Image
10/08/2020

LES 4 MAISONS: Le paradis des Moldus

Fan du célèbre sorcier depuis plus de 20 ans, Stanig Blistain (34 ans) décide en 2018 de changer de vie et de créer une boutique entièrement dédiée à l'univers de Harry Potter en plein centre de Liège. Et c'est le succès immédiat! Confinement oblige, nous n'avons pas pu découvrir 'en vrai' son lieu de travail atypique mais ce n'est que partie remise!


GUIDO: À quand remonte cette envie de lancer une boutique 100% Harry Potter?
Stanig: 
Une réponse brève dirait «Depuis le mois de septembre 2018». En outre cela fait partie d’un tout. Une réponse plus littéraire dirait «Depuis ma sortie d’une lourde opération d’une part et d’un parcours professionnel d’autre part, sans parler d’une passion dévorante datant de plus de 20 ans maintenant».

GUIDO: Et le succès a été immédiat!
Stanig: 
Au-delà de mes prévisions et de mes espérances! Près de mille personnes le jour de l’ouverture le 31 juillet 2019 (jour d’anniversaire de J.K. Rowling et de son personnage). Ensuite, tout le mois d’août a été intense, bien que ce soit un mois creux dans le commerce habituellement. Il s’avère que je suis arrivé à une vitesse de croisière aujourd’hui, relativement normale pour un commerce, toujours suffisante pour vivre, faire évoluer le projet, continuer d’investir et de le développer.

GUIDO: Un commerce uniquement axé sur Harry Potter, c'était un sacré défi!
Stanig: 
Un saut dans le vide plutôt oui. (sourire) D’autant plus que je lâchais une carrière professionnelle relativement confortable. Mais j’avais acquis une expérience professionnelle et surtout un état d’esprit qui me mettaient en confiance. J’ai beaucoup d’imagination aussi, et un tas d’idées. Sans parler de cette communauté de Potterheads grandissante, puissante, des projets de l’auteure, du développement du merchandising, du besoin de la société actuelle d’une échappatoire telle que la magie et la fiction, et puis de la passion dévorante que j’avais la certitude de communiquer.

«La société actuelle a besoin d'échappatoires telles que la magie et la fiction»

GUIDO: Quelles ont été les différentes étapes du lancement de ton magasin?
Stanig: 
Les étapes classiques, j’ai envie de dire. D’abord l’idée, l’enthousiasme, le retour à la réalité et les premières recherches et benchmarking: existe-t-il une concurrence, quel véritable engouement reste-t-il pour la saga et son merchandising, qu’existe-t-il comme merchandising, suffisant pour durer ou non, quelles certitudes peut-on avoir sur l’avenir d’un tel projet, suis-je aveuglé par la passion ou suis-je un grain de sable parmi une communauté réellement énorme et prête à suivre? Après avoir été motivé par des réponses plutôt positives à toutes ces questions, j’ai engagé un plan d’affaires, en passant par un crowdfunding qui nécessitait de créer une communauté assez tôt. Dès lors, je participais en parallèle à l’alimentation des réseaux sociaux et à la communication. Et pour terminer, le choix d’un local, sa transformation en lieu magique et enfin l'ouverture.

GUIDO: Selon toi, pourquoi le sorcier à lunettes fascine-t-il toujours autant?
Stanig: 
L’échappatoire, le rêve, la magie, l’irréel. Une nécessité dans la vie d’aujourd’hui. Et le fait que n’importe qui pourrait s’associer à cette éventuelle réalité parallèle, dans laquelle J.K. Rowling a brillamment relié la philosophie à la réalité, en utilisant de nombreuses références historiques, mythologiques et antiques. L’enfant rêve, l’adulte s’évade, c’est aussi un monde dans lequel tous les membres d’une famille peuvent se réunir et partager. C’est une œuvre tellement bien faite qu’elle touchera génération après génération.

«La première cible est la génération des 25 à 35 ans, celle qui a vécu les sorties de chaque livre et qui a été bercée par cette attente du prochain tome»

GUIDO: Quel est le profil de ta clientèle?
Stanig: 
On pourrait croire les enfants, mais pas que. Les enfants sont une nouvelle cible. On le constate dans le merchandising notamment, dans l’habillement d’enfants, qui se développe. Bien sûr, ils constituent une réelle clientèle, une des plus importantes mais la première cible est la génération des 25 à 35 ans, celle qui a vécu les sorties de chaque livre et de chaque film et qui a été bercée par cette attente du prochain tome. C’est donc difficile de déterminer un profil-type mais tout ce que je peux dire, c’est que toute personne qui entre chez Les 4 Maisons, qu’elle soit intéressée ou non par Harry Potter, fan ou non, elle a la banane.

GUIDO: Quels produits proposes-tu à la vente? Quels produits se vendent le mieux?
Stanig: 
Il va de soi que le contenu de l’assortiment commence par la littérature et le cinéma. Évidemment, cette œuvre littéraire est issue des livres écrits par J.K. Rowling. Nous proposons dès lors une large gamme de livres, notamment les romans eux-mêmes mais aussi tous les dérivés, ainsi que les films en DVD, Blu-Ray, etc. Ensuite, le merchandising du Wizarding World est incroyable du point de vue diversité. Cela va des simples goodies comme les porte-clés, les tirelires, les mugs, jusqu’aux vêtements. L’habillement est d’ailleurs un gros poste, tant la diversité est large (sweatshirts, T-shirts, pulls, casquettes, chaussures, chaussettes, écharpes, cravates, bodys pour bébés, et tellement d’autres). Ensuite, nous avons une gamme de bijoux ou encore des collectors, des objets de collection qui peuvent être des répliques d’objets parus dans les films, ou des figurines, des sculptures, des baguettes magiques, des éditions limitées. Sans oublier les jeux et jouets, les peluches, les friandises (baguettes en chocolat, la réplique des fameuses dragées surprises de Bertie Crochue ou encore de la bière au beurre) ou les objets de la vie de tous les jours.

«Harry Potter a le pouvoir de réunir les générations par une passion commune»

GUIDO: On trouve aussi un décor de Poudlard dans la boutique?
Stanig: 
Dans le concept, j’avais prévu d’aménager une mini réplique de la Grande Salle de Poudlard, au sein même de la boutique mais dans le fond, après la partie principale 'vente produits'. Dès lors, j’y organise des activités telles que des anniversaires (mercredi et samedi), des moments jeux de rôle et de société, et d’autres.

GUIDO: Tu travailles seul dans le magasin?
Stanig: 
Je travaille exclusivement avec des étudiants. Mais cela ne fait pas encore un an que j’ai ouvert. Dès lors, l’étudiant est un bon compromis entre flexibilité et coût. Je délègue de plus toute leur gestion à une agence d’intérim. Le projet doit continuer de se développer pour satisfaire davantage la clientèle mais aussi pour vivre longtemps et tout seul, c’est beaucoup.

«Les 4 Maisons permet aux clients de s'évader dans un autre monde»

GUIDO: Quel impact a eu la crise du coronavirus sur ton magasin? L'e-shop t'a 'sauvé'?
Stanig: 
Il est évident que le chiffre d’affaire est moindre. Mais en effet, la boutique en ligne est un atout indéniable! Celle-ci, couplée à une continuité dans la communication, m’a permis de maintenir un chiffre d’affaire minimum, sachant que c’était une situation provisoire.

GUIDO: Pour finir, un petit message aux étudiants pour les encourager à découvrir ta boutique?
Stanig: 
Vous avez envie de vous évader dans un autre monde, de découvrir une atmosphère magique à l’intérieur et un accueil digne d’un véritable passionné? Notre antre vaut le détour. Une balade à travers une décoration à couper le souffle et plus de mille références de produits dérivés du monde magique des sorciers vous tendent les bras. Même sans achats, vous découvrirez une échappatoire au quotidien, aidée de l’une des plus belles œuvres littéraires de tous les temps.

Plus d'infos sur www.les4maisons.com


Un webinaire gratuit pour donner un boost à ta carrière!

Pour t'aider à te lancer sur le marché de l'emploi et à dynamiser ta carrière [...]

Mon job d'étudiant à Autoworld

Au cours de cette année académique, nous partons à la rencontre de jobistes étudiants [...]

SOCIAL

Jobs in the picture






 


 

 

 

GUIDO SA est l'entreprise média de niche numéro 1 en Belgique vers le groupe-cible des jeunes (les étudiants en particulier), les écoliers et les young starters.

Bruiloftstraat 127, 9050 Gentbrugge
Tel.: +32 (0) 9 210 74 84