût: du litchi, de la cerise, des zestes d’orange, du romarin, du basilic, de l’anis et du genévrier. Nous le produisons en Belgique et utilisons l’eau des Hautes Fagnes. Elle est considérée comme l’une des plus pures d’Europe. Son design attire beaucoup aussi, c’est épuré et branché. Panda se boit avec un tonic neutre mais aussi en cocktail. Toutes les recettes sont sur notre site (www.panda-gin.com), c’est assez sympa de les reproduire avec ses amis.

GUIDO: Mettre au point la recette vous a pris beaucoup de temps?
Corentin: Il nous a fallu huit mois pour mettre au point la recette. La complexité a été de trouver la balance parfaite entre le côté sucré du litchi et l’amertume de la baie de genévrier.

Déguster avec les yeux

GUIDO: Est-ce facile de de se distinguer actuellement dans le domaine très concurrentiel du gin?
Corentin: Effectivement, c’est un secteur très concurrentiel. Il faut faire preuve d’imagination et de détermination. Prendre le temps d’analyser le marché et de repérer les manquements. Le fait d’être un gin 100% bio nous a permis de nous démarquer des autres. On a également fait très attention au design de notre bouteille étant donné qu’on déguste d’abord avec les yeux.

GUIDO: Vous venez d'opérer un sérieux rebranding de vos bouteilles…
Corentin: Nous sommes passés d’une bouteille transparente à une bouteille mat soft touch. Nous souhaitions rendre notre bouteille plus qualitative et plus attirante.

GUIDO: Quelles difficultés as-tu rencontrées lors de la création de votre entreprise?
Corentin: Pas de difficultés particulières mais il faut s’armer de patience. Entre la constitution, la création des comptes, la commercialisation, il faut prendre le temps de mettre tout ça en route.

Une bonne organisation

GUIDO: Lancer son entreprise, c'est également enchaîner différentes étapes?
Corentin: Tout d’abord, il faut mettre sur papier son projet, rédiger un business model avec une analyse de marché. Calculer les coûts de production et les achats de marchandises premières. Produire un site Internet et mettre en place les pages sur les réseaux sociaux. Constituer sa société auprès d’un notaire, organiser la comptabilité et mettre en place une stratégie de vente et de communication.

GUIDO: Vous avez des employés?
Corentin: Oui, nous avons des employés et travaillons également avec des commerciaux indépendants. Il faut bien s’organiser pour la gestion des tâches et des horaires, mais vu que c’est une petite équipe, ça reste assez simple.

GUIDO: La journée-type d'un entrepreneur comme toi, elle ressemble à quoi?
Corentin: La matinée est consacrée à la recherche des clients au niveau national et international, contact par mail ou par téléphone et prise de rendez-vous. En après-midi, on gère les commandes et les livraisons. On fait de la prospection auprès des clients et on les active.

Indépendant et multitasking

GUIDO: Être son propre patron, c'est certainement quelque chose de satisfaisant?
Corentin: Oui, cela permet l’indépendance, le multitasking, de suivre ses envies et de réaliser ses idées.

GUIDO: Sur le plan financier, vous arrivez à vous y retrouver?
Corentin: C’est difficile, il faut toujours satisfaire de nouveaux clients et être prudent sur les premières années au niveau des investissements et du développement. La Belgique propose plusieurs soutiens aux entreprises, il ne faut pas hésiter à se renseigner.

GUIDO: À quoi peut-on s'attendre pour la suite?
Corentin: Nous souhaitons élargir notre gamme de spiritueux premium 100% biologiques. Nous travaillons actuellement sur un nouveau produit qui devrait être disponible avant la fin de l’année 2019.


Un salon de l'emploi virtuel pour les jeunes diplômés

Les grands rassemblements étant encore pour le moment interdits, le SPF Finances a trouvé [...]

Et si on réconciliait les jeunes et la politique?

Parfois, les étudiants n'attendent pas la fin de leurs études pour se lancer dans l'entrepreneuriat. [...]

  • Slider
  • Slider
  • Slider
  • Slider
  • Slider

SOCIAL

Topmovies

Jobs in the picture






 

 

GUIDO SA est l'entreprise média de niche numéro 1 en Belgique vers le groupe-cible des jeunes (les étudiants en particulier), les écoliers et les young starters.

Bruiloftstraat 127, 9050 Gentbrugge
Tel.: +32 (0) 9 210 74 84